brett howden 640
Créant son propre legs
Brett Howden suit les traces de son frère à Moose Jaw, dans la WHL et avec Équipe Canada
Katie Brickman
|
6 novembre 2014
|

Brett Howden réalise que son nom peut parfois avoir beaucoup de poids.

Il sait que son frère plus âgé et mentor, Quinton, lui a laissé de grandes chaussures à remplir dans la Ligue de hockey de l’Ouest et sur la scène internationale.

Ce jeune joueur d’avant fougueux de seize ans d’Oakbank, Manitoba, déborde de volonté pour prouver qu’il vaut bien ce que son nom annonce, comme il ne dédaigne pas de se servir de l’expérience de Quinton comme modèle pour réaliser ses propres rêves.

« Il m’a aidé pendant un bon bout de chemin. Dès ma tendre enfance, je venais le voir ici », souligne Howden. « Il me donnait de petits tuyaux – que ce soit pour le hockey ou pour mes études –, il a été le mentor de ma jeunesse. Je ne le remercierai jamais assez pour ça. »

Malgré les six ans d’écart séparant les deux frères, Brett marche assurément dans les sentiers qu’a tracés son frère Quinton.

« Je me sens comme si c’est ce que je faisais en ce moment, mais je suis certain que ça va changer à mesure qu’avancent les choses. Nos carrières emprunteront des trajectoires différentes. Je suis prêt à relever tous les défis », dit-il. « Actuellement, j’ai du plaisir à suivre ses traces, car je l’ai déjà vu franchir toutes ces étapes. Que ce soit moi aujourd’hui qui franchisse ces étapes, ça me procure une sensation particulière. J’ai voulu ça depuis longtemps. Je l’observe depuis l’âge de six ans. »

Quinton a été sélectionné premier au total en 2007 par les Warriors de Moose Jaw de la WHL et Brett a été sélectionné cinquième au total par les Warriors au repêchage bantam de 2013. Tous deux ont fait partie de joueurs hautement recherchés ayant dominé avec les Selects d’Eastman dans la Ligue de hockey midget AAA du Manitoba.

Au départ, Brett sentait qu’il devait être à la hauteur de la réputation qu’avait établie Quinton pendant sa période avec les Warriors, mais il a commencé à reconnaître son propre potentiel.

« D’entrée de jeu, je sentais que je devais faire ce qu’il avait déjà accompli », avoue Brett. « Mais j’ai commencé à lentement prendre conscience que ça n’avait pas d’importance et que c’est mon jeu maintenant. C’est à moi de décider de ce que je veux faire. Nous avons deux stratégies différentes et j’essaie de garder ça bien clair dans ma tête. »

Quinton était très aimé comme joueur à Moose Jaw; ses partisans arboraient son numéro 21 sur leurs propres chandails et acclamaient chacune de ses montées, et chacun de ses buts obtenus d’un tir du poignet pour les Warriors.

Brett a grandi en observant son frère accomplir des choses fantastiques sur la glace et il est très content d’avoir sa propre chance aujourd’hui – même s’il ressent la pression du même nom et du même numéro de chandail.

« Il y a évidemment de la pression », avoue Howden. « Elle est toujours là au fond de mon esprit, mais j’essaie de ne pas trop y penser. »

Il n’est pas surprenant que Brett, comme Quinton, jouera pour le Canada sur la scène internationale. Quinton a fait partie du Programme d’excellence de Hockey Canda à plus d’une occasion, jouant au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, au Tournoi commémoratif estival Ivan Hlinka des moins de 18 ans et au Championnat mondial junior de l’IIHF à deux reprises.

Brett obtiendra sa première chance de jouer à l’échelle internationale à Sarnia-Lambton, Ontario, en tant que joueur de Canada Blancs au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2014.

« Je l’ai observé au cours de chacun des tournois auquel il a participé, celui des moins de 17 ans, celui des moins de 18 ans et ceux du junior. C’était assez incroyable d’aller le voir jouer », soutient Brett. « Il m’a toujours dit à quel point cela comptait pour lui. Ça ne faisait qu’attiser mon goût d’y arriver. »

Lorsqu’il a appris qu’il avait été choisi au sein d’une des trois équipes canadiennes des moins de 17 ans, Quinton a fait l’objet – rien de surprenant – de son premier appel.

« Je lui ai dit immédiatement », avoue Brett. « Il voulait le savoir et il était très heureux pour moi. »

Depuis que Quinton joue pour le Rampage de San Antonio, l’équipe de l’AHL affiliée aux Panthers de la Floride qui l’a sélectionné 25e au total au repêchage d’amateurs 2010 de la LNH, les deux frères communiquent presque quotidiennement par messages textes. Grâce à leurs communications, Quinton aide Brett à s’adapter à sa vie dans la WHL et bien davantage.

« Je lui ai beaucoup parlé de ma concentration et de ma force mentale à conserver. Il m’a vraiment aidé avec ça. Il a dû apprendre ça dans son cheminement personnel, » précise Brett. « J’ai beaucoup de chance de pouvoir lui parler de ces choses et d’apprendre en moins de temps que ça lui a pris. Si je suis rendu où je suis aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à lui. Je ne pourrai jamais assez le remercier. »

Non seulement Brett partage-t-il le même nom, le même numéro de chandail et parfois la même position que Quinton avait à Moose Jaw, mais il habite aussi dans la même famille d’accueil.

« C’est assez incroyable d’habiter là. Je les connais depuis mon enfance », souligne-t-il. « Ça m’a fait sentir plus à l’aise de venir ici, car je connaissais ceux avec qui j’allais habiter. Il semble que c’était prédestiné. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire