1973 portage terriers rewind 640

Retour sur la Coupe RBC – Finale de la Coupe du Centenaire 1973 (Match 4)

Lumber Kings de Pembroke 6, Terriers de Portage 4

Moe Carter - Winnipeg Free Press
|
13 mai 2015
|

REMARQUE : Cet article a d’abord été publié dans le Winnipeg Free Press le 14 mai 1973.

IL FAUDRA ATTENDRE POUR SABLER LE CHAMPAGNE

Les partisans des Terriers de Portage la Prairie devront attendre un peu avant de célébrer, si célébration il y a, leur conquête de la Coupe du Centenaire, emblème de la suprématie au hockey junior A au Canada.

La grosse machine verte, qui avait accumulé une fiche de 3-0 dans la finale nationale quatre de sept, a vu son élan freiné dimanche soir alors qu’elle a été battue 6-4 par les Lumber Kings de Pembroke, Ontario, qui ont patiné à tout rompre.

La victoire devant 8 962 spectateurs à l’aréna Winnipeg a permis aux Lumber Kings de continuer à rêver de remporter un titre national et forcé la tenue d’un cinquième match à 20 h à l’aréna Winnipeg.

Les Lumber Kings, qui ont peut-être disputé leur meilleur match de la série, méritaient pleinement de gagner. Ils ont dominé le jeu et forcé le club de Portage à faire des erreurs. Et ces erreurs ont entraîné des buts.

Les Terriers ont entrepris le match comme s’ils allaient tout rafler. Ils ont forcé le jeu dans la zone de Pembroke. Ils ont même inscrit le premier but – Randy Penner s’est emparé du rebond d’un tir de John Hewitt de la ligne bleue. Mais, après que Penner a raté une occasion de porter la marque à 2-0 quelques secondes plus tard, en ratant un coin ouvert, les Lumber Kings ont pris le contrôle.

Avec son premier de deux buts dans la rencontre, Pat Hahn a nivelé la marque en décochant un tir faible puis Bob Wright, aussi en marquant son premier de deux, leur a donné l’avance 2-1 avant la fin de la période.

On pourrait qualifier ces deux buts de cadeaux. Celui de Hahn a dévié sur le bâton du gardien de but John Memryk et Wright a capté une passe parfaite du défenseur de Portage, John Hewitt, avant de loger la rondelle derrière Memryk.

Du jeu défensif mou découlant de la pression exercée et des rebonds ont nui aux Terriers en période médiane, les Lumber Kings prenant l’avance 5-4 avant le dernier tiers.

Ce fut à nouveau Penner qui a ouvert la marque, cette fois d’un tir du revers à 1 min 15 s, mais Wright et Hahn ont répliqué pour les Lumber Kings avant que Grant Farncombe ne marque le troisième but de Portage à la cinquième minute de jeu.

Ty Langton, qui avait remplacé Memryk devant le filet de Portage pour entreprendre la période, n’a rien pu faire sur les buts de Wright et de Hahn. Les deux ont marqué en s’emparant d’un rebond après que l’étoile du troisième match de la série a réussi le premier arrêt.

L’ancien joueur étoile de Sturgeon Creek, Steve Croucher, a inscrit le dernier but de Pembroke au deuxième tiers, puis Frank Leswick a marqué le dernier de Portage.

Croucher a lancé Hahn vers le but. Après que Langton, qui a été brillant pour le reste du match, a effectué un arrêt avec ses jambières, Croucher a saisi le rebond.

Le but de Leswick a chassé le gardien de but partant de Pembroke, Brian Shields, de son poste. Le gardien ontarien a capté un tir à l’extérieur du filet avec sa mitaine et l’a ramené dans le but, et ce, pour la troisième fois de la série.

Terry Dennison, le gardien de but étoile de la Ligue centrale de hockey junior, s’est amené en relève et a blanchi Portage jusqu’à la fin du match, bien qu’il n’ait pas été mis à l’épreuve souvent.

Bill Sweeney, un dur travaillant, a mis le match hors de portée en troisième période, déviant le tir de Marty Gannon de la ligne bleue alors qu’il restait moins de six minutes à jouer.

Les Terriers, qui n’ont jamais perdu leur objectif de vue après les deux premières minutes de jeu, ont écopé de quatre punitions mineures, dont trois à Grant Farncombe, comparativement à sept pour Pembroke.

Les Terriers ont obtenu 38 tirs au but contre 43 pour Pembroke.

MUZZ EN A RAS LE BOL DES ERREURS

« Tu ne peux pas faire des erreurs comme nous l’avons fait et t’attendre à gagner des matchs. »

Voilà comment Murray (Muzz) MacPherson, entraîneur des Terriers de Portage la Prairie, a accueilli les représentants des médias après la défaite de 6-4 des Terriers aux mains des Lumber Kings de Pembroke à l’aréna Winnipeg, dimanche.

« Je l’ai déjà dit et je vais le répéter », a-t-il ajouté, « ils (Pembroke) ont un bon club de hockey et si vous faites des erreurs, ils vont vous battre.

« Nous avons mal joué et ils ont été assez bons pour en profiter. Assez bons pour que chaque fois que nous nous sommes approchés, ils ont compté. C’est la marque d’un bon club de hockey. »

Cependant, MacPherson a refusé de pointer un joueur du doigt quoiqu’il a dit que le gardien de but partant de Portage, John Memryk, n’a pas été aux aguets.

« C’est un sport d’équipe et toute l’équipe a mal joué, en partie parce que les joueurs ne réfléchissaient pas et en partie parce que Pembroke nous a fait mal paraître. Oui, John n’a pas été vif. Il le savait et a demandé à être remplacé, mais leur partant non plus n’a pas été aux aguets et cela ne les a pas empêchés de gagner n’est-ce pas? », a-t-il demandé.

« Je tiens à vous dire cependant que je préfère être à notre place qu’à la leur », a dit MacPherson. « N’oubliez pas que ça fait trois jours que nos gars entendent tout le monde leur dire que cela allait être un balayage. Maintenant, ils ont appris une leçon et ils seront plus vifs demain soir. Une chose est certaine; nous allons devoir recommencer à frapper et à jouer en échec avant. Tu ne peux pas leur céder le passage. »

De l’autre côté de la patinoire, l’entraîneur de Pembroke, Mac MacLean, a savouré la victoire avec sérieux.

« J’ai trouvé que nous avions mieux joué dans le troisième match », a-t-il dit, « mais leur gardien a été brillant et nous avons perdu.

« Nous allons devoir prendre ça un match à la fois d’ici la fin et si nous jouons notre jeu, nous pourrons peut-être réussir », a-t-il ajouté.

MacLean, qui compte faire appel à Terry Dennison pour garder le but des siens contre Ty Langton des Terriers, est d’avis que les mises en échec de ses joueurs ont été plus efficaces qu’à tout autre moment de la série.

« Nous avons obtenu quelques chances ce soir et cela se produit quand vous travaillez », a-t-il dit. « Et j’ai trouvé nos mises en échec plus efficaces. »

Prochain match ce soir, 20 h à l’aréna.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
CMM 2022 : CAN 5 – SVK 1 (ronde préliminaire)
Pierre-Luc Dubois sDeux buts de Dubois donnent un 3e gain de suite au Canada au Mondial.cored twice in Canada’s third straight worlds win.
COUPE TELUS 2022 : 16 mai jour 1
Les six équipes participantes ont sauté sur la glace en cette première journée à la Coupe TELUS 2022.
Coupe Esso 2020 : lundi, 16 mai jour 1 (Préliminaire)
Le jour 1 est complété à la Coupe Esso 2022, à Okotoks, Alb.
CMM 2022 : CAN 5 – GER 3 (ronde préliminaire)
Deux buts de Pierre-Luc Dubois dans un gain du Canada au Mondial.
Horaire