renata fast headshot

Parcours vers PyeongChang : Renata Fast

Regardons de plus près la défenseure de Burlington, Ont., centralisée avec l’équipe nationale féminine du Canada

Jason La Rose
|
29 septembre 2017
|

RENATA FAST
Position : Défenseure
Ville d’origine : Burlington, Ont.
Date de naissance : 6 octobre 1994
Équipe de club : Furies de Toronto (LCHF)

Parcours vers la centralisation
2003-2005 : Barracudas de Burlington (atome BB)
2005-2007 : Barracudas de Burlington (pee-wee AA)
2007-2009 : Barracudas de Burlington (bantam AA)
2009-2010 : Barracudas de Burlington (midget B)
2010-2012 : Barracudas de Burlington (PWHL)
2012-2016 : Université Clarkson (NCAA)
2016-2017 : Furies de Toronto (LCHF)

Expérience au sein d’Équipe Canada
Débuts sur la scène internationale : le 21 août 2014 c. les États-Unis
Équipe nationale féminine du Canada (2015-2017) : 13PJ 0B 1A 1P
Équipe nationale féminine de développement du Canada (2014-2017) : 17PJ 2B 4A 6P

Expérience aux Olympiques et au championnat mondial
Championnat mondial féminin 2017 de l’IIHF – 5PJ 0B 0A 0P (médaille d’argent)

Qui a joué le plus grand rôle dans ton parcours vers la centralisation?
« Ma famille. Elle m’a offert le milieu dont j’ai eu besoin pour connaître du succès depuis que je suis jeune. Mes parents et mes trois frères et sœurs m’appuient dans tout ce que je fais et sont assurément mes principaux partisans. Ils sont ma colonne vertébrale et sans eux, rien de ceci ne serait possible. »

Quand as-tu décidé que tu voulais jouer pour Équipe Canada?
« Dans mes souvenirs les plus lointains, j’ai toujours rêvé de jouer pour Équipe Canada. Plus jeune, j’ai eu la chance de pratiquer plusieurs sports différents, et comme la plupart des enfants, je m’imaginais jouer sur la scène internationale. Dans mon imagination, j’ai pu représenter le Canada comme coureuse, planchiste, joueuse de volleyball, joueuse de soccer, joueuse de hockey; ça changeait presque chaque jour. J’avais cette motivation intérieure de devenir une athlète de l’élite, mais je n’avais pas décidé dans quel sport ce serait. Ce n’est qu’à la fin de mes études secondaires que j’ai décidé que le hockey allait être le sport sur lequel j’allais me concentrer en espérant atteindre mon objectif de représenter mon pays. À partir de ce jour, j’avais pour mission de devenir la meilleure joueuse de hockey possible. »

Quelle est la chose la plus importante que le hockey t’a apportée?
« Le hockey m’a beaucoup donné, mais surtout, il m’a fourni d’innombrables aptitudes pour la vie qui ont contribué à forger la personne que je suis aujourd’hui. Le hockey m’a montré à échouer et à revenir plus forte, à jouer en équipe et à être une meneuse. Il m’a aussi enseigné la gestion du temps, la force mentale, la valeur du travail ardu et plusieurs autres aptitudes importantes que je garderai pour le reste de ma vie. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

 

Videos
Photos
ENF : Merci Mel Davidson
Revivez les souvenirs de la longue carrière marquée de succès de Mel Davidson avec Hockey Canada.
Essor du hockey : Match mondial féminin à St. John’s
Quarante joueuses se sont réunies dans un contexte de hockey, de culture et de renforcement de l’autonomie.
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
Horaire