2020 wjc all decade team feautre

Les meilleurs des années 2010

Quels joueurs ont leur place dans l’équipe de la décennie du Championnat mondial junior de l’IIHF?

Jason La Rose
|
31 décembre 2019
|

Maintenant que nous sommes rendus à entamer l’année 2020, une autre décennie du Championnat mondial junior de l’IIHF prend fin.

L’équipe nationale junior du Canada a amélioré son record de médailles au cours des 10 dernières années, remportant l’or en 2015 et en 2018 en plus de mettre la main sur la médaille d’argent en 2010, en 2011 et en 2017 et sur la médaille de bronze en 2012.

Maintenant, attardons-nous aux performances individuelles. Quels joueurs canadiens se sont le plus démarqués durant les années 2010 pour se tailler une place au sein de l’équipe de la décennie?

Un gardien de but, deux défenseurs et trois avant… allons-y!

G – Carter Hart (Sherwood Park, Alb./Silvertips d’Everett, WHL)

2018 – 6 PJ, 1,81 MOY., 0,930 % ARR., 5-1 (médaille d’or)
2017 – 4 PJ, 2,38 MOY., 0,906 % ARR., 3-1 (médaille d’argent)

Hart a été vraiment bon en 2017, quand il a aidé le Canada à atteindre les tirs de barrage du match pour la médaille d’or, mais il a été absolument intraitable l’année suivante. La version 2018 de Hart a été étincelante dès la première mise au jeu le lendemain de Noël; il a accordé deux buts ou moins dans cinq de ses six départs, dominé les autres cerbères de la compétition au chapitre de la moyenne de buts alloués (1,81) et du pourcentage d’arrêts (0,930) et il a conclu son passage au Mondial junior avec sa meilleure performance, une sortie de 31 arrêts au match pour la médaille d’or contre la Suède.

D – Thomas Chabot (Saint-Marie-de-Beauce, Qc/Sea Dogs de Saint John, LHJMQ)

2017 (A) – 7PJ 4B 6A 10P (médaille d’argent / Joueur par excellence / Meilleur défenseur / équipe des étoiles)
2016 – 5PJ 0B 3A 3P (sixième place)

Après avoir donné ses premiers coups de patin à ce tournoi en 2016, obtenant trois aides en cinq parties, Chabot a éclos sur la scène internationale à Toronto et Montréal. Parmi ses honneurs récoltés, il a gagné une médaille d’argent, été nommé Joueur par excellence (devenant le premier défenseur à gagner ce prix), Meilleur défenseur, et il a vu son nom être inscrit à l’équipe des étoiles des médias. Chabot a participé au pointage à chacun de ses sept matchs et a connu trois rencontres de plus d’un point. Son total de 10 points a été le deuxième plus haut parmi tous les défenseurs canadiens à avoir joué à ce tournoi.

D – Ryan Ellis (Freelton, Ont./Spitfires de Windsor, OHL)

2011 (C) – 7PJ 3B 7A 10P (médaille d’argent / Meilleur défenseur / équipe des étoiles)
2010 (A) – 6PJ 1B 7A 8P (médaille d’argent)

Après avoir remporté l’or en 2009, Ellis a profité des premières années de la décennie pour connaître sans aucun doute la plus belle carrière au Mondial junior de tous les défenseurs canadiens de l’histoire. En 2010, il a amassé huit points avant d’en accumuler dix dans le rôle de capitaine l’année suivante et d’être nommé Meilleur défenseur de la compétition, s’illustrant dans un triomphe face aux Tchèques avec une récolte d’un but et trois aides. Aucun autre défenseur canadien n’a obtenu plus de points dans l’histoire du Mondial junior (5-20—25), et ses 20 mentions d’aide représentent un sommet dans la liste de tous les temps de cet événement.

A – Jordan Eberle (Regina, Sask./Pats de Regina, WHL)

2010 (A) – 6PJ 8B 5A 13P (médaille d’argent / Joueur par excellence / Meilleur avant / équipe des étoiles)

Ses exploits dans les dernières secondes en 2009 sont ceux dont les amateurs ont tendance à se souvenir le plus, mais Eberle a été aussi bon, sinon meilleur, un an plus tard. Il a réécrit le livre des records en Saskatchewan, terminant la compétition avec huit buts (dont deux lors des trois dernières minutes pour forcer la tenue d’une prolongation au match pour la médaille d’or) et 13 points, ce qui lui a valu le titre de Joueur par excellence du tournoi. Eberle a couronné son passage au Mondial junior en se hissant au sommet des meilleurs buteurs (14) et au deuxième rang de la colonne des meilleurs pointeurs (14-12—26), derrière Eric Lindros.

A – Connor McDavid (Newmarket, Ont./Otters d’Erie, OHL)

2015 – 7PJ 3B 8A 11P (médaille d’or / équipe des étoiles)
2014 – 7PJ 1B 3A 4P (quatrième place)

En choisir un seul parmi le groupe de 2014-2015 (Domi, Petan, Reinhart, etc.) n’est pas une mince tâche, mais McDavid, qui est devenu seulement le sixième joueur de 16 ans à enfiler l’uniforme canadien en 2014, a réalisé un exploit que seuls des joueurs comme Gretzky et Lindros ont accompli avant, soit de franchir le plateau des 10 points au Mondial junior avant l’âge de 18 ans. Il a joué son meilleur hockey durant la ronde des médailles de 2015, ajoutant trois points à sa fiche lors d’un gain en quart de finale contre le Danemark et trois autres en demi-finale face à la Slovaquie, avant de toucher la cible au match pour la médaille d’or contre la Russie.

A – Brayden Schenn (Saskatoon, Sask./Wheat Kings de Brandon, WHL)

2011 (A) – 7PJ 8B 10A 18P (médaille d’argent / Joueur par excellence / Meilleur avant / équipe des étoiles)
2010 – 6PJ 2B 6A 8P (médaille d’argent)

Peu de performances dans l’histoire de l’équipe nationale junior du Canada à ce tournoi ont ressemblé à celle de Schenn en 2011. Après une récolte de huit points en 2010, Schenn a été tout simplement dominant à Buffalo. Quels ont été les faits saillants de son rendement? Il a connu six matchs sur sept de deux points et plus, deux parties de suite de cinq points contre les Tchèques et les Norvégiens, le troisième match de quatre buts par un Canadien, une récolte totale de 18 points (8-10—18), ce qui a égalé un record, et les honneurs de Joueur par excellence et de Meilleur avant du tournoi. Schenn a augmenté son total de points à 26 en carrière au Mondial junior, pour rejoindre Eberle au deuxième rang de l’histoire de la troupe canadienne.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

 

Videos
Photos
Essor du hockey : Match mondial féminin à St. John’s
Quarante joueuses se sont réunies dans un contexte de hockey, de culture et de renforcement de l’autonomie.
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
ENF : Rencontres à Victoria
Des joueuses de hockey atome de la CRFMHA ont eu la chance de rencontrer des membres d’Équipe Canada.
Horaire