Une saison mémorable
Des Panthers de la Floride, à l’or olympique, au Championnat mondial des M18; l’année 2013-2014 restera mémorable pour Kevin Dineen
David Brien
|
6 août 2014
|

8 novembre 2013 : Dineen est relevé de ses fonctions à titre d’entraîneur-chef des Panthers de la Floride de la LNH après 16 matchs disputés en saison régulière; il communique alors sans tarder avec Bob Nicholson pour s’enquérir d’un possible poste comme entraîneur.

« Après avoir pris un peu de temps pour m’organiser et réfléchir à la prochaine étape, j’ai décidé que je devais agir comme j’ai l’habitude de le faire et de faire preuve d’un peu d’agressivité. »

« Bob m’a rappelé quelques jours plus tard pour m’informer de la démission de l’entraîneur de l’équipe nationale féminine et voulait savoir si ce poste m’intéressait. Je lui ai immédiatement répondu par l’affirmative. J’étais prêt à me consacrer entièrement à cette incroyable expérience. »

17 décembre 2013 : Dineen est officiellement embauché comme entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine du Canada.

« Honnêtement, c’était une situation difficile que d’arriver là sans connaître personne de l’équipe sauf peut-être une demi-douzaine de filles dont le nom me disait quelque chose. »

« Je savais que j’avais des appuis incroyables venant particulièrement du personnel d’entraîneurs. La veille de mon embauche officielle, j’ai passé toute la journée avec le personnel d’entraîneurs et je leur ai expliqué comment le rôle de chacun allait prendre du galon sous ma direction. Nous avons établi un bon niveau de confiance et cela a mené à une situation harmonieuse permettant d’aller de l’avant. »

20 décembre 2013 : Dineen fait ses débuts comme entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine du Canada, une défaite de 4-1 contre les États-Unis.

« Le nombre d’aspects comparables était plus visible que les aspects différents. Une réalité à laquelle je m’attendais, et qui s’est immédiatement confirmée, était que l’équipe féminine était constituée d’une bande de joueuses cérébrales. Elles pouvaient non seulement assimiler, mais mettre en pratique un grand nombre de systèmes que j’avais utilisés dans la LNH, tout en les intégrant aux systèmes qu’elles avaient déjà en place. Ce sont des joueuses extrêmement brillantes qui veulent apprendre et jouer de la bonne façon; leur côté cérébral n’a donc vraiment pas été un obstacle. »

8 février 2014 : Dineen remporte sa première victoire sur la scène internationale comme entraîneur-chef, 5-0 aux dépens de la Suisse lors du match d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver à Sotchi.

« C’était palpitant, car je ressentais un afflux d’émotions refaisant surface de ma propre expérience olympique. Nous nous sommes présentés aux cérémonies d’ouverture la veille et c’est là que tout s’est révélé. Ce fut une sensation incroyable! »

20 février 2014 : Le Canada remporte la médaille d’or en prolongation, une victoire de 3-2 contre les États-Unis; un match dominé jusqu’aux dernières minutes par les Américaines par une marque de 2-0 avec moins de quatre minutes à jouer.

« Ce match, malgré son dénouement spectaculaire, a été superbement disputé de part et d’autre, ce fut du hockey hautement compétitif. J’admire le sang-froid de notre équipe et comment ses chefs de file ont réussi à unir les troupes dans l’adversité. »

« Avec tout ce qui s’est produit au cours de ce match, la rondelle sur le poteau d’un but désert et les trois punitions imposées en prolongation; tout a contribué à cet incroyable spectacle. »

20 mars 2014 : Dineen est nommé entraîneur-chef de l’équipe nationale masculine des moins de 18 ans du Canada.

« Cette occasion de travailler avec une bande de jeunes, dont la plupart pouvaient être choisis au repêchage cette année, a aussi été une expérience incroyable. Ils formaient un groupe hautement enthousiaste et très motivé. Leur niveau de talent était sans limites et ce sont des jeunes travaillant extrêmement fort et voulant apprendre. »

27 avril 2014 : Le Canada remporte la médaille de bronze au Championnat mondial des M18 dans une victoire de 3-1 contre la Suède.

« Sans l’ombre d’un doute, nous visions l’or, donc de perdre en prolongation en demi-finale a été une pilule amère à avaler. Je suis toutefois très fier de la façon avec laquelle les gars se sont regroupés et se sont préparés pour représenter le Canada du mieux qu’ils le pouvaient dans les circonstances. Je considère que nous sommes revenus du tournoi avec le sentiment du devoir accompli. »

« Les gars ont travaillé durement pour remporter cette médaille et j’en ai ressenti beaucoup de fierté après coup. Je leur ai même tous envoyé un mot personnel pour qu’ils sachent la satisfaction que je ressentais à leur endroit et que je souhaitais vraiment à chacun d’eux qu’ils réussissent un de leurs vœux les plus chers, soit d’être repêché dans la LNH. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
CMM 2018 : USA 4 – CAN 1 (Bronze)
Vlasic marque, mais le Canada perd le match pour le bronze au Mondial.
Coupe RBC 2018 : CWK 4 – WEL 2 (Championnat)
Les Chiefs marquent trois buts de suite et gagnent la Coupe RBC.
Coupe RBC 2018 : CWK 3 – OJS 2 (Demi-finale)
Pickering a marqué le but gagnant et les Chiefs joueront en finale.
CMM 2018 : SUI 3 – CAN 2 (Demi-finale)
Horvat et Parayko marquent, mais le Canada jouera pour le bronze.
Horaire
Close
Credit