Championnat mondial junior 2021 de l'IIHF

Blogue de la bulle : Chris Hamilton

Le responsable de l’équipement parle de l’excitation de retourner au sein d’une équipe et de son quotidien au camp de sélection Sport Chek de l'équipe nationale junior du Canada

Pour faire écho à ce que Millsy a dit dans son blogue, les huit derniers mois ont été étranges pour nous qui sommes habitués à nous rendre à l’aréna tous les jours. C’est une chose de perdre, mais une autre de voir sa saison simplement prendre fin. Depuis que j’ai reçu l’appel de Scott Salmond pour participer au Mondial junior, j’ai en quelque sorte pu voir une lumière au bout du tunnel.

Pendant le compte à rebours vers le camp de Red Deer, j’ai vécu plusieurs émotions – l’excitation, la joie, la fierté, mais aussi l’anxiété. C’est ma quatrième présence avec Hockey Canada à titre de responsable de l’équipement, donc je sais un peu à quoi m’attendre, mais c’est aussi mon premier Mondial junior.

Je suis chanceux d’avoir un personnel de soutien expérimenté avec moi avec les Brian Cheeseman, Kevin Elliott, Brian St-Louis et Adam Douglas. Cheese, Kevie et AD s’occupent des soins médicaux et du conditionnement physique, tandis que moi et Saint, on veille à répondre aux besoins des joueurs pour leur équipement. C’est une équipe fantastique et on a déjà pas mal de plaisir. Ils m’ont même donné le droit de faire jouer du vieux Taylor Swift les matins à l’aréna. Ce sont de bons gars!

Les camps d'entraînement sont toujours exigeants, peu importe le niveau et la ligue. La préparation à distance amène aussi son lot de défis nouveaux et différents. Moi et Saint, on a d’abord rencontré les joueurs à notre camp virtuel à l’été. On a rencontré chacun d’entre eux pour parler de leurs besoins en matière d’équipement et de bâtons et pour les connaître un peu mieux. Avant le camp à Red Deer, on les a contactés à nouveau pour être prêts en vue de l’ouverture du camp. On veut s’assurer que le joueur a exactement ce dont il a besoin pour performer ici.

C’est difficile de décrire ce que tu ressens quand tu te rends à l’aréna pour la première fois avec le fourgon et que tu ouvres la porte arrière. Évidemment, tu es excité, énervé et prêt à passer à l’action… puis tu réalises qu’il est plein à craquer! Là, tu sais que les prochaines journées seront fort occupées, mais je tiens à vous le dire… j’adore ça. Ce n’est pas différent que de vider un autobus des 67’s d’Ottawa.

Le but, c’est qu’on se sente chez nous à l’aréna, qu’on s’approprie l’espace. On se prépare aussi à fournir absolument tout (comme vous le savez, ça veut dire beaucoup de choses) ce que les joueurs et les entraîneurs auront possiblement besoin. On a plusieurs valises, sacs, sacs d’équipement, outils, trousses médicales, bouteilles de Gatorade, glacières, affiches, etc. Comme à la maison, on veut faire en sorte que tout soit ordonné et beau. Étant donné qu’on a tout l’aréna à notre disposition, l’espace n’est pas un problème! Les trois ou quatre premiers jours ont été longs; on se rendait à l’aréna vers 7 h et on revenait à l’hôtel vers 21 h 30 ou 22 h. Les jours ont passé vite. C’est comme ça quand tu as du plaisir! Et rapidement, un jour de match arrive et après ces huit derniers mois, quel sentiment que c’est de revivre ça!

La plus belle partie de cette expérience, ce n’est pas de pouvoir faire mon travail encore (j’ADORE mon travail, mais je ne fais pas ça parce que j’aime faire la lessive!), mais plutôt de pouvoir à nouveau faire partie d’une équipe. Les vestiaires de hockey junior sont spéciaux, laissez-moi vous le dire. Prendre son café et faire le tour du vestiaire pour voir les joueurs, toutes les blagues, taquineries et histoires, la mauvaise musique… ça m’avait tellement manqué! Ça justifie toutes ces heures durement travaillées. On crée des liens uniques avec chaque gars et c’est quelque chose que je chéris et que je ne tiens jamais pour acquis. Ces liens valent vraiment la peine.

Après une superbe première semaine, c’est difficile de se retrouver en quarantaine maintenant. Cependant, on sait que ça fait partie de notre réalité aujourd’hui et on va rendre cette expérience la plus positive possible. Les gars auront plein de choses à faire, plusieurs façons de garder contact et on va sortir de ça plus forts et plus affamés.

Je suis vraiment fébrile à l’idée de passer le prochain mois et demi avec ce groupe de membres du personnel et de joueurs. On va tous travailler fort et avoir vraiment beaucoup de plaisir pour ramener une médaille d’or à la maison en janvier.

Hammy

Vidéos
Photos
PE 2021-2022 : ROUGES 7 - BLANCS 2 (Intraéquipe)
Bolduc obtient deux buts en première période dans un gain des Rouges.
PE 2021-2022 : BLANCS 9 - ROUGES 8 (Intraéquipe)
Ceulemans marque en prolongation; les Blancs gagnent un duel dément.
ENJ 2021-2022 : BLANCS 2 - ROUGES 1 (Intraéquipe)
Zachary L’Heureux marque le but gagnant et les Blancs égalisent la série.
ENJ 2021-2022 : ROUGES 4 - BLANCS 2 (Intraéquipe)
Les Rouges gagnent le premier match intraéquipe sur un but en avantage numérique de Perfetti.
Nouvelles récentes
Les plus populaires