Plus que des mères
Après avoir été témoins de la passion de leurs enfants pour le sport, des mères de hockeyeurs de Calgary ont décidé de chausser les patins
Kelsey Chadwick
|
11 mai 2017
|

Lorsque l'idée a pris naissance, elles étaient comme toutes les autres mères de hockeyeurs. Elles s'habillaient chaudement et se rendaient à l'aréna par les froides journées d'hiver pour voir leurs fils d'âge novice faire les premiers pas de leur carrière au hockey mineur.

Mais lorsqu'elles ont vu leurs enfants développer un amour pour le sport de prédilection du Canada, elles se sont demandé : « Pourquoi pas nous? ». Et soudainement, elles sont passées des gradins à la glace.

« Un jour, nous parlions ensemble du plaisir que les garçons semblaient avoir sur la glace et du fait que le hockey semblait amusant, mais aucune de nous n'avait joué », dit Tanya Lukefeld.

Les 24 mères de hockeyeurs, dont certaines avaient des habiletés restreintes et d'autres n'avaient jamais mis les pieds sur la glace, se sont inscrites à un programme de 12 semaines pour apprendre à jouer au hockey à Calgary pour s'initier à la base – patinage, maniement de la rondelle, passes et tirs.

Pour certaines, ce fut assez difficile au début... mais cela n'avait pas d'importance.

« Quand nous sommes arrivées sur la glace, c'était beaucoup plus difficile que ça en avait l'air. Vraiment plus difficile », explique Lukefeld. « Nous avons tellement ri et eu tellement de plaisir le premier soir que nous sommes devenues accrochées. »

Les mères se sont inspirées de la passion de leurs enfants et elles ont développé la leur. À la deuxième semaine, elles avaient déjà des chandails d'équipe avec leur logo à l’avant et leur nom et numéro au dos. Maintenant, quelques mois après le début de leur aventure sur la glace, les Bad Ass Hockey Moms (appelons-les BAHM, c'est plus simple) se retrouvent sur la glace une fois par semaine. 

Pour la plupart des BAHM, ce n'est pas seulement la première fois qu'elles jouent au hockey; c'est aussi la première fois qu'elles font partie d'une équipe, tous sports confondus.

« Je n'ai jamais pu jouer à un sport organisé plus jeune », dit Elaine Wong-West. « Évidemment, j'aime le jeu [et] j'aime regarder mes enfants jouer, alors c'était naturel pour moi de vouloir apprendre à jouer. »

« Je suis la première née à l'extérieur de l'Inde des deux côtés de ma famille et nos parents ne savaient pas vraiment comment nous inscrire au sport organisé » explique Gurdeep Brar.

Comme de nombreux parents, elles consacrent leurs soirées à leur famille, à courir partout pour s'assurer que leurs enfants et leurs maris se rendent là où ils doivent être.

C'est un travail que les femmes acceptent volontiers et qu'elles ne changeraient jamais, mais elles admettent aussi que pour être de bonnes mères, elles doivent s'assurer de faire quelque chose pour elles-mêmes. Et c'est là que les BAHM entrent en jeu.

« Je crois que cela fait de nous de meilleures mères quand nous avons une tonne de plaisir et que notre moral est bon; nous sommes en mesure de remonter le moral de ceux qui nous entourent », a dit Ceilidh Price.

« Je pense qu'en plus de faire de nous de meilleures mères, cela nous aide à tisser des liens avec nos enfants », ajoute Brar. « Nous avons maintenant quelque chose en commun avec nos enfants. »

Les BAHM peuvent maintenant regarder leurs enfants jouer avec un regard neuf ayant maintenant joué elles-mêmes. Mais elles peuvent aussi constater qu’il est vrai que le sport crée des amitiés qui perdurent.

« Nous disons toujours à la blague que le hockey est notre vie sociale, pas la vie sociale des enfants », dit Wong-West. « C'est fantastique parce que vous passez tellement de temps avec ces gens pendant la saison... nous avons développé de belles amitiés. »

Leur programme de 12 semaines maintenant terminé, plusieurs BAHM se sont inscrites à des séances printanières afin de développer une plus grande confiance sur la glace. Mais ces mères ont un objectif en tête pour l'automne. Selon Price, qui agit comme capitaine, les mères aimeraient bien se joindre formellement à une ligue.

Et Lukefeld a un message pour toute équipe qui devra affronter les BAHM.

« Prenez garde. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
OLY 2018 : CAN 5 – OAR 0 (Demi-finale)
Wakefield marque 2B et le Canada passe en finale pour la sixième fois.
OLY 2018 : CAN 4 – KOR 0 (Préliminaire)
Quatre joueurs marquent, Poulin a un JB et le Canada passe en ¼ fin.
OLY 2018 : CZE 3 – CAN 2 TB (Préliminaire)
Mason Raymond et René Bourque marquent en AN, mais le Canada subit un revers contre les Tchèques.
OLY 2018 : CAN 5 – SUI 1 (Préliminaire)
René Bourque et Wojtek Wolski ont deux buts et le Canada bat la Suisse à son premier match aux JO.
Horaire
Close
Credit