allie munroe feature
Carburer à la ténacité
Allie Munroe attribue son essor au hockey à son désir de travailler fort et de s’améliorer
Quinton Amundson
|
14 septembre 2019
|

La ténacité est l’une des nombreuses qualités que l’entraîneur Brad Muise a admirées de la défenseure Allie Munroe lorsque celle-ci a joué pour les Western Hurricanes dans la Ligue de hockey bantam majeur de la Nouvelle-Écosse (NSMBHL) de 2010 à 2012.

Une séquence de jeu en particulier contre les Bearcats de Truro durant le parcours des Western Hurricanes lors des séries éliminatoires de 2012 résume bien l’esprit compétitif qui animait quotidiennement Monroe à l’aréna.

Le contexte : Queens Place Emera Centre, à Liverpool, en Nouvelle-Écosse, domicile des Hurricanes (qui se nomment désormais les South Shore Lumberjacks).

La situation : À mi-chemin du premier match, Truro mène par la marque de 1-0, et les Hurricanes n’arrivent pas à contenir l’un des avants des Bearcats.

« Il semblait n’avoir aucune difficulté à traverser la zone neutre, peu importe l’intensité de l’échec avant qu’on appliquait dans cette zone », raconte Muise. « J’ai simplement dit “ça me prend quelqu’un à cet endroit”. »

Muise a regardé le long du banc des joueurs, et l’un de ses collègues entraîneurs lui a fait signe que Munroe était prête à faire un jeu clé.

« Le jeune s’est amené au centre de la glace, et elle l’a pincé parfaitement à l’aide d’une mise en échec avec la hanche à la Larry Robinson », poursuit Muise. « C’était réglementaire, c’était beau et ça a soulevé tout le monde au banc. »

L’équipe s’est nourrie de l’énergie de cette mise en échec pour transformer un déficit de 1-0 en victoire éclatante de 6-1. Les Hurricanes ont ensuite remporté la série et le titre de la ligue pour obtenir une participation aux championnats provinciaux de la Nouvelle-Écosse.

Munroe était de retour au Queens Place Emera Centre cette semaine pour prendre part au Festival d’automne BFL 2019 de l’équipe nationale féminine.

« Dès que j’ai aperçu le bâtiment depuis l’autoroute à mon arrivée, les souvenirs ont refait surface », admet-elle. « Je me souviens surtout de l’édition des championnats provinciaux que nous y avons accueillie à titre d’hôtes. L’aréna était plein à craquer. »

La joueuse de 22 ans est ravie de voir les nombreux partisans cette semaine qui créent une ambiance vibrante semblable pendant les matchs disputés par les 47 joueuses au festival.

Elle n’a pas encore renoué avec ses nombreux anciens coéquipiers et entraîneurs, mais elle aura l’occasion de revoir Muise, notamment, après la deuxième rencontre opposant les Rouges aux Blancs le samedi 14 septembre. Pour cet événement, Munroe fait partie des Blancs.

La défenseure originaire de Yarmouth, en Nouvelle-Écosse, qui évolue pour Djurgardens IF dans la ligue de hockey féminin de la Suède, convient avec Muise que c’est son désir de travailler fort et de s’améliorer qui l’a menée des Hurricanes à sa situation actuelle.

« Comme je viens d’une petite ville dans une petite province, mon principal conseil serait de ne jamais abandonner », dit Munroe. « Il faut continuer de travailler fort tous les jours. Le talent n’est pas nécessaire au travail ardu, n’est-ce pas? Cette mentalité de ne jamais abandonner m’a propulsée tout au long de ma carrière. »

La saison de hockey 2010-2011 a été la campagne où Munroe a fait preuve de cette ténacité qui l’habite, alors qu’elle n’avait pas été retenue au sein de la formation régulière de l’équipe à la suite du camp d'entraînement.

« Nous avions sérieusement envisagé de la garder avec nous à sa première année », affirme Muise. « Son caractère compétitif était incomparable, et elle était capable de se battre pour éliminer les occasions de tir et l’espace disponible. »

Les entraîneurs lui ont demandé d’améliorer ses aptitudes naturelles et son positionnement afin de lui permettre de devenir une joueuse d’impact à temps plein pour les Hurricanes la saison suivante.

Elle a fait preuve de sa volonté de s’améliorer en assistant au plus grand nombre de séances d’entraînement que possible avec l’équipe, même si deux heures de route séparent Yarmouth de Liverpool.

« C’était plaisant de la voir dans ces moments où elle devait gérer la pression et faire des exercices complexes et difficiles », se souvient Muise. « Elle faisait des pas de géant chaque semaine. »

Son travail ardu lui a permis de disputer des matchs en saison régulière à titre de joueuse affiliée, de même qu’un match aux championnats provinciaux.

À cette époque, l’attitude de Munroe tant sur la glace qu’à l’extérieur des patinoires inspirait ses coéquipiers et ses entraîneurs. Sept ans plus tard, elle sait qu’elle peut encourager la prochaine génération de joueuses en Nouvelle-Écosse. Pour y arriver, elle veut être une joueuse modèle et assister aux camps estivaux – elle l’a fait à deux reprises cet été – ainsi que tisser des liens avec les jeunes partisanes pendant les séances d’autographes. D’ailleurs, Munroe a signé des autographes en compagnie de Blayre Turnbull et de Jill Saulnier, qui sont également originaires de la Nouvelle-Écosse, au début du festival.

« C’est génial de savoir qu’il y a autant de jeunes filles qui peuvent venir voir autant de grandes athlètes féminines », souligne Munroe. « Nous n’avons pas beaucoup d’occasions de voir du hockey de ce calibre en Nouvelle-Écosse. Avec un peu chance, les jeunes filles auront le goût de jouer au hockey et de faire du sport en général. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
CPCT 2019 : USA 8 – CZE 0 (Demi-finale)
Quatre joueurs propulsent les É.-U. à la victoire avec trois points.
CPCT 2019 : RUS 10 – CZE 0 (Préliminaire)
Impressionnant total de 12 points pour les Russes Petrov et Lisov.
CPCT 2019 : USA 4 – CAN 1 (Préliminaire)
Declan Farmer a marqué le but gagnant et compté dans un filet désert.
CPCT 2019 : USA 8 – CZE 0 (Préliminaire)
Le capitaine des États-Unis Josh Pauls récolte deux buts et deux aides.
Horaire