sledge nextgen camp
© Catherine Kim

Tourner vers l’avenir

Voulant inspirer les espoirs du hockey sur luge de demain aujourd’hui, Hockey Canada tient son premier camp des espoirs de la prochaine génération

Wendy Graves
|
10 mars 2016
|

Il n’y a pas de meilleur moment que le présent pour commencer à préparer le futur.

Pour le programme de hockey sur luge de Hockey Canada, cela veut dire accueillir 29 joueurs de partout au pays au MasterCard Centre à Etobicoke, Ontario, pour le premier camp des espoirs de la prochaine génération.

« Pour nous, c’est d’abord et avant tout l’occasion de travailler leur développement et de leur souligner l’importance des habiletés et le type d’habiletés requises pour devenir un athlète de classe mondiale et jouer au sein d’une équipe nationale », affirme Marshall Starkman, responsable du hockey sur luge chez Hockey Canada. « C’est l’occasion pour nous de rencontrer ces joueurs et d’interagir avec eux, de travailler avec eux sur la glace et, au bout du compte, de voir ce à quoi ressemble l’avenir du hockey sur luge pour les futurs membres d’Équipe Canada. »

Le camp a vu le jour à la suite du désir d’assurer la croissance du sport à l’échelle locale et de jouer un rôle plus actif auprès des joueurs qui sont à l’étape du développement. Il s’agit aussi de trouver de nouveaux joueurs – des joueurs de hockey sur luge ou pouvant être classés comme joueurs de hockey sur luge.

Un des objectifs de Hockey Canada est de trouver de nouveaux joueurs, mais l’organisation veut aussi aider les athlètes à découvrir le sport. « C’est un peu pour initier au sport ceux qui pourraient être des joueurs sur luge», dit Starkman, « et pour éveiller en eux un intérêt ou un amour pour le jeu qu’il ne connaissait peut-être pas assez auparavant. »

La diversité des 29 joueurs au camp ne pourrait être plus grande tant en ce qui a trait à leur âge qu’à leur expérience au hockey sur luge. Jacob LeBlanc, 13 ans, en est à sa première expérience avec Hockey Canada; Mathieu Trudeau, 31 ans, a fait ses débuts avec l’équipe nationale sur luge du Canada plus tôt cette saison. Il y a des joueurs qui ont fait partie de l’équipe nationale de développement sur luge du Canada qui veulent profiter de l’occasion pour perfectionner leurs habiletés et il y a ceux qui prendront place sur une luge pour la première fois.

Les membres de l’organisation ont joué un rôle important dans la découverte de talents.

« Nous avons communiqué avec plusieurs entraîneurs et responsables d’équipes provinciales et nous avons utilisé ce réseau pour connaître leurs meilleurs joueurs, les joueurs que nous devions absolument voir et ceux qui devraient faire partie de ce genre d’activité », dit Starkman. Ces recommandations, de concert avec les rapports de dépistage de Ken Babey, entraîneur-chef de l’équipe nationale sur luge du Canada, ont servi à dresser la liste des invités.

Les joueurs ont été répartis en deux équipes. Ils passeront quatre jours à s’entraîner et à travailler avec des membres du personnel des entraîneurs de l’équipe nationale en plus de jouer trois matchs intraéquipes.

« Ces matchs vont offrir plus de compétition aux joueurs tout en leur permettant de voir à quoi ressemble un tournoi et de suivre la routine », dit Starkman. « Nous tentons de leur faire comprendre les pratiques à suivre pour l’entraînement, mais aussi la routine qui fait partie des préparatifs lors de matchs. »

Un quatuor d’instructeurs sur glace et hors glace spéciaux – Brad Bowden, Adam Dixon, Corbin Watson et Greg Westlake de l’équipe nationale sur luge du Canada – sera aussi sur place pour partager leurs connaissances et expériences pratiques.

À l’extérieur de la patinoire, les joueurs apprendront ce que sont la performance physique, la préparation mentale et ce qu’il faut pour jouer pour Équipe Canada.

« Nous voulons par-dessus tout leur donner un avant-goût de ce qu’il faut pour être un athlète de la haute performance et de ce qu’il faut faire pour exceller », explique Starkman. Pour 15 joueurs, il s’agit de leur première expérience auprès de Hockey Canada. « Nous espérons que cela alimentera une passion chez eux pour vouloir vraiment s’améliorer et faire tout ce qu’il faut pour devenir membre de l’équipe nationale un jour. »

Il est possible que certains de ces joueurs n’aient pas à attendre longtemps avant de porter un chandail d’Équipe Canada lors d’une compétition puisque le camp sert aussi de camp d’évaluation en vue d’une série hors concours de trois matchs contre les États-Unis à la fin avril dans le cadre du Défi sportif AlterGo.

Maintenant qu’une partie de la prochaine génération de joueurs en devenir a été identifiée et informée, Starkman dit que l’équipe suivra leur progrès après le camp.

« [Nous voulons leur dire] nous sommes ici, nous nous soucions de vous, nous sommes intéressés et nous voulons vous aider à atteindre le plus haut niveau de succès possible dans le sport. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

 

Videos
Photos
ENF : Merci Mel Davidson
Revivez les souvenirs de la longue carrière marquée de succès de Mel Davidson avec Hockey Canada.
Essor du hockey : Match mondial féminin à St. John’s
Quarante joueuses se sont réunies dans un contexte de hockey, de culture et de renforcement de l’autonomie.
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
Horaire