natalie doug spooner feature
Une tradition familiale
Sa sœur, Natalie, représente Hockey Canada depuis longtemps; pour la saison des Fêtes de cette année, Doug Spooner se retrouvera en coulisses pour aider à l'accueil du Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF
Wendy Graves
|
19 décembre 2016
|

Comme tant d'histoires de hockey canadiennes, celle-ci commence sur la patinoire d'une cour arrière. Quatre enfants, d'une différence d'âge de 11 ans au total, mais élevés ensemble en partageant l'amour du hockey sautaient sur la glace avant et après l'école et chaque fois qu'ils avaient un temps libre.

C'est sur cette patinoire, dans la cour arrière de Peter et d'Ann-Marie Spooner à Scarborough, Ont., qu'une future médaillée d'or olympique a d'abord laissé sa marque.

Littéralement.

« J'ai une marque directement dans le milieu de mon front à cause de Nathalie », confie Doug Spooner à propos de sa sœur. « Son bâton était un peu élevé. »

« J'imagine qu'on est assez compétitif », lance Nathalie à propos d'elle et de ses trois frères plus vieux. « Je pense que j'étais celle qui leur faisait mal par accident. »

Doug et Natalie sont les deuxième et quatrième enfants de la famille. En vieillissant, eux et leurs frères Rick et Ian ont remplacé leur père pour la construction de la patinoire, s'assurant qu'on pouvait y jouer au hockey en tout temps.

« Les lumières de Noël n'avaient plus besoin d'être installées à l'avant de la maison », raconte Doug. « On les mettait sur la clôture dans la cour arrière et c'est ce qui gardait la patinoire éclairée. »

Quand les enfants du quartier réalisaient que la glace était prête chez les Spooner, ils s'y rendaient aussi. « S'il n'y avait pas assez de monde pour faire un match, mon père, qui ne jouait pas au hockey, inventait des exercices et essayait de trouver des activités de développement des habiletés qu'il avait vues à la télévision. »

À Noël passé, au domicile de Rick à Seattle, c'était la première fois depuis longtemps que les quatre partageaient la même glace. « On ne pourra pas se réunir cette année car je ne serai pas là », explique Doug. « Je serai au Air Canada Centre. »

Doug est le responsable des activités sur le site à Toronto pour le Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF. Lui et son équipe de huit bénévoles superviseront toutes les expéditions et réceptions sur le site et s'assureront que ces espaces soient préparés convenablement pour les équipes.

Ce n'est pas la première fois qu'il aide Toronto à organiser un événement sportif international d'envergure. Il a travaillé aux Jeux panaméricains 2015, mais faire du bénévolat pour le Mondial junior est quelque chose d'entièrement différent.

« C'est le meilleur tournoi au monde », dit Doug, qui est conseiller chez Metrolinx. « Ça arrive au meilleur moment de l'année, les gens sont réunis. Mes souvenirs par rapport à ce tournoi, c'est de regarder les matchs avec ma famille dans le salon de mes parents. Et aussi de penser aux chances que ma sœur a eues et à sa conquête de la médaille d’or en Russie et à quel point notre famille était excitée. Je pense que ce qui m'excite le plus, c'est de savoir que certains gagneront le Mondial junior ici et qu'ils pourront serrer leur mère contre eux et que je peux faire n'importe quoi pour aider en tant que bénévole et m'assurer que le tournoi se déroule bien.

Quand j'étais jeune, au lendemain de Noël, les articles de Noël laissaient la place aux chandails de hockey. Mais avec deux frères et une sœur se dirigeant vers le hockey universitaire et la vie qui les amène à des endroits différents, les habitudes de visionnement du Mondial junior changent.

Doug a joué pour les Warriors de l'Université de Waterloo. L'ancien capitaine et membre de l'équipe canadienne des joueurs-étudiants étoiles du SIC se trouve au 12e rang de la liste des meilleurs pointeurs de l'histoire de cette école.

Il est arrivé durant les Fêtes que l'équipe s'est rendue en Suisse pour jouer des matchs; « J'appelais à la maison et je leur disais que je ne pouvais pas voir les pointages du Mondial junior, je voulais savoir qui avait gagné. »

Une autre année, Rick, qui vivait aux États-Unis, ne pouvait voir les matchs; Doug a tourné son ordinateur pour que la caméra se trouve face à la télévision et que Rick puisse suivre le match comme tous les autres.

Éventuellement, une nouvelle tradition du temps des fêtes est née. La Coupe des nations est un tournoi annuel qui se déroule en Allemagne, la première semaine de l'année. Natalie a participé à l'événement trois fois, de 2009 à 2011, avec l'équipe nationale féminine de développement du Canada, alors que le tournoi était connu sous le nom de Coupe MLP.

« Je partais juste après Noël », dit Natalie, « alors mes frères suivaient ensuite mes matchs à la Coupe MLP. On a regardé quelques matchs du Mondial junior sur la route. D'autre fois, nous regardions les pointages. On avait des nouvelles dans notre infolettre chaque jour. »

L'année que Doug se trouvait en Suisse avec Waterloo, lui, Ian et leurs parents se sont rendus à Ravensberg pour assister à quelques matchs de Natalie.

Cette année, la famille sera répartie à travers le continent durant les Fêtes. Cependant, comme ça a été le cas plusieurs fois dans le passé, le Mondial junior les réunira éventuellement.

« J'aurai de la famille à l'aréna », lance Doug. « Je ne passerai pas autant de temps qu'à l'habitude avec eux et je ne me retrouverai pas dans le salon familial, mais nous nous retrouverons ensemble à l'aréna. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
CNJA 2019 : BRO 4 – PG 3 (Championnat)
Boyko marque deux fois et mène les Bandits à un autre titre national.
CMM 2019 : CAN 8 – GER 1 (Préliminaire)
Stone compte trois buts, Mantha, deux, et le Canada bat l’Allemagne.
CNJA 2019 : BRO 4 – OTT 3 (Demi-finale)
Boyko marque et prépare le but gagnant et les Bandits iront en finale.
CNJA 2019 : PG 2 – OAK 1 (Demi-finale)
Neaton réussit 32 arrêts et aide les Spruce Kings à passer en finale.
Horaire
Close
Credit