aug09 can rus
© Andreas Robanser/Puckfans.at
La définition d'exceptionnel
Plus jeune membre de l'équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada, Joseph Veleno veut prouver que l'âge n'est qu'un chiffre
David Brien
|
11 août 2016
|

Selon le dictionnaire Larousse, il est possible de définir le mot « exceptionnel » de trois façons :

1) Qui constitue une exception.
2) Qui fait exception, qui est hors de l'ordinaire.
3) Dont les qualités sont rares, éminentes, comme une exceptionnelle intelligence.

Tout amateur de hockey qui a eu la chance de voir Joseph Veleno jouer réalise qu'il est difficile de ne pas associer ces trois définitions au jeune homme de Kirkland, Québec.

Que ce soit son QI au hockey, sa maturité habituelle, ses incroyables habiletés ou sa soif de gagner, Veleno commence à démontrer pourquoi il a été déclaré joueur « exceptionnel » en prévision du repêchage 2015 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Le statut de joueur exceptionnel lui a permis d'accéder à la Ligue canadienne de hockey à 15 ans et de devenir le cinquième joueur à recevoir ce privilège après John Tavares, Aaron Ekblad, Connor McDavid et Sean Day.

Alors qu'est-ce qui distingue Veleno des autres? Pourquoi ne pas étudier la définition d'exceptionnel pour le savoir?

1) Qui constitue une exception

À deux reprises au cours des 10 derniers mois, l'âge de Veleno a fait de lui une exception au sein d'Équipe Canada.

En novembre dernier, il était le seul joueur de 15 ans représentant Hockey Canada au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2015, et cette semaine, il est le seul joueur de 16 ans à faire partie de l'équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada à la Coupe commémorative Ivan Hlinka.

En réalité, Veleno est le deuxième plus jeune joueur de tous les temps à porter le rouge et le blanc à un tournoi estival des moins de 18 ans, après seulement Sidney Crosby, qui a été le meilleur pointeur du Canada à la Coupe du monde junior de 2003.

Mais être plus jeune que les autres n'est pas nouveau pour Veleno; il a joué avec des plus vieux pendant presque tout son parcours au hockey mineur et à nouveau l'an dernier comme recrue dans la LHJMQ.

Né 13 jours après le début du nouveau millénaire, Veleno a été « le petit jeune » pendant des années, et ce, depuis qu'il a commencé à surclasser des compétiteurs un ou deux ans plus vieux que lui.

« Je trouve qu'au fil des ans, il devient de plus en plus à l'aise, » déclare Ryan Jankowski, directeur du personnel des joueurs chez Hockey Canada. « Il excelle certainement avec les plus vieux et ça, c'est signe d'un joueur exceptionnel. »

« Je pense que je me débrouille très bien », dit Veleno au sujet de son jeu comme joueur sous-âgé. « J'essaie de ne pas trop me concentrer sur ce genre de chose et je fais comme si tous les autres avaient mon âge. J'ai mes propres attentes donc je ne m'en fais pas avec ce que les gens ailleurs pensent. »

Cette façon de voir les choses dénote de la maturité chez tout joueur, encore plus chez un jeune de 16 ans, mais cela n'est pas surprenant pour quelqu'un qui est habitué à gérer la pression découlant du fait que tous les yeux sont tournés vers lui.

2) Qui fait exception, qui est hors de l'ordinaire

Celle-ci est facile. À 13 ans, Veleno a accumulé 36 points en 27 matchs avec le bantam AAA des Lions du Lac St-Louis avant de faire le saut à la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) en 2014-2015.

Contre des joueurs avec jusqu'à trois ans de plus que lui, dans l'une des meilleures ligues midgets au pays, Veleno a accumulé 52 points en 41 matchs. Ce total lui a valu le 12e rang des pointeurs de la LHMAAAQ et le quatrième parmi les recrues.

Il a aussi obtenu 10 points en six matchs avec le Québec aux Jeux d’hiver du Canada 2015, et il a terminé à égalité au premier rang des pointeurs de Canada Noirs au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans avec quatre points en cinq matchs.

Avec de tels succès sur les plus grandes scènes du sport, il ne fait aucun doute que Veleno est hors de l'ordinaire.

« J'ai trouvé qu'au moins de 17 ans l'an dernier, il s'améliorait chaque jour et il était le meilleur joueur de Canada Noirs à la fin de la semaine, » dit Jankowski. « Il était celui auquel on se fiait pour créer de l'offensive et il est devenu leur meilleur joueur. Cela était certainement de bon augure pour lui. »

Pour Veleno, faire de son mieux contre les meilleurs se résume à une chose.

« La confiance est essentielle, » dit-il. « Votre esprit est très puissant, alors si la confiance y est, ça aide. J'ai toujours eu confiance en moi en grandissant et j'ai toujours confiance dans tout ce que je fais. Je me dis toujours que je peux le faire et que d'autres l'ont fait avant moi. »

3) Dont les qualités sont rares, éminentes, comme une exceptionnelle intelligence

À sa façon de contrôler l'allure d'un match lorsqu'il est sur la glace à la façon dont il se comporte à l'extérieur de la patinoire, il affiche certaines des qualités rares.

Il possède un sens du hockey inégalé et il connaît les sacrifices qu'il faut faire pour réussir. Mais Veleno est l'un des meilleurs étudiants du jeu; il absorbe tout ce qu'il peut du programme d’excellence et l'applique à son jeu.

« C'est important pour moi d'apprendre des choses sur la glace, mais aussi hors glace, » dit-il. « Hockey Canada a un très bon groupe de soutien qui nous enseigne des choses comme la préparation et d'autres qualités qui nous aideront à devenir des athlètes professionnels.

« J'ai aussi appris que la préparation mentale est cruciale. Elle aide à bien performer lors des matchs importants et à vous motiver pour ce qui vous attend. »

Voilà d'autres mots empreints de sagesse de la part d'un jeune talent.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Série 2019 de l’EFM18 : CAN 5 – USA 4 (Match 1)
McLeod marque deux fois et le Canada amorce sa série avec un gain.
Série 2019 de l’ENFD : USA 4 – CAN 3 Prol. (Match 1)
Shirley et O’Neill forcent la prolongation, mais le Canada perd 4-3.
Coupe Hlinka-Gretzky 2019 : RUS 3 – CAN 2 (Médaille d’or)
Byfield et Foudy marquent, mais le Canada remporte l’argent.
Camp de l’ENFD 2019 : OR 3 – ROUGES 1 (Match 11)
Eldridge et O'Neill ont marqué à 61 secondes d’intervalle pour les Or.
Horaire
Close
Credit