2022  fraser  valley  rush pacific champs 960

Parcours vers la Coupe Esso 2022 : Rush de Fraser Valley

Les championnes de la région du Pacifique misent sur leur forte culture d’équipe, sur la glace comme ailleurs, pour réussir à la Coupe Esso

Shannon Coulter
|
2 mai 2022
|

Si vous passez du temps avec le Rush de Fraser Valley, vous entendrez l’équipe répéter plusieurs expressions. One to two, A to B (de un à deux, de A à B) représente les objectifs de l’équipe et les étapes pour y arriver; 40 for 40 (40 pour 40) symbolise l’importance d’effectuer chaque action sur la glace avec cœur, par exemple les replis défensifs.

Une autre expression représente toutefois à la perfection l’essence même de cette équipe : « Les autres équipes misent sur la rivalité, alors que nous misons sur notre identité. » Comme l’explique l’entraîneur-chef Tony Lindsay, le Rush veut miser sur son identité d’équipe et sur ses points forts sur la glace à chaque match.

« Nous devons avant tout chercher à offrir la meilleure version de nous-mêmes, affirme Lindsay. Notre but est d’avoir plus de plaisir que notre adversaire. Notre slogan d’avant-match est le suivant : party on the bench. Il faut que ce soit une fête sur le banc. Nous devons célébrer tous les bons coups, tous les tirs bloqués, tous les replis fructueux. »

Cette culture a mené l’équipe à de nombreuses réussites cette année, les joueuses du Rush n’ayant perdu que trois matchs en saison régulière pour devenir les championnes de la Ligue de hockey élite de la C.-B. (BCEHL). Le Rush est également la première équipe de la Colombie-Britannique à battre les championnes de l’Alberta et à accéder à la Coupe Esso à titre de championne du Pacifique.

L’an dernier, on comptait beaucoup de joueuses de 17 ans au sein de l’équipe. À l’amorce de 2021-2022, le Rush était une équipe vraiment jeune avec 13 nouvelles recrues, dont plusieurs de 14 ans. Devant ce renouveau, Lindsay a eu l’occasion d’établir en début de saison une culture d’équipe axée sur l’importance d’être de bonnes coéquipières.

« La contribution de chacune est importante, même si elle est différente. Toutes les joueuses doivent influencer le cours des choses quand elles sautent sur la glace. Et l’équipe s’est ralliée derrière cette conviction. »

Le nombre de matchs disputés ayant été limité l’année dernière en raison de la pandémie de COVID-19, le Rush a pris la décision de bien remplir les six premières semaines de son calendrier pour amorcer la nouvelle saison et donner de la visibilité aux joueuses en vue de leur recrutement. Au tournoi couronnant ces six semaines, le Rush a dû composer avec l’adversité et a obtenu une fiche de 1-3 à la Chinook Classic à Calgary.

Mais l’équipe a pris le temps de se ressaisir et de tirer des leçons de cette expérience. Le Rush est devenu meilleur au fil des matchs, et ses performances sur la glace le prouvent – au tournoi suivant, la Coupe Canada–États-Unis, l’équipe est restée invaincue.

« C’est cette fin de semaine là que j’ai compris qu’on pouvait y arriver, raconte Lindsay. Les filles ont appris à affronter l’adversité. »

L’expérience a porté ses fruits au moment d’amorcer les éliminatoires. En séries dans la BCEHL, le Rush a laissé filer une avance en troisième période et s’est incliné contre les Northern Capitals à son premier match, avant de rebondir pour remporter les deux autres rencontres. Au championnat régional du Pacifique, les Pandas d’Edmonton ont mis le Rush à l’épreuve dans deux duels serrés, notamment une victoire en prolongation pour Fraser Valley au premier match de la série deux de trois.

« Même lorsque nous tirions de l’arrière, malgré l’adversité, les filles ont bien réagi. »

Dans l’ensemble, le Rush a créé un milieu où tout le monde a un rôle à jouer et où personne ne joue un rôle plus important qu’une autre. Il n’y a quand voir l’empressement de l’équipe à se réunir sur la glace : quand le directeur général Alain Wozney arrive à l’aréna, avec 90 minutes d’avance, il n’est pas rare que des joueuses attendent déjà pour entrer au vestiaire.

« C’est rendu que le personnel de l’aréna se plaint qu’elles arrivent trop tôt, rapporte Wozney. Ça montre à quel point elles aiment être ensemble et aiment venir à l’aréna et faire partie de quelque chose de spécial. »

PARCOURS VERS OKOTOKS

Ligue de hockey élite de la C.-B.
Demi-finale : ont battu les Lakers de Thompson-Okanagan 2-0 (7-1, 4-1)
Championnat de la BCEHL : ont battu les Northern Capitals 2-1 (3-4, 3-2, 5-1)

Championnat régional du Pacifique
Championnat : ont battu les Pandas d’Edmonton 2-0 (4-3 PROL., 3-2)

SAISON RÉGULIÈRE

Fiche (V-D-N) : 28-3-1 (1res de la BCEHL)
Buts pour : 140 (1res de la BCEHL)
Buts contre : 43 (1res de la BCEHL)
Plus longue série de victoires : 10 (1er oct. – 14 nov.)
Trois meilleures pointeuses :
- Aynsley D’Ottavio – 11B, 44A, 55P (1re de la BCEHL)
- Vienna Rubin – 21B, 26A, 47P (2e de la BCEHL)
- Leah Barnard – 10B, 26A, 36P (6e de la BCEHL)

ÉLIMINATOIRES

Fiche : 6-1
Buts pour : 29
Buts contre : 14
Trois meilleures pointeuses :
- Anna Diane McKee – 4B, 6A, 10P
- Leah Barnard – 5B, 4A, 9P
- Gillian Lapierre – 4B, 4A, 8P

HISTORIQUE AU CHAMPIONNAT NATIONAL

2013 – Phantom de Fraser Valley | cinquième place | 1-4 | 7BP, 16BC
2014 – Phantom de Fraser Valley | cinquième place | 1-4 | 12BP, 15BC

JOUEUSES À SURVEILLER

LEAH BARNARD
Impressionnante dans les mises au jeu… responsable défensivement… dangereuse à l’offensive… fiable et constante

AYNSLEY D’OTTAVIO
Fabricante de jeu créative… vision unique sur la glace… excellente passeuse… rend ses coéquipières meilleures

VIENNA RUBIN
Patineuse habile… attaque le filet avec intensité… tir sur réception impressionnant… s’illustre et marque dans les moments clés

ENGAGEMENTS UNIVERSITAIRES

Megan Breum – Université de Mount Allison
Aynsley D’Ottavio – Université Quinnipiac
Jade Lore – Université du Connecticut

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
FM18 : CAN 2 – FIN 0 (ronde préliminaire)
Le Canada perd malgré ses 40 tirs au but contre 17 pour la Finlande.
Coupe du centenaire 2022 : 29 mai (match de championnat)
Brooks est revenue de l’arrière et a battu Pickering pour gagner un troisième titre national.
CMM 2022 : FIN 4 – CAN 3 PROL. (médaille d’or)
Max Comtois crée l’égalité, mais le Canada termine avec l’argent.
Coupe du centenaire 2022 : 28 mai (demi- finales)
Brooks et Pickering ont confirmé leur place en finale du championnat national.
Horaire