dylan holloway action shot
Une déception devenue source de motivation
Laissé de côté lors du camp de développement des M17 l’été dernier, Dylan Holloway a travaillé fort pour prendre part à deux compétitions internationales et peut-être à une troisième
Jason La Rose
|
31 juillet 2018
|

Dylan Holloway n’a pas été invité au camp national de développement des moins de 17 ans l’été dernier, mais puisque le camp avait lieu tout près de chez lui, il n’allait pas laisser sa déception le priver d’une occasion d’apprentissage.

« J’habite à 30 minutes d’ici [à Bragg Creek au sud-ouest de Calgary] et je suis venu voir la compétition et tout ce qui se passait ici », a dit Holloway. « Cela m’a beaucoup motivé. J’ai compris que je devais m’améliorer pour faire partie de ces camps et tournois, alors j’ai continué à travailler fort. »

De toute évidence, le travail ardu a porté des fruits.

Un an plus tard, Holloway est sur la glace cette semaine à Calgary dans le cadre du camp de sélection de l’équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada où il espère se tailler une place au sein de la formation canadienne pour la Coupe Hlinka-Gretzky 2018, qui s’ouvre le 6 août à Edmonton et Red Deer.

Qu’est-ce qui a changé? Qu’est-ce qui a permis à Holloway de passer de spectateur à un camp réunissant 111 des meilleurs joueurs de son groupe d’âge à une place parmi les 44 meilleurs au pays?

Tout a commencé tôt. Motivé par le fait de ne pas avoir été invité au camp des M17, le jeune de 16 ans a fait son entrée dans la Ligue de hockey junior de l’Alberta à l’automne dernier où il a accumulé des points à 13 de ses 16 premiers matchs avec les Oilers d’Okotoks au premier rang.

Et lorsque Josh Williams a subi une fracture de la clavicule lors d’un entraînement quelques jours seulement avant le début du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, Holloway a été choisi pour le remplacer, malgré le fait qu’il n’avait pas pris part au camp estival.

« Je participais à un match à Drumheller, et après le match, les entraîneurs m’ont fait venir dans le vestiaire pour m’annoncer que j’avais été invité à me joindre aux M17 », dit-il. « J’étais fou de joie. C’est triste d’apprendre une blessure comme ça, mais j’étais heureux d’avoir été appelé. »

« Nous cherchons toujours le gars que nous devrons peut-être appeler à la suite d’une blessure, et il était un joueur que nous avons remarqué assez tôt dans la saison », explique Brad McEwen, dépisteur en chef de Hockey Canada. « Avec le début de saison qu’il a connu à Okotoks et en parlant avec les gars qui suivaient les joueurs – son nom ressortait rapidement. Il a tellement fait parler de lui au cours des premiers mois que lorsqu’une place s’est libérée, nous nous sommes immédiatement tournés vers lui. »

Holloway s’est joint à une formation Canada Rouges remplie de joueurs étoiles, dont les trois premiers choix de la LCH parmi les joueurs nés en 2001 – Peyton Krebs, Alexis Lafrenière et Ryan Suzuki –, et il a été à la hauteur, aidant l’équipe à accéder au match pour la médaille d’or.

Même si un revers de 6-4 aux mains des États-Unis signifiait une médaille d’argent, Holloway, qui s’est engagé à fréquenter l’Université du Wisconsin, a quitté Dawson Creek et Fort St. John, C.-B., avec quelque chose de tout aussi précieux – la confiance.

« La compétition est si relevée », dit-il. « Tu dois jouer et jouer intelligemment; tu n’as pas le temps de tourner en rond et de ne pas te replier; tu dois faire toutes les petites choses. J’ai donc tenté de faire ça en revenant auprès de mon équipe. »

Il a repris sa place au sein de la formation à Okotoks et il a continué de produire offensivement avant sa deuxième participation sur la scène internationale moins d’un mois plus tard, cette fois, avec Canada Ouest au Défi mondial junior A à Truro, N.-É., en décembre.

Plus jeune joueur de la formation de l’Ouest, Holloway a marqué deux buts au tournoi, y compris le dernier but du match pour la médaille d’or, une victoire de 5-1 sur les États-Unis qui a permis à la formation canadienne de remporter son cinquième titre au DMJA.

Il dit que son expérience avec les M17 l’a préparé au parcours vers l’or dans les Maritimes.

« Cela m’a beaucoup aidé », dit Holloway. « Ayant fait partie [du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans], je connaissais la routine – lever le matin, déjeuner, étirements, patinage d’avant-match – ce qui m’a aidé à me préparer au Défi mondial junior A. »

Malheureusement, la deuxième moitié de la saison n’a pas été aussi fructueuse que la première; Holloway a subi une blessure vers la fin de décembre, et il a raté les 23 derniers matchs de la saison régulière. Malgré cela, sa fiche lui a valu une place au sein de l’équipe des recrues étoiles de la division Sud de l’AJHL.

Il était de retour pour les éliminatoires, marquant lors des quatre matchs des Oilers qui ont balayé les Kodiaks de Camrose en deuxième ronde, et il a accumulé sept points au total pour aider Okotoks à atteindre la finale de l’AJHL.

Ayant pris part à de longues séries éliminatoires, la saison morte a été brève, mais il est temps de relever le prochain défi : porter le rouge et le blanc et représenter le Canada à la Coupe Hlinka-Gretzky.

« Il patine extrêmement bien et c’est un joueur intelligent », affirme McEwen. « Il convient parfaitement à la façon dont nos entraîneurs veulent que nous jouions. L’ensemble de ses habiletés et les choses qu’il a à offrir font de lui un joueur de l’élite. Lorsque nous avons compilé l’évaluation, nous étions certains qu’il aurait l’occasion de jouer avec nous. »

Maintenant, c’est au tour de Holloway de saisir cette occasion.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2019-2020 : CAN 5 – USA 3 (Match 2)
Clark réussit un tour du chapeau et le Canada balaie la série.
CNFM18 2019 : ON-R 3 – SK 1 (Or)
Campbell obtient deux points au match pour la médaille d’or.
CNFM18 2019 : QUE 2 – ON-B 1 PROL. (Bronze)
Lussier donne une médaille de bronze au Québec en prolongation.
DM17 2019 : CAN Rouges 6 – SWE 2 (5e place)
Nadeau a inscrit deux buts dans un gain de Canada Rouges.
Horaire