2021  n w t ashton bell main

S’adapter pour exceller

Après avoir remporté l’or en tant que recrue au Championnat mondial féminin 2021 de l’IIHF, Ashton Bell, ancienne défenseure devenue attaquante, veut aider le Canada à faire de même à Beijing

Bernadette Larose
|
18 décembre 2021
|

Pour Ashton Bell, le fait d’avoir su s’adapter au changement a grandement contribué à ses succès au hockey.

Elle a fait ses débuts avec Équipe Canada en tant qu’attaquante, remportant l’argent au Championnat mondial féminin des M18 2016 de l’IIHF. L’année suivante, sous les ordres de Troy Ryan, elle a été nommée capitaine de l’équipe nationale des M18 et a aidé le Canada à récolter une autre médaille d’argent.

C’est après sa deuxième année à l’Université du Minnesota à Duluth qu’elle est devenue défenseure.

Ce changement lui avait été suggéré par le personnel de Hockey Canada et les entraîneurs des Bulldogs, qui ont travaillé avec elle pour faciliter la transition.

« On a commencé à en parler après ma deuxième année, et la saison suivante, j’avais changé de position, explique Bell. Ç’a été toute une adaptation, mais c’était un bon défi pour moi, et j’adore être défenseure. »

Après avoir mené son équipe au Frozen Four de la NCAA à sa quatrième année en 2021, la capitaine des Bulldogs a reçu un autre appel de Ryan, cette fois pour représenter le Canada au Championnat mondial féminin 2021 de l’IIHF.

La joueuse de 22 ans – qui était parmi les deux plus jeunes de la formation canadienne – a joué en moyenne 12 minutes par match et a marqué son premier but pour l’équipe nationale senior lors d’une victoire en quart de finale contre l’Allemagne, en route vers la médaille d’or.

« C’était extraordinaire, se remémore-t-elle. J’ai longtemps admiré ces joueuse, et c’était assez surréel de jouer avec elles. Le simple fait de faire partie de cette expérience fut incroyable. »

La défenseure recrue s’est adaptée à son nouvel environnement avec l’aide de vétérantes à la ligne bleue comme Jocelyne Larocque, une Manitobaine comme elle.


« C’est plutôt inhabituel de jouer ses premiers matchs internationaux avec l’équipe nationale senior féminine lors d’un championnat mondial, explique Larocque. Des journalistes m’ont demandé si le fait que notre brigade défensive soit si jeune et inexpérimentée m’inquiétait. Et je répondais "Non, pas du tout". Ces filles sont prêtes. Elles sont confiantes. Elles ont un talent incroyable. On essaie d’alléger l’atmosphère et de s’amuser, et on leur rappelle que ce n’est pas un hasard si elles sont là. »

Bell met à profit l’expérience qu’elle a acquise lors du Mondial féminin tandis qu’elle s’entraîne et joue avec l’équipe nationale dans le cadre de sa centralisation en préparation des Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Beijing.

« Les vétérantes en défensive comme Larocque, [Erin] Ambrose, et [Renata] Fast m’ont vraiment aidée, soutient-elle. Quand j’avais des questions, elles y répondaient avec beaucoup d’ouverture. Les entraîneurs étaient géniaux, aussi. Ils savaient que j’allais prendre du temps à apprivoiser le rythme et le niveau de jeu. »

La joueuse originaire de Deloraine, au Manitoba, a inspiré la prochaine génération de joueuses de hockey de sa communauté avec son titre mondial et espère le faire à nouveau aux Olympiques.


« Quand je suis revenue à la maison [après le Mondial], il y avait un petit rassemblement dans le village et plein de petites filles se sont présentées. Avec la médaille au tour du cou, elles avaient le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Elles étaient vraiment excitées! »

La communauté du hockey à Deloraine, un village de 978 habitants, est tissée serrée, et ses bénévoles et entraîneurs passionnés permettent à des joueuses comme Bell de s’épanouir.

« C’est une toute petite communauté, explique Bob Caldwell, un entraîneur en développement des habiletés qui a travaillé avec Bell. Nous avons un club de déjeuners. À 7 h 30, nous tenons des séances de développement des habiletés de 45 minutes avant l’école, puis offrons le déjeuner aux enfants. La mère d’Ashton dirige le programme à ce jour. »

Bell s’est démarquée très tôt dans l’association de hockey mineur de Deloraine avant de jouer chez les M18 AAA avec les Wildcats de Westman dans la Ligue de hockey féminin du Manitoba, méritant le titre de Joueuse par excellence de la ligue en 2015-2016 et en 2016-2017.

« Lorsqu’il faisait -40 °C au Manitoba, les écoles fermaient, mais les séances d’entraînement de hockey se poursuivaient, se rappelle Caldwell. Chaque fois que j’arrivais à la patinoire – à 7 h – il y avait pratiquement toujours une petite fille qui y patinait déjà. C’était Ashton. Elle arrivait avant moi presque tous les matins. Ça montre à quel point elle était motivée. »

Si Bell réussit à se tailler une place au sein de l’équipe olympique, elle s’ajouterait à la courte liste d’olympiennes originaires du Manitoba, dont font partie Jocelyne Larocque, la triple médaillée d’or Jennifer Botterill, Bailey Bram, Brigette Lacquette et la double médaillée d’or Sami Jo Small.

« Ça serait énorme pour le Manitoba et ma petite communauté, affirme Bell à propos de cette possibilité. Je viens d’une région très rurale et c’est un véritable honneur que de pouvoir inspirer ces jeunes filles et leur montrer qu’elles peuvent rêver gros et suivre mes traces. »

Le calendrier de la centralisation de l’équipe nationale féminine du Canada se poursuit lundi soir (20 h HE/17 h HP) alors que les représentantes de l’unifolié se mesureront aux Américaines dans le septième des neuf matchs de la Série de la rivalité.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
CMM 2022 : CAN 7 – FRA 1 (ronde préliminaire)
Deux buts pour Dubois; le Canada gagne en fin de ronde préliminaire.
Coupe du centenaire 2022 : 24 mai (ronde préliminaire)
Brooks, Longueuil et Flin Flon ont récolté des gains importants mardi.
CMM 2022 : DEN 3 – CAN 2 (ronde préliminaire)
Comtois et Graves marquent, mais le Canada s’incline face aux Danois.
Coupe du centenaire 2022 : 23 mai (ronde préliminaire)
Ottawa, Summerside et Estevan ont récolté des gains importants lundi.
Horaire