2020 hcsa rutland f

Les leçons de l’apocyn

La sagesse partagée lors d’un atelier d’apprentissage inspiré de la terre pour promouvoir les valeurs autochtones pourra être mise à profit sur la glace par les élèves de l’AHHC

Quinton Amundson
|
22 décembre 2020
|

Les élèves de l’Académie des habiletés Hockey Canada (AHHC) de l’école secondaire Rutland, à Kelowna, en Colombie-Britannique, ont troqué leurs bâtons de hockey contre des tiges d’apocyn dans le cadre d’un cours, en octobre.

Et qu’ont fait ces adolescents avec les plantes herbacées de la vallée de l’Okanagan?

Suivant les instructions de Kevin Kaiser, enseignant-ressource et conseiller pour le programme d’éducation autochtone du district scolaire Central Okanagan Public Schools, ils ont méticuleusement transformé l’apocyn en un produit pratique.

« J’ai expliqué aux élèves le processus de décomposition de l’apocyn jusqu’à ses fibres afin qu’elle puisse être tordue en une corde utilisable », raconte l’éducateur, qui cumule plus de 15 ans d’expérience en enseignement.

M. Kaiser, membre de la Première Nation de Stellat’en, est reconnu pour ses programmes d’éducation autochtone. En 2009, il a reçu le Prix du premier ministre pour l’excellence dans l’enseignement suivant l’élaboration d’un cours d’anglais de 9e année axé sur les Premières Nations à l’école Dr Knox Middle School de Kelowna.

Bien que le processus en ait dérouté plus d’un, les élèves ont réussi à transformer les fibres en corde.

Kurtis Kinlshiga, élève de 9e année qui en est à sa première participation au sein de l’AHHC, a déclaré que la transformation exigeait concentration et précision.

« La fabrication de la corde était plutôt intéressante. C’était une activité assez difficile. Il fallait y aller délicatement et prendre son temps pour veiller à ne pas casser la tige d’apocyn. »

Kurtis ajoute que ses camarades de classe et lui ont remarqué que le souci du détail et la détermination nécessaires à la fabrication de la corde sont des aptitudes qui peuvent aussi servir au hockey.

Lindsay Dragland, stagiaire en enseignement, a collaboré avec Kurt Corman, le responsable de l’AHHC de l’école, pour préparer l’atelier avec son invité, M. Kaiser. Au cours des premiers mois de l’année scolaire, elle a organisé différentes activités pour amener les élèves de Rutland participant à des programmes d’entraînement physique à s’intéresser autant à leur santé mentale qu’à leur santé physique.

« Nous voulions montrer les différentes façons dont la pleine conscience peut favoriser l’épanouissement sur le plan de la santé mentale », dit-elle. « Pour certains d’entre nous, c’est une marche relaxante qui fonctionnera le mieux, tandis que pour d’autres, c’est la méditation. Nous voulions partager avec nos élèves une perspective autochtone sur l’atteinte de la pleine conscience par la fabrication de cordes. »

M. Kaiser fait l’exercice avec des élèves du district scolaire Central Okanagan Public Schools depuis de nombreuses années, en plus d’autres exercices stimulants comme la fabrication de flèches à partir de tiges d’églantier et d’une hutte à sudation à partir du saule rouge. Il explique que l’acuité mentale requise pour exécuter ce travail artisanal immersif crée aussi un environnement propice à une conversation engageante et stimulante.

« C’est un forum qui favorise la conversation, le partage d’histoires et l’interaction avec ses cousins, ses frères ou, dans ce cas, ses coéquipiers. Je pense que cela rassemble les gens et leur permet de créer des liens. »

Au cours de cet atelier informel, M. Kaiser consacre aussi un peu de temps à parler de son enfance, à discuter d’anecdotes intéressantes sur la culture autochtone, à décrire des coutumes telles que la roue médicinale et l’importance fondamentale de la narration, et, surtout, à souligner l’importance d’honorer le territoire où l’on habite.

« Par ces présentations d’apprentissage inspiré de la terre, nous désirons inculquer aux élèves une certaine compréhension du territoire autochtone local, pour qu’ils puissent nouer un lien avec la terre. »

Le district Central Okanagan et le Conseil d’éducation autochtone ont reconnu le territoire autochtone local dans un Accord sur l’amélioration de l’éducation autochtone publié en 2014. Le document indique que le district et le conseil scolaire reconnaissent et honorent le territoire et l’histoire traditionnels des Okanagan (Syilx) et la Première Nation de Westbank en tant que bande hôte.

Le message de M. Kaiser sur la reconnaissance de la communauté renforce aussi les principes d’inclusion et les valeurs communautaires véhiculées par les Académies des habiletés Hockey Canada.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2020-2021 : Les coulisses du camp
Jetez un coup d’œil sur ce qui s’est passé à l’extérieur de la patinoire, en coulisse du camp de l’équipe féminine.
ENF 2021 : ROUGES 4 – BLANCS 3 PROL. (jeu dirigé no 3)
Ella Shelton joue les héroïnes en prolongation, et les Rouges battent les Blancs.
ENF 2021 : BLANCS 2 – ROUGES 1 (jeu dirigé no 2)
Ella Shelton a marqué le but gagnant en fin de match, et les Blancs ont battu les Rouges.
2020-2021 ENP: ROUGES 5 – BLANCS 0 (jeu dirigé no 3)
James Dunn a inscrit un autre tour du chapeau pour mener les Rouges à un balayage des séances de jeu dirigé.
Horaire