2017 nwu18c saskatoon stars feature
Briller de tous ses feux
Avec dix joueuses qui portent la couleur verte de la Saskatchewan, les Stars de Saskatoon sont bien représentées au Championnat national féminin des moins de 18 ans 2017
Wendy Graves
|
1 novembre 2017
|

À première vue, la Ligue de hockey féminin midget AAA de la Saskatchewan semble avoir été clémente à l'endroit des Stars de Saskatoon quand elle a préparé le calendrier. L'équipe ne dispute aucun match entre le 23 octobre et le 8 novembre; le Championnat national féminin des moins de 18 ans 2017 se déroule durant cette période.

Le calendrier est agréable et c'est voulu.

« L'an dernier, j'ai fait l'erreur de réserver quelque chose en pensant que nous aurions seulement quelques joueuses absentes », commente l'entraîneur-chef des Stars, Greg Slobodzian. « Finalement, six joueuses étaient parties [pour le National des M18 2016]. Cette année, j’ai fait autrement, car je savais que nous en aurions plusieurs. »

Que dire de dix? La moitié de la formation de la Saskatchewan.

« Dix, ça m'a surpris un peu », admet Slobodzian, lui-même un entraîneur adjoint de la troupe provinciale, « mais certaines filles ont eu de très bons étés à s'entraîner et à devenir plus fortes, travaillant sur leurs habiletés avec la rondelle. J'étais très content de voir autant de représentantes des Stars. »

La délégation des Stars comprend une gardienne de but – Jordan Ivanco – deux défenseures – Grace Tam et Dana Wood – et sept avants – Joelle Fiala, Jordyn Holmes, Kaitlin Jockims, Anna Leschyshyn, Mackenna Parker, Jayda Sachs et Grace Shirley.

« J'étais fière de tout le monde et très excitée que nous puissions toutes être réunies là-bas », lance la capitaine des Stars, Mackenna Parker. « Nos efforts ont porté leurs fruits. »

« Il est maintenant espéré que la familiarité entre les joueuses sera payante et qu'elle mènera peut-être à la toute première médaille des filles des Prairies au National des M18. »


Cette familiarité a certainement été bénéfique dans leur ligue. L'équipe présente un dossier de 8-0, ayant dominé ses adversaires 62-9. Avec 32 points déjà (18B 14A), Parker a participé à plus de la moitié des buts de sa formation. Les Stars ont trois joueuses de centre, alors Parker joue toujours avec des ailiers différents. Et avec aucun trio figé, la familiarité entre les coéquipières – leurs habitudes, leurs tendances – va au-delà des trios et des paires de défenseures.

« Nous nous faisons toutes confiance l'une et l'autre », analyse Parker. « Nous parlons toujours sur la glace et ça aide tout le monde par rapport à notre vision sur la glace.

« J'en suis à ma quatrième année avec les Stars, alors je connais beaucoup de filles dans l'équipe et en ayant joué avec elles depuis si longtemps, je sais exactement ce qu'elles aiment et ce qu'elles vont faire. »

« La continuité, la chimie, savoir ce que l'autre personne pense, c'est ce qui nous donnera, je l'espère, un certain avantage », explique Slobodzian.

Les joueuses de la Saskatchewan se sont entraînées ensemble une seule fois avant de faire le voyage en direction de Québec. Pour connaître du succès en compétitions de courte durée, les joueuses doivent s'appuyer l'une et l'autre rapidement. Même si ce n'est pas aussi simple que de bâtir la formation des Stars, si des joueuses cliquent ensemble – comme Fiala et Shirley, note Slobodzian, « C'est comme si elles partageaient le même cerveau ces deux-là » – il ne ferait aucun sens de les séparer.

Autant la familiarité favorise une équipe, autant l'expérience d'avoir joué sur la scène nationale peut aussi aider.

Ivanco, Holmes, Parker et Shirley ont porté les couleurs de la Saskatchewan. Ces quatre joueuses de même que Fiala, Leschyshyn et Wood ont participé à la Coupe Esso 2016, le Championnat national midget féminin du Canada. Et l'année d'avant, Holmes et Parker – en tant que joueuses sous-âgées du niveau bantam – et Shirley – à titre de joueuse affiliée – ont remporté le bronze à la Coupe Esso.

(Parker et Shirley ont également goûté à la pression de la rivalité entre le Canada et les États-Unis en tant que membres de l'équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada l'été dernier.)

« Tout le monde est bon [au National des M18], commente Shirley », alors tout est une question de préparation. C'est une semaine épuisante, il faut garder son corps et son esprit en santé. »

Saskatoon excelle dans les marathons, ayant gagné les titres de sa ligue et de sa province en 2015 et 2016, mais l'expérience leur a montré ce qui était important pour connaître du succès dans un sprint.

« Tu dois trouver différentes façons de marquer », affirme Slobodzian. « La dernière fois, au National, nos bâtons n'ont pas produit grand-chose. » Les rondelles ont frappé l'extérieur des poteaux et pris une trajectoire opposée au lieu de pénétrer dans le filet. Autant les Stars ont du talent – et autant elles ont marqué sur des montées – autant des fois il vaut mieux garder les choses simples et tirer des rondelles au filet pour marquer. « Cette année, nous faisons un suivi des types de buts que nous marquons, et nous avons eu pas mal plus de buts générés par le travail cette année que dans les dernières. »

C'est difficile de montrer à une joueuse comment répondre à la pression d'un match. Mais après s'être créé assez d'occasions dans des matchs importants – deux finales du Mac’s Midget Tournament, deux présences à la Coupe Esso – les joueuses sont clairement plus à l'aise dans ces moments.

« [Au début], j'étais nerveuse », souligne Parker, « mais maintenant que j'ai vécu ces moments, je me sens confiante et je joue mon jeu avec mes meilleures amies. Je sens que nous pouvons y arriver. »

Le succès cette semaine dépend des mêmes joueuses, avec un plan de match différent. Une compétition plus féroce engendre des matchs gérés de façon plus méticuleuse et les très talentueuses Stars devront briller encore plus dans leur propre zone.

« Nous essayons toutes d'être meilleures sur le plan individuel », confie Shirley, « mais en fin de compte, il faut que l'équipe soit meilleure. »

Et avec une familiarité qui rend ses joueuses à l’aise, peut-être que la Saskatchewan grimpera sur le podium.

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
AAEC : La concrétisation d’un rêve pour KPMG
Pour une 10e année, l’Association des anciens d’Équipe Canada et KPMG se sont associées pour offrir un match de rêve à des clients à Calgary.
CMM 2019 : FIN 3 – CAN 1 (Médaille d’or)
Theodore marque, mais le Canada se contente de l’argent à Bratislava.
CMM 2019 : CAN 5 – CZE 1 (Demi-finale)
Matt Murray fait 40 arrêts et mène le Canada en finale.
CMM 2019 : CAN 3 – SUI 2 PROL. (Quart de finale)
Severson marque à la fin et Stone compte en prol. dans un gain du Canada.
Horaire
Close
Credit