dark red jersey

Déclaration de Hockey Canada

20 juin 2022
|

La déclaration suivante est faite par Tom Renney, chef de la direction de Hockey Canada :

Madame la Présidente, membres du Comité, merci d’avoir invité Hockey Canada à témoigner aujourd’hui.

Je m’appelle Tom Renney et je suis le chef de la direction de Hockey Canada.

Je suis accompagné aujourd’hui de Scott Smith, président et chef de l’exploitation de Hockey Canada, et de David Andrews, président du conseil d’administration de la Fondation Hockey Canada.

Glen McCurdie, notre ancien collègue retraité qui a quitté ses fonctions de premier vice-président des assurances et de la gestion du risque en décembre, est absent en raison du décès récent de son père. Nous remercions le Comité d’avoir fait preuve de compassion en n’ordonnant pas sa comparution.

Nous saluons l’occasion de répondre aux questions du Comité en ce qui a trait aux allégations impliquant des membres de l’équipe nationale junior de hockey 2017-2018 et au règlement conclu récemment par Hockey Canada avec la demanderesse dans cette affaire.

Tout d’abord, je tiens à mettre une chose au clair :

Hockey Canada travaille à changer la culture du hockey ainsi qu’à rendre le sport plus sécuritaire et inclusif.

Nous reconnaissons la présence de problèmes de maltraitance, notamment d’intimidation, de harcèlement, de racisme, d’homophobie et d’abus sexuels, dans notre sport – au même titre qu’au sein d’autres sports et de notre société.

Notre travail en ce sens a été entamé bien avant l’incident à London, mais nous savons que, comme chefs de file, nous devons en faire plus et nous avons la ferme intention d’agir en conséquence.

Avant de répondre à vos questions, j’aimerais fournir un peu de contexte pour nourrir notre discussion. Compte tenu de la nature spéculative de certains commentaires formulés dans la sphère publique au sujet de cette question des plus sérieuses, je souhaite m’assurer que nous disposons tous et toutes des mêmes faits.

Hockey Canada sait qu’il a été rapporté que l’organisation avait omis de faire enquête sur cet incident, avait tenté de le camoufler et, de manière générale, avait cherché à le faire disparaître. Il n’y a rien de plus faux.

Hockey Canada a pris connaissance de l’incident la journée suivant celle où il se serait produit.

Nous avons immédiatement lancé un processus d’enquête, dont la première étape a été de communiquer avec la police.

Nous avons commandé une enquête indépendante et institué un comité d’arbitrage indépendant pour l’examen des conclusions de cette enquête.

Nous avons aussi avisé Sport Canada, conformément à notre obligation à titre d’organisme national de sport financé par l’État.

L’organisation, sa direction et son personnel ont offert leur pleine collaboration aux forces de l’ordre et à l’enquêteur tout au long de leurs processus et fourni tous les renseignements demandés.

Nous ne pouvons nous prononcer sur l’enquête menée par les services policiers de London.

Pour notre part, l’enquête indépendante que nous avons commandée n’a pas pu être achevée, car la jeune femme en cause a choisi de ne pas s’adresser à l’enquêteur. C’était son droit, et nous avons respecté sa volonté, tout comme nous continuons de respecter le souhait qu’elle a exprimé clairement et à plusieurs reprises de ne pas s’identifier et d’en faire autant pour les joueurs en cause . Nous comprenons que le public soit frustré que les joueurs impliqués n’aient jamais été identifiés ni sanctionnés, mais la jeune femme a son mot à dire dans cette affaire, et nous invitons tout le monde à bien en tenir compte et à donner préséance à son désir fondamental de conserver, par-dessus tout, son anonymat.

Quant à la poursuite déposée en avril cette année, nous avons procédé rapidement à un règlement en raison de l’obligation morale que nous ressentions de prendre des mesures en réponse aux agissements allégués qui seraient survenus en marge de l’un de nos événements, par des joueurs que nous avions invités.

Nous ignorons le fil exact des événements de cette soirée et l’identité précise des personnes impliquées, mais nous reconnaissons que des personnes ont agi de manière inacceptable et contraire aux valeurs et aux attentes de Hockey Canada et que ces agissements ont clairement causé du tort.

En outre, nous sentions que la réponse appropriée à la requête judiciaire de la jeune femme consistait à lui éviter de devoir participer à des procédures judiciaires de longue durée. Le règlement lui permet de faire appel à tout soutien dont elle a besoin tandis qu’elle chemine pour mettre cet incident derrière elle.

Même si l’enquête n’a mené à aucune conclusion à l’égard du rôle que l’un ou l’autre des joueurs auraient pu jouer dans cette affaire, l’enquêteur a recommandé des améliorations que nous travaillons à mettre en œuvre depuis, et nos efforts en ce sens se poursuivront dans le cadre de nos initiatives visant à changer la culture de notre sport pour le mieux. Il s’agit notamment d’étoffer notre code de conduite et de bonifier nos programmes d’éducation. C’est avec plaisir que nous fournirons de plus amples détails sur ces efforts aujourd’hui.

Comme je l’ai mentionné d’emblée, opérer ce changement de culture est une priorité de l’organisation, et nos joueurs et joueuses, entraîneurs et entraîneuses et autres parties prenantes seront informés davantage des mesures prises à cette fin.

Dans ce même esprit, nous sommes enthousiastes à l’idée de collaborer avec nos nombreuses parties prenantes pour tâcher de répondre aux attentes de la population canadienne envers le sport du Canada. Plus tôt cette année, nous avons affecté pour la première fois une cadre de Hockey Canada exclusivement à la sécurité dans le sport. Par ailleurs, nous saluons la nomination de la première commissaire à l’intégrité dans le sport au Canada ce printemps ainsi que les nouvelles mesures en matière de responsabilité des organisations relevant de Sport Canada annoncées par la ministre des Sports la semaine dernière.

Le message que nous véhiculons à quiconque se sent victime de maltraitance aux mains d’une personne affiliée à Hockey Canada est que nous voulons vous entendre. Nous tenons à nous assurer d’offrir un milieu sécuritaire où soulever vos inquiétudes avec la certitude que celles-ci seront prises au sérieux et traitées adéquatement. La mission de notre organisation est de « diriger, développer et promouvoir des expériences enrichissantes au hockey ». Ceci vaut autant pour les activités dans les patinoires et les arénas que pour les efforts déployés afin que toutes interactions avec nos joueurs et joueuses, entraîneurs et entraîneuses, bénévoles et membres du personnel se traduisent par des expériences enrichissantes.

Enfin, il est aussi question de la provenance des fonds ayant servi au règlement. Nous comptons offrir notre entière collaboration lors de la vérification financière de la Ministre, mais je peux vous assurer qu’aucuns fonds publics n’ont été utilisés aux fins du règlement.

Pour terminer, je souhaite prendre cette occasion pour rectifier une déclaration publique que nous avons faite au sujet de l’enquête policière qui a été menée il y a quatre ans. Hockey Canada a communiqué avec les services policiers de London dès qu’elle a été mise au courant de l’incident, mais jusqu’à tout récemment, nous pensions que la jeune femme avait décidé de ne pas s’adresser aux policiers. Nous avons depuis appris par l’entremise de son avocat qu’elle avait bel et bien porté plainte à la police, qui a choisi de ne pas déposer d’accusations. Par respect pour la jeune femme, je tenais à faire cette clarification.

Merci, Madame la Présidente.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2022-2023 : USA 2 – CAN 1 (Match 2)
Campbell a bloqué 32 tirs, mais le Canada a perdu à Kamloops.
ENF 2022-2023 : USA 4 – CAN 3 TB (match 1)
Clark donne l’avance aux siennes en troisième, mais le Canada s’incline en tirs de barrage.
M17 2022 : Jour 10 – samedi 12 novembre
Les É.-U. ont remporté la médaille d’or, Canada Rouges a obtenu l’argent et la Finlande repart avec le bronze.
M17 2022 : Jour 9 – vendredi 11 novembre
Canada Blancs, Canada Noirs et Canada Rouges ont chacun remporté leur match vendredi.
Horaire