sarah nurse
Nurse veut contribuer au succès familial
Inspirée par ses cousins Darnell et Kia, Sarah Nurse est prête à laisser sa marque sur la glace
Wendy Graves
|
13 août 2015
|
N’importe quel athlète qui pratique un sport d’équipe sait que ce qui compte, c’est le nom paraissant à l’avant du chandail, pas celui au dos. Mais en 2015, lorsque le nom au dos du chandail est Nurse, les amateurs de sport se sont habitués à voir une médaille d’or suspendue par-dessus le mot Canada à l’avant.

Le mois dernier, Kia Nurse a marqué 33 points dans la victoire du Canada sur les États-Unis lors du match pour la médaille d’or en basketball féminin aux Jeux panaméricains à Toronto; c’était la première fois que l’équipe nationale montait sur la plus haute marche du podium sur la scène internationale. Par la suite, Kia a porté le drapeau du pays lors des cérémonies de clôture.

En janvier, le frère de Kia, Darnell, a remporté une médaille d’or avec l’équipe nationale junior du Canada au Championnat mondial junior 2015 de l’IIHF. Le défenseur a été nommé le joueur du match de l’équipe lors de la finale contre la Russie.

Le lendemain, loin des projecteurs, sa cousine Sarah remportait l’or à son tour alors que l’équipe nationale féminine de développement du Canada blanchissait la Suède pour remporter la Coupe des nations 2015 à Füssen en Allemagne. Il s’agissait de sa deuxième médaille d’or à l’international.

Cette semaine, Sarah est à Calgary où elle est l’une des 43 joueuses prenant part au camp de sélection de l’équipe nationale féminine de développement du Canada. Alors qu’elle entreprend le processus pour endosser à nouveau le rouge et le blanc, elle est inspirée par ce que deux de ses cousins ont réussi sur quelques-unes des plus importantes scènes du monde du sport.

« De voir Kia aux Jeux Pan Am, je crois que ce fut un grand moment de fierté pour le Canada », affirme Sarah, « et avec un certain recul, je me suis dit que c’était ma petite cousine et qu’elle était là à accomplir des choses vraiment extraordinaires. Ayant vu [les deux, Kia et Darnell] réussir de tels exploits, moi aussi c’est ce que je veux. C’est à mon tour. »

Nurse dit que les succès de ses cousins n’ont pas ajouté de pression sur elle. Ce fut plutôt le contraire; ils ont entraîné des réactions positives et de bons souhaits. Puisqu’elle a déjà pris part à plusieurs camps de Hockey Canada en plus d’avoir joué avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans et l’équipe nationale féminine de développement, Nurse dit que le personnel au camp et les décideurs la connaissent pour qui elle est en tant que joueuse et personne, et non pour qui elle pourrait être en raison de son nom de famille.

Il semble que toutes les ramifications de l’arbre généalogique de Nurse ont connu du succès à un niveau avancé : son père Roger a représenté le Canada en crosse; sa tante Cathy a joué au basketball à l’Université McMaster, sa tante Racquel, à l’Université de Syracuse et sa cousine Tamika (sœur de Kia et Darnell) à l’Université de l’Oregon et à l’Université de Bowling Green (ainsi qu’au sein de l’équipe nationale junior); son oncle Richard a été membre des Tiger-Cats de Hamilton, et un autre oncle, Donovan McNabb, a joué 13 saisons dans la National Football League.

S’il y a quelqu’un qui comprend les attentes élevées auxquelles font face les joueurs de hockey canadiens, c’est bien quelqu’un qui a été quart-arrière partant dans la NFL.

« Il nous a dit à quelques reprises de nous détendre », dit Nurse. « Il y a une raison pour laquelle nous sommes ici à Hockey Canada et Basketball Canada – il y a une raison pour laquelle ils nous ont choisis; il nous a dit de nous relaxer et de faire confiance à nos habiletés et à nos aptitudes. »

Avec autant d’athlètes dans la famille, il n’est donc pas surprenant que la compétition fût féroce – mais amicale —, lorsqu’ils étaient plus jeunes.

« Kia et moi avons un an de différence; nous avons donc joué au soccer et fréquenté les camps de basketball ensemble. Je crois qu’il y a toujours eu un petit peu de compétition parce que nous voulions simplement battre l’autre », a dit Nurse avant de s’esclaffer, « mais par la suite Kia est devenue meilleure au basketball et je suis devenue meilleure au hockey. »

Nurse a joué pour l’équipe Ontario Rouge aux Championnats nationaux féminins des moins de 18 ans 2011 et 2012. Elle a remporté l’or la première fois et le bronze, la deuxième. Dans le match pour la médaille de bronze en 2012, elle a marqué le but égalisateur alors qu’il restait un peu plus de quatre minutes à jouer en troisième période avant de marquer le but gagnant à la quatrième minute de la prolongation. L’année suivante, malgré le fait qu’elle a raté la majeure partie du camp de sélection à cause d’une blessure, elle s’est taillé une place au sein de l’équipe nationale pour la première fois et a remporté l’or au Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l’IIHF.

« Quand l’entraîneur m’a téléphoné pour m’annoncer que j’avais été choisie pour faire partie de l’équipe, ce fut comme si toutes mes années de travail portaient enfin des fruits », se souvient Nurse.

Cette semaine, elle voudra mettre à profit ses réalisations auprès d’Équipe Canada. Ayant fait partie du programme par le passé – la Coupe des nations de cette année étant au premier rang de ses faits saillants –, elle sait que les camps de ce genre – avec l’accès aux meilleurs consultants en développement des habiletés mentales et aux meilleurs préparateurs physiques – peuvent l’aider à développer son jeu.

Elle sait aussi ce qu’il faut pour être sélectionnée à l’équipe, pour être l’une des 23 heureuses élues.

« Je suis un peu moins nerveuse qu’à mes premiers camps », dit Nurse. « Je crois que l’expérience – vous connaissez les entraîneurs, vous connaissez le personnel, vous apprenez à connaître les joueuses au fil des ans –, je pense que cela m’a aidée à me calmer et à me concentrer seulement sur le hockey. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
DMJA 2019 : USA 7 – RUS 2 (Préliminaire)
Brisson obtient trois points et aide les É.-U. à rester invaincus.
DMJA 2019 : CZE 4 – CAN-O 3 (Préliminaire)
Quatre buts en première période envoient les Tchèques en demi-finale.
DMJA 2019 : USA 7 – CAN-E 3 (Préliminaire)
Deux buts et deux aides de Brisson, cinq buts des É.-U. en deuxième.
DMJA 2019 : CAN-O 1 – RUS 0 TB (Préliminaire)
Davis fait 25 arrêts, et l’Ouest remporte un premier match excitant.
Horaire