2022  classique  k r  kevin  raphael

Jouer au hockey pour une bonne cause

La septième édition de la Classique KR a permis d’amasser plus de 50 000 dollars pour Leucan afin d’aider les jeunes atteints du cancer

François Lafleur
|
16 août 2022
|

Le 6 août dernier a eu lieu la septième édition de la Classique KR.

L’événement tenu cette année au Centre d’excellence Sports Rousseau a pour but de venir en aide aux jeunes atteints du cancer et à leur famille en amassant des dons au profit de Leucan. Pour la toute première fois, le total accumulé a dépassé les 50 000 dollars.

Chaque année, plusieurs joueurs et joueuses de hockey professionnel se joignent à des personnalités québécoises pour disputer des matchs de hockey.

« Je voulais réunir le monde artistique et ma passion pour le hockey et en faire un événement pour Leucan », explique Kevin Raphaël, l’organisateur de la Classique. « Mon amie Laurence m’a inspiré. Elle a maintenant 13 ans… Je l’avais rencontrée pour la première fois quand elle avait 5 ans. Elle a battu la leucémie. On se parlait tous les jours lorsqu’elle combattait la maladie. À chaque édition, elle vient faire la mise au jeu protocolaire et c’est très spécial. Je suis très choyé de pouvoir organiser cet événement chaque année. »

Cette année, trois matchs étaient au programme : un de hockey féminin en début de journée, une partie disputée à 3 contre 3 puis une rencontre opposant des joueurs professionnels à des artistes québécois.

Un horaire de la sorte n’aurait pas été possible la première année.

« Lors de la première édition, on était 11 personnes au Colisée de Laval », raconte Raphaël, qui s’est fait connaître du public québécois en publiant des vidéos à saveur humoristique au sujet des Canadiens. « Cette année, on avait vendu plus de 1 200 billets. On a atteint notre objectif de 50 000 dollars qu’on voulait recueillir cette année, ce qui est incroyable. Au début, il n’y avait qu’un seul match. Maintenant, il y en a trois. Plein de choses font en sorte que ça grossit et c’est dorénavant une journée complète de hockey. »

La classique continuera d’évoluer au cours des prochaines années, comme le confirme le principal intéressé.

« L’an prochain, mon objectif est d’ajouter du parahockey », confie celui qui est aussi animateur à la télévision. « La Classique KR, c’est plus que du hockey, c’est de l’inclusion. Oui, il y a du hockey féminin, mais je veux aller encore plus loin. Je veux que ce soit encore plus gros afin qu’il y ait quatre matchs l’an prochain. Pourquoi pas cinq l’année suivante? Je veux qu’à compter de huit heures le matin, les gens viennent s’amuser. Il y a de la barbe à papa, un barbecue, de la musique… C’est vraiment plaisant. »

La journée est plaisante également pour ceux et celles qui y participent. Pour certains athlètes, dont Zachary Fucale, l’événement est inscrit au calendrier estival depuis quelques années déjà.

« La journée est plaisante pour les joueurs parce qu’on rencontre de nouvelles personnes, des personnalités québécoises, des joueurs d’autres équipes », affirme le médaillé d’or au Championnat mondial junior de 2015. Il y a FouKi, des comédiens… Quand on saute sur la glace avec eux, c’est plaisant. On éprouve beaucoup de plaisir même s’il y a un peu de compétition. Je ne refuserai jamais de participer à une journée de hockey. »

À l’opposé de Fucale, Samuel Montembeault en était à une toute première participation. Le gardien de but était très heureux de prendre part à l’événement.

« C’est pour une bonne cause », de dire celui qui a fait partie de l’équipe canadienne au Mondial junior 2016. « On ramasse des fonds pour Leucan donc je suis très content d’être ici. Kevin, c’est une super bonne personne. J’avais déjà participé à un tournoi avec lui il y a quelques années. On avait pu passer un peu de temps ensemble. Pendant la saison, il m’écrit tout le temps pour prendre de mes nouvelles et me féliciter. »

« Je suis content que Sam soit présent, confirme Raphaël. Il était blessé à une main. Je suis heureux que les gars qui étaient présents dès la première édition participent toujours. On a aussi Daniel Sprong, Joe Veleno, Jean-Sébastien Dea, Pierre-Luc Dubois… On a plusieurs excellents athlètes professionnels. Sans oublier les artistes : Max Gibeault de District 31, et Handsome JF, commentateur pour Impact, l’une des plus grosses compagnies de lutte. Steve Bégin et Stéphane Richer sont des entraîneurs. C’est fou! »

La Classique KR prend de l’ampleur au fil des années et cela se fait sentir aux quatre coins de la LNH.

Son créateur peut d’ailleurs en témoigner : lorsque vient le temps d’envoyer les invitations, les joueurs sont déjà bien au fait de l’objectif ainsi que de l’ambiance positive qui entoure l’événement.

« C’est tellement facile de demander aux personnalités parce qu’ils savent maintenant ce qu’est la Classique KR, note l’organisateur. Je me rappellerai toujours que lorsque j’étais à Dallas une fois, les gars des Islanders étaient là et Mathew Barzal était venu me voir. Il me connaissait en raison de la Classique! Les gars se parlent de cet événement entre eux même dans les vestiaires pendant la saison. »

En ce qui concerne l’attaquant des Ducks Maxime Comtois, c’est lui-même qui a pris l’initiative de contacter Raphaël afin de manifester son intérêt.

« Lors des dernières éditions, j’étais probablement disponible, mais j’avais choisi de passer mes étés en Californie, explique le joueur de 23 ans. Comme j’ai décidé de revenir au Québec cette année, j’ai appelé Kevin pour lui demander quand aurait lieu sa Classique. Je voulais participer, c’est important pour moi. C’est un événement plaisant. On se connaît tous. »

La Classique KR a été télédiffusée cette année – une première pour l’événement. Comptant ajouter du parahockey au programme de la huitième édition, Kevin Raphaël ne manque pas d’inspiration, lui qui souhaite continuer à encourager l’essor du hockey.

S’il a une idée en tête, il fera tout en son possible pour qu’elle se concrétise.

« Honnêtement, j’ai rarement vu quelqu’un avec autant de positivisme autour de lui, conclut Fucale. Que ce soient les personnes, les causes qu’il soutient, les projets… Tout ce qu’il fait, c’est pour améliorer les choses autour de lui. C’est pour ça que je le respecte! J’encourage tout ce qu’il fait. Je ferais n’importe quoi pour lui parce qu’il ferait la même chose pour nous. C’est pour ça que je suis ici pour soutenir son événement. »

Le rendez-vous est déjà pris pour 2023.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
COUPE IPH 2022 : USA 8 - CAN 2 (ronde préliminaire)
Jacobs-Webb et Hickey marquent en avantage numérique au dernier match du Canada en ronde préliminaire.
COUPE IPH 2022 : CAN 5 – IPH 2 (ronde préliminaire)
Quatre points pour Cozzolino; le Canada bat l’équipe IPH dimanche.
Coupe IPH 2022 : CAN 3 – CZE 0 (ronde préliminaire)
Hickey inscrit un doublé, et Huneault bloque 13 tirs dans un jeu blanc du Canada.
CMF 2022 : CAN 2 – USA 1 (match pour l’or)
Jenner réussit un doublé et le Canada remporte un 12e titre au Mondial féminin.
Horaire