wjc countdown ryan nugent hopkins
La C.-B. au Mondial junior – No 2 : Ryan Nugent-Hopkins
Ce joueur originaire de Burnaby a été capitaine, a été nommé Meilleur avant et a été le meilleur pointeur du tournoi en 2013
Jason La Rose
|
17 décembre 2018
|

Avec le Championnat mondial junior de l’IIHF qui revient en Colombie-Britannique pour la première fois en 13 ans et Hockey C.-B. qui célèbre son 100e anniversaire, nous avons posé la question… quelles sont les meilleures performances par un joueur originaire de la C.-B. dans l’histoire du Mondial junior?

NO 2 – RYAN NUGENT-HOPKINS
Ville d’origine : Burnaby, C.-B.
Association de hockey mineur : Winter Club de Burnaby

Championnat mondial junior 2013 de l’IIHF
Statistiques : 6PJ 4B 11A 15P
Résultat : quatrième place

Le Canada s’est présenté à Oufa, en Russie, pour le Championnat mondial junior 2013 de l’IIHF fort d’une séquence impressionnante – il avait remporté une médaille pendant 13 années consécutives, un exploit entamé en 1999. Un parcours parfait en ronde préliminaire a permis au Canada d’accéder directement aux demi-finales, mais des défaites aux mains des États-Unis et de la Russie – par un pointage de 6-5 en prolongation – l’ont exclu du podium.

Puisque la LNH était en lockout, Nugent-Hopkins figurait parmi les joueurs de premier plan pour le Canada. Premier choix au total lors du repêchage 2012 de la LNH et finaliste au trophée Calder grâce à une saison recrue ponctuée de 18 buts avec les Oilers d’Edmonton, ce produit de Burnaby qui a mené la délégation canadienne comme capitaine en Russie a su répondre aux attentes.

Nugent-Hopkins a été nommé Meilleur avant et s’est imposé comme meilleur pointeur du tournoi grâce à un total de 15 points, dont 11 mentions d’aide, un record canadien de tous les temps. Il a amorcé l’événement avec une récolte de cinq points (1B, 4A) dans une victoire contre l’Allemagne, puis a ajouté quatre points (1B, 3A) lors du match pour la médaille de bronze pour couronner sa performance étincelante.

Quels sont vos souvenirs du Mondial junior 2013?
« C’était à Oufa, en Russie, ce qui était plutôt différent, il va sans dire, d’une expérience en Amérique du Nord, mais compte tenu de la façon dont l’événement était organisé et de la manière dont Équipe Canada a pris soin de nous, je n’oublierai jamais cette expérience. Nous n’avons finalement pas gagné de médaille cette année-là, ce qui était décevant, évidemment. Ça fait partie des choses que je voudrais refaire différemment si je le pouvais, mais les choses se sont passées autrement. Nous avons perdu en prolongation contre la Russie dans le match pour la médaille de bronze, ce qui a été assez dur à encaisser sur le coup. Mais pour le reste, d’être là-bas et de faire partie de l’équipe a été une expérience inoubliable. Quand on est jeune, on regarde le Mondial junior chaque année, donc c’était excitant d’arriver à jouer pour cette équipe et de représenter le Canada. »

Quel est ton souvenir du match pour la médaille de bronze contre la Russie?
« On marquait, on prenait le contrôle, puis soudainement, les Russes revenaient à la charge et marquaient à leur tour pour reprendre les devants. Le scénario s’est répété à quelques reprises. Je ne me souviens pas des auteurs et des moments des buts inscrits, mais je me rappelle clairement qu’on se donnait sans cesse la réplique et qu’on n’arrivait pas à profiter de l’élan pouvant découler de nos buts, parce que les Russes ne tardaient jamais à frapper à leur tour. C’était un match âprement disputé, et c’était assez excitant, mais en fin de compte, c’était décevant de perdre de cette manière. »

Quel regard portes-tu sur ce tournoi où tu as connu une excellence performance individuelle, mais où l’équipe n’a pas su répondre aux attentes?
« Les statistiques personnelles et mon propre rendement importent peu. Quand je repense au tournoi, je pense généralement au fait qu’on n’a pas eu de médaille et à la déception que ça a causée. C’est difficile de penser à quoi que ce soit d’autre quand tout revient à ça. J’ai connu un bon tournoi, mais si les performances de l’équipe ne sont pas au rendez-vous, ça ne veut rien dire. Selon moi, nous avions une très bonne équipe et nous aurions dû obtenir un meilleur résultat. Je pense que nous avons eu un seul mauvais match, contre les États-Unis en demi-finale, qui nous a coûté la possibilité de jouer pour l’or. J’aurais voulu qu’on arrive à battre la Russie pour remporter une médaille. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
CMFM18 2019 : CAN 3 – USA 2 (PROL.) (Médaille d’or)
Wheeler marque en prolongation, et le Canada gagne l’or.
CMFM18 2019 : CAN 3 – RUS 2 PROL. (Demi-finale)
Serdachny marque en prolongation pour mener le Canada en finale.
CMFM18 2019 : CAN 5 – RUS 1 (Préliminaire)
Huit joueuses ont au moins un point et le Canada bat la Russie au Mondial.
CMFM18 2019 : USA 3 – CAN 2 (Préliminaire)
Julia Gosling et Laura Cote ont marqué dans un revers du Canada.
Horaire
Close
Credit