Sites affiliés expand
Hockey Canada logo

Jack est de retour

À peine un mois après une blessure qui a mis fin à sa première expérience avec Équipe Canada, Jack McBain obtient une deuxième chance au Défi mondial junior A

Jason La Rose
|
13 December 2016

Dire qu'il a subi un « dur coup » peut paraître un cliché, mais c'est exactement ce qui s'est produit.

La blessure n'aurait pu survenir à un pire moment, seulement quelques minutes avant d'entreprendre les deux semaines les plus importantes de sa jeune carrière, sa première expérience au hockey international.

Jack Mc Bain avait obtenu une invitation au camp national de développement des moins de 17 ans du Canada en août dernier, et il a suffisamment bien fait à Calgary aux côtés de 110 de ses pairs pour mériter l'une des 66 places au sein des équipes canadiennes au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans à Sault Ste. Marie, Ont., au début de novembre.

Mais il ne s'est pas tout à fait rendu dans le Nord de l'Ontario indemne. Le 23 octobre, la veille de son départ pour le tournoi des M17 où il devait se joindre à Canada Noirs, McBain a joué un dernier match avec son équipe de club, les Jr. Canadiens de Toronto.

« J'ai bloqué un tir et je me suis blessé à la main », explique le jeune de 16 ans. « Lorsque je suis arrivé [à Sault Ste. Marie], je me suis entraîné avec les gars pendant la semaine et j'ai pris part au match hors concours. [Ma main] empirait graduellement; après les matchs, je ressentais beaucoup plus de douleur. »

Il a joué le premier match du tournoi n'obtenant aucun point dans une défaite de 4-1 aux mains de Canada Blancs avant que la douleur ne devienne insupportable. Le médecin de l'équipe lui a dit d'obtenir une radiographie ce qui a confirmé le pire.

« Ils ont découvert qu'elle était fracturée; [le médecin] m'a donc retiré. »

Tout à coup, s'en était fait de McBain – le fils d'Andrew McBain, ancien d'Équipe Canada et vétéran de 11 saisons dans la LNH – qui s'est retrouvé à bord d'un vol vers Toronto le lendemain et qui n’a pu faire autre chose que regarder ses coéquipiers poursuivre leur parcours au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans.

Au bout du compte, les Noirs se sont qualifiés pour le match pour la médaille d’or avant de s'incliner 2-1 dans un match palpitant devant la Suède, et Mc Bain ne pouvait que regarder – une douleur sans doute plus intense que celle causée par sa main fracturée.

« C'était brutal », confie-t-il. « C'était tellement un bon groupe de gars et une si belle expérience. Je savais qu'ils allaient aller très loin, et ils ont eu une bonne chance de gagner; ce fut donc très difficile.

« J'avais peine à regarder les tirs de barrage en demi-finale (une victoire de 3-2 sur la Russie). J'étais heureux pour les gars; ils ont si bien joué et je ne leur souhaitais que le meilleur, mais en même temps, je voulais vraiment être là et tout faire pour aider l'équipe. »

Mais une nouvelle occasion ne s'est pas fait attendre.

Un peu plus de deux semaines après l’événement des M17, pendant qu'il était toujours à l'écart du jeu avec les Jr. Canadiens à cause de la fracture à sa main, McBain a été invité au camp de sélection de Canada Est en vue du Défi mondial junior A 2016. Il allait donc avoir une deuxième chance de se tailler une place au sein d'Équipe Canada.

« Tu ne sais jamais combien de fois tu auras l'occasion de porter le chandail; tu dois donc profiter de toutes les chances qui te sont offertes », dit-il. « J'ai reçu cet appel et j'étais vraiment heureux. Le M17 avait laissé un arrière-goût amer dans ma bouche et ceci était une autre occasion, et je voulais en profiter. »

Et c'est exactement ce que McBain a fait, obtenant une place au sein de l'équipe – il est l'un des deux joueurs nés en 2000. (L'autre, le gardien de but Hunter Jones, était un des coéquipiers de McBain avec Canada Noirs à Sault Ste. Marie.)

« C'est sa façon de jouer le jeu », dit l'entraîneur-chef de Canada Est en expliquant pourquoi McBain a été sélectionné. « Il joue le jeu de façon honnête. Pour un jeune de 16 ans, sa façon de jouer démontre beaucoup de maturité; il a de l'avance pour son âge. Il s'est démarqué à chaque présence, et il a fait une différence à chaque présence lorsqu'il était au camp. »

Il a pris part à deux matchs de la Ligue de hockey junior de l’Ontario avant de partir pour le camp, obtenant un but et deux aides, mais il a dû néanmoins se défaire de la rouille accumulée pendant son inactivité tout en essayant de se tailler une place au sein d'Équipe Canada.

« Je me suis rendu directement au camp [de sélection] et j'ai joué quelques matchs là; je suis donc en train de me remettre beaucoup mieux et de rattraper la vitesse du jeu », dit McBain. « Il suffit d'essayer de m'améliorer chaque match. »

« Je dois simplement jouer mon jeu. Je suis un avant de puissance imposant, capable de créer de l'offensive et de bien jouer en zone défensive. Simplement un joueur complet qui veut essayer d'aider son équipe à gagner. Nous sommes comme toutes les autres équipes – la médaille d’or est l'objectif ultime. »

S'il remportait l'or, le jeune McBain pourrait se vanter auprès de son père qui a aidé le Canada à remporter une médaille d’argent au Championnat mondial 1989 de l'IIHF; Andrew McBain a accumulé huit points en 10 matchs au sein d'une formation qui regroupait des noms comme Yzerman, Hawerchuk, Messier, Stevens et Fuhr.

Andrew était à la retraite depuis quelques années lorsque Jack est né et il a accompagné son fils dans son cheminement au hockey mineur en tant qu'entraîneur jusqu'à la fin de la saison de Jack dans la catégorie midget mineur avec les Flyers de Don Mills la saison dernière.

« Il est ma référence en quelque sorte », dit McBain à propos de son père. « Il a toujours été avec moi; il a été mon entraîneur tout au long de mon hockey mineur et de l'avoir là pour toutes les situations... il a déjà vécu tout ça, et ses conseils sur la façon d'agir sur la patinoire et à l'extérieur de celle-ci ont été incroyables. Je suis très chanceux de l'avoir à mes côtés. »

Équipe Canada Ouest gagne la médaille d’or au Défi mondial de hockey junior A 2023

Équipe Canada Est obtient la médaille d’argent; les États-Unis remportent le bronze

NR.097.23
|
18 December 2023

Truro, Nouvelle-Écosse – Pour la première fois depuis 2017, Équipe Canada Ouest a gagné la médaille d’or au Défi mondial de hockey junior A, remportant le sixième titre de son histoire en battant Équipe Canada Est 7-2 au Rath Eastlink Community Centre dimanche.

Jack Silverberg (Sherwood Park, AB/Okotoks, AJHL) a ouvert la marque après 1 min 10 s de jeu, mettant la table pour une récolte de sept buts d’Équipe Canada Ouest, soit le plus grand nombre de buts inscrits au match pour la médaille d’or depuis les sept buts des États-Unis en 2008.

Ronan Buckberger (Saskatoon, SK/Nipawin, SJHL) et Matthew Van Blaricom (Southey, SK/Humboldt, SJHL) ont chacun obtenu deux buts, tandis qu’Erick Roest (Lethbridge, AB/Sherwood Park, AJHL) a repoussé 30 tirs dans une cause gagnante.

« La victoire d’aujourd’hui montre bien tout le caractère de cette équipe », a affirmé l’entraîneur-chef de Canada Ouest Scott Barney (Oshawa, ON/Humboldt, SJHL). « Notre départ au tournoi a été difficile, mais nous avons eu des discussions à cœur ouvert avec les joueurs et le personnel, et on a réussi à coordonner nos efforts. Les gars ont adhéré à la bonne façon de jouer, et c’est merveilleux. »

Canada Ouest s’est faufilé en ronde éliminatoire avec une seule victoire au tour préliminaire, avant de surprendre les Américains, jusqu’alors parfaits, en prolongation en demi-finale samedi.

Jack Silverberg (Sherwood Park, AB/Okotoks, AJHL), Nathan Brown (Winnipeg, MB/Niverville, MJHL) et Layne Loomer (Lethbridge, AB/Blackfalds, AJHL) ont été les autres buteurs pour Canada Ouest.          

« Quel sentiment incroyable, a déclaré Van Blaricom. C’est dur à croire, étant donné la façon dont notre tournoi a débuté. C’est vraiment incroyable, tout le progrès accompli par l’équipe pour en arriver ici. Tout le monde ici dans le vestiaire savait que le parcours serait difficile, mais on avait seulement besoin d’une chance, et on n’a pas manqué notre coup. »

Trevor Hoskin (Bellville, ON/Cobourg, OJHL) et Vincent Gauthier (St-Zotique, QC/Valleyfield, LHJAAAQ) ont marqué pour Canada Est.

Les statistiques complètes du match pour la médaille d’or sont affichées ICI sur le site Web de Hockey Canada.

Plus tôt dimanche, les États-Unis ont remporté leur quatrième médaille de bronze en battant la Suède 8-5. Trevor Connelly a inscrit quatre buts, dont un tour du chapeau en première période, pour mener les États-Unis à la victoire. Connelly devient le troisième joueur seulement à marquer quatre buts en un match au tournoi, après Kyle Turris en 2006 et Ty Daneault en 2022.

Pour de plus amples renseignements sur le Défi mondial de hockey junior A 2023, veuillez consulter le site HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux InstagramFacebook ou X.

Voir plus
Simon Mullen, membre de Canada Est, au Défi mondial de hockey junior A 2023

La fierté de Truro

Depuis ses débuts chez les M7 jusqu’aux Bearcats de Truro, et maintenant comme membre d’Équipe Canada Est, Simon Mullen est fier de représenter sa communauté au Défi mondial de hockey junior A 2023

Jonathan Yue
|
12 December 2023

Simon Mullen portera l’unifolié pour la toute première fois cette semaine au Défi mondial de hockey junior A, un tournoi qui lui est toutefois bien familier.

« J’en étais à ma deuxième saison chez les M13 en 2017, raconte-t-il. Pendant le tournoi, j’avais été bénévole comme préposé à la glace avec mon frère Owen et son équipe de M15. C’était une expérience très enrichissante, surtout à l’âge que j’avais. J’ai le souvenir de regarder ces joueurs juniors en me disant à quel point ils semblaient matures et doués. Et me voilà aujourd’hui à leur place. »

Mullen est le seul joueur originaire de Truro à avoir percé l’alignement d’Équipe Canada Est en vue de l’édition 2023 du tournoi, et le deuxième membre des Bearcats dans l’histoire du club à prendre part à l’événement – Stephen Horyl a été le premier à réaliser l’exploit en 2008, lui qui avait récolté un but et quatre points en quatre rencontres et aidé l’Est à remporter la médaille d’argent.

Mais contrairement à Horyl, qui avait rejoint le club de la Ligue de hockey des Maritimes (MHL) en provenance de River Ryan, en Nouvelle-Écosse, Mullen a vécu toute sa vie à Truro. C’est ici qu’il est né, et ici qu’il a grandi, tant sur la glace qu’à l’extérieur des patinoires.

Celui qui a donné ses premiers coups de patin à l’aréna local Deuville’s Rink et qui s’est initié au hockey chez les M7 dans l’association de hockey mineur de la grande région de Truro a passé chacune de ses saisons de hockey chez lui, sauf celle de 2020-2021, lorsqu’il jouait pour les Majors de Pictou County dans la Ligue de hockey M18 majeur de la Nouvelle-Écosse.

« Truro est un endroit bien spécial pour moi », explique l’arrière de 18 ans. « J’y ai joué chaque saison sauf une, alors d’avoir cette occasion à l’international chez moi, c’est formidable. »

Jamais connu pour son apport offensif à la ligne bleue, Mullen affiche en revanche une éthique de travail exemplaire et s’efforce toujours de jouer de la bonne façon en territoire défensif. On le voit toutefois commencer à s’exprimer à l’attaque cette saison, comme en témoigne sa fiche de 20 points (1-19—20) en 23 parties, qui égale sa production globale en 82 rencontres lors de ses deux premières campagnes avec les Bearcats.

Autre exploit à souligner : Mullen a disputé son 100e match dans la MHL il y a quelques semaines, devenant ainsi le plus jeune défenseur dans l’histoire des Bearcats à atteindre ce plateau.

Sa progression est particulièrement frappante pour ceux qui suivent son parcours depuis le début.

« Simon est à la fois discret et confiant, et c’est ce qui lui permet d’être aussi fier de ce qu’il accomplit », décrit sa mère Ainsley Mullen. « Le fait d’avoir décidé de rester ici, chez lui, en est une preuve de plus. Cela montre toute la fierté qu’il ressent d’être ici et de représenter les Bearcats. Il a maintenant l’occasion d’en faire autant avec le Canada ici même à Truro. C’est une belle tape dans le dos pour un joueur qui multiplie les efforts afin de jouer à ce niveau sans quitter sa ville natale. »

Malgré cet avant-goût d’un tournoi international il y a six ans, aux premières loges du Rath Eastlink Community Centre pour ce qui allait être la plus récente conquête de la médaille d’or par Équipe Canada Ouest, Mullen ignorait à l’époque jusqu’où le hockey le mènerait.

Ce n’est qu’à sa saison recrue avec les Bearcats en 2021-2022 que les morceaux ont commencé à tomber en place. Cette année-là, l’équipe a atteint la finale de la MHL.

« À 16 ans, je n’avais pas beaucoup d’objectifs ni d’attentes, mais j’ai fini par disputer beaucoup de matchs avec d’excellents entraîneurs et de très bons leaders, se souvient Mullen. Ils m’ont montré la voie. À présent, ce que je souhaite est d’intégrer ces habitudes et cette éthique de travail à mon propre jeu et de me rendre utile comme je le peux, tant auprès des plus jeunes de l’équipe que dans la communauté. »

Ce mot – communauté – revient souvent lorsque l’on écoute Mullen, qui sait très bien qu’il ne serait pas là où il est aujourd’hui sans le soutien de ceux et celles qui l’entourent. Il a toujours senti cet appui, et c’est pourquoi il tient en retour à s’impliquer auprès de sa communauté.

Pendant la saison, lui et ses coéquipiers offrent leur aide bénévolement pour des programmes de hockey mineur locaux, et durant l’été, Mullen en fait de même au terrain de golf près de chez lui quand il le peut.

Mais rien ne ferait plus plaisir aux gens de Truro qu’une médaille d’or au Défi mondial de hockey junior A. Ce serait une première dans l’histoire d’Équipe Canada Est, et Mullen entend tout faire pour aider la cause de son équipe.

« Les mots me manquent quand je pense au moment où je sauterai sur la glace ici avec le Canada, conclut Mullen. De voir tous ces jeunes avec leurs pancartes qui admirent le logo sur notre chandail, ce sera l’expérience d’une vie. Je vais tout donner, en espérant faire tourner quelques têtes. »

Voir plus

Annonce des formations pour Canada Est et Canada Ouest en vue du Défi mondial de hockey junior A 2023

NR.089.23
|
01 December 2023

CALGARY, Alberta – Équipe Canada Est et Équipe Canada Ouest ont annoncé leurs formations définitives en vue du Défi mondial de hockey junior A 2023 . Au total, 44 des meilleurs hockeyeurs juniors A au pays porteront le chandail orné de la feuille d’érable à Truro, en Nouvelle-Écosse, du 10 au 17 décembre.

Les joueurs de Canada Est ont été choisis parmi les cinq ligues juniors de l’est de la Ligue de hockey junior canadienne (LHJC), soit la Ligue de hockey junior du Nord de l’Ontario (NOJHL), la Ligue de hockey junior de l’Ontario (OJHL), la Ligue de hockey du Canada central (CCHL), la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ) et la Ligue de hockey des Maritimes (MHL). Les joueurs de Canada Ouest ont quant à eux été sélectionnés parmi les quatre ligues juniors de l’ouest de la LHJC, soit la Ligue de hockey junior de l’Alberta (AJHL), la Ligue de hockey junior du Manitoba (MJHL), la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan (SJHL) et la Ligue internationale de hockey junior du Supérieur (SIJHL).

La formation de 22 joueurs de Canada Est a été sélectionnée par l’entraîneur-chef Billy McGuigan (Summerside, PE/Summerside, MHL) avec l’aide du directeur du fonctionnement Chris Vanstone (Mississauga, ON/OJHL) . Les entraîneurs adjoints Peter Goulet (Kingston, ON/Powassan, NOJHL) , Derek Smith (Belleville, ON/Trenton, OJHL) et Josh Hardiman (Montréal, QC/Powassan, NOJHL) ont également participé à la sélection.

« À nos yeux, le groupe que nous avons formé nous donnera une excellente chance de gagner à tous les matchs », a commenté McGuigan. « Ce n’est pas le talent qui manque à la grandeur du pays, et limiter nos choix à vingt-deux joueurs n’a pas été facile. Notre personnel et nos jeunes ont hâte que ça commence et de montrer leur savoir-faire au Canada atlantique, sur la scène internationale. C’est une médaille d’or que nous visons, rien de moins. »

La formation de Canada Ouest , qui compte elle aussi 22 joueurs, a quant à elle été sélectionnée par l’entraîneur-chef Scott Barney (Oshawa, ON/Humboldt, SJHL) et le directeur du fonctionnement Nigel Dube (Lampman, SK/Lloydminster, AJHL) , avec l’appui des adjoints Alex Mandolidis (Calgary, AB/Winnipeg, MJHL) et Kelvin Cech (Edmonton, AB/Niverville, MJHL) et de l’entraîneur vidéo Bryan Arneson (Sherwood Park, AB/Canmore, AJHL).

« Notre personnel a effectué de l’excellent travail afin de choisir les meilleurs athlètes de l’Ouest canadien », a souligné Barney. « Nous comptons les jours avant notre arrivée en Nouvelle-Écosse et de pouvoir nous mesurer aux autres nations. Pour les joueurs, c’est l’occasion d’une vie. C’est à nous, leurs entraîneurs, de le leur rappeler constamment. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de porter l’unifolié, d’où l’importance d’en profiter pleinement, de savourer chaque instant. Pour nos jeunes, il suffit de jouer comme ils savent si bien le faire. Après tout, c’est ce qui leur a permis de se rendre jusqu’ici. »

Le personnel de soutien qui travaillera avec Canada Est et Canada Ouest pendant le Défi mondial de hockey junior A 2023 a aussi été annoncé.

  • · Thérapeute en sport – Leah Toffelmire (Treton, ON/Trenton, OJHL)
  • · Thérapeute en sport et responsable de l’équipement – Samantha Delsing (Cochrane, AB/Drumheller, AJHL)
  • · Physiothérapeute - Justin Giesbrecht (Niverville, MB/Niverville, MJHL)
  • · Physiothérapeute et responsable de l’équipement- Caitlin McCuaig (Frankford, ON/Wellington, OJHL)
  • · Responsables de l’équipement - Carmelo Pugliese (Ottawa, ON/Ottawa, LHJC) et Jason Savill (Leduc, AB/Flin Flon, SJHL)

Le Défi mondial de hockey junior A 2023 s’amorce le 10 décembre avec un duel entre Canada Ouest et la Suède à 15 h 30 HA, suivi d’un match opposant Canada Est à la Slovaquie à 19 h 30 HA. Les quatre meilleures équipes au classement accéderont à la ronde éliminatoire; les matchs pour des médailles auront lieu le 17 décembre à 13 h HA et à 17 h HA.

TSN et RDS, les diffuseurs officiels de Hockey Canada, présenteront le match pour la médaille d’or. Tous les duels de la ronde préliminaire, les demi-finales et le match pour la médaille de bronze seront webdiffusés en direct au HockeyCanada.ca.

Le Défi mondial de hockey junior A 2023 est le fruit d’un partenariat entre Hockey Canada, la Ligue de hockey junior canadienne (LHJC), Hockey Nouvelle-Écosse, le Bureau central de dépistage de la LNH et le comité organisateur local. Le format à cinq équipes comprend Équipe Canada Est, Équipe Canada Ouest, les États-Unis, la Slovaquie et la Suède.

Les forfaits complets de billets pour le Défi mondial de hockey junior A 2023 sont maintenant offerts à 192 $ au HockeyCanada.ca/Billets . Ils comprennent un billet pour les quatorze rencontres, dont les deux pour des médailles.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Défi mondial de hockey junior A 2023, rendez-vous au Hockeycanada.ca ou suivez les médias sociaux Facebook , X et Instagram .

Voir plus

Souvenirs de Truro

Avant le retour du Défi mondial junior A en Nouvelle-Écosse, des membres de Canada Ouest reviennent sur leur médaille d’or remportée en 2017

Jonathan Yue
|
20 November 2023

Des performances dominantes de Zack Rose devant le filet aux prouesses d’un Dylan Holloway de 16 ans en passant par la confiance inébranlable de Jacob Bernard-Docker à la ligne bleue, les moments mémorables du dernier Défi mondial de hockey junior A tenu à Truro, en 2017, ne manquent pas.

Les trois ont joué un rôle essentiel dans la conquête de l’or par Canada Ouest, et l’expérience que ces joueurs ont vécue au Nouveau-Brunswick est restée ancrée en eux.

Rose – qui a été nommé Joueur par excellence du tournoi – en est à sa cinquième année d’admissibilité dans la NCAA, où il a maintenu un dossier de 20-10-4, et porte aujourd’hui les couleurs de l’Université Augustana. Holloway, pour sa part, a été sélectionné par les Oilers d’Edmonton au 14 e rang du repêchage 2020 de la LNH. Bernard-Docker a été choisi au 26 e échelon par les Sénateurs d’Ottawa en 2018.

Le parcours qui s’est soldé par l’or avait pourtant bien mal commencé pour Canada Ouest : après des défaites aux mains de la Tchéquie et des États-Unis , elle se retrouvait avec une fiche de 0-2 après la ronde préliminaire. Elle devait retrouver ses repères avant la phase éliminatoire.

« Nous avons connu des difficultés au début, mais les choses se sont replacées après la ronde préliminaire, explique Bernard-Docker. Ces deux défaites étaient une étape nécessaire. Le groupe en est ressorti plus soudé et a commencé à avoir du plaisir et à profiter des encouragements des partisans. Nous avons alors renversé la vapeur.



 En vertu de son dossier sans victoire, Canada Ouest a dû affronter Canada Est en quart de finale. La formation de l’Ouest a commencé le match en lion : dès la sixième minute, le capitaine Carter Turnbull a reçu une passe dans l’enclave de Holloway et en a profité pour ouvrir la marque. Bernard-Docker a ensuite ajouté à l’avance des siens à la 67 e seconde du deuxième tiers lorsque son dégagement de la ligne rouge a rebondi sur la bande en arrière du filet du gardien de but Jett Alexander et s’est faufilée derrière ce dernier.

Mais Canada Est n’était pas prête à abandonner. En troisième période, Nick Campoli a nivelé la marque, puis Jack McBain (un athlète olympique de 2022) a donné les devants 3-2 à son équipe. Puis, avec 6 min 31 s à jouer en temps réglementaire, Ross Armour a ramené tout le monde à la case départ avant de récidiver 42 secondes après le début de la prolongation pour propulser Canada Ouest en demi-finale.

Cette équipe a prouvé qu’elle devenait meilleure plus l’enjeu était important : en demi-finale, elle a vengé sa défaite en ronde préliminaire en vainquant la Tchéquie 5-1 . On a eu droit à un duel de cerbères pendant les 40 premières minutes, Rose et Milan Kloucek stoppant 36 des 37 tirs dirigés vers eux.

Zdenek Sendek a créé l’égalité à mi-chemin du troisième engagement, mais Angus Crookshank a redonné l’avantage à Canada Ouest 41 secondes plus tard, avant que Holloway, Brett Stapley et Brendan Budy ne mettent le match hors de la portée des Tchèques.

Grâce à cette victoire, Canada Ouest allait avoir la chance de lutter pour l’or contre les États-Unis, qui avaient remporté quatre des cinq éditions précédentes du tournoi.

« La rivalité entre les États-Unis et le Canada est comme nulle autre. On rêve de jouer dans ces matchs depuis qu’on est tout petit, confie Rose. Le fait qu’on ait réussi à les dominer témoigne de tout le talent qu’avait cette équipe et du leadership du personnel entraîneur. Pour remporter le tournoi, nous avons dû prendre les choses un match à la fois et ne jamais regarder derrière. »

Brendan Budy a lancé les hostilités avec un but en infériorité numérique à mi-chemin en première période, avant d’être imité par Crookshank et Corey Andonovski. À 12 min 15 s du deuxième tiers, c’était 3-0 pour les Canadiens. Les Américains ont réduit l’écart avant la fin de l’engagement, mais Armour et Holloway ont scellé l’issue du match pour l’emporter 5-1 .

Rose a joué son meilleur hockey lors de la ronde éliminatoire : il a bloqué 79 des 84 rondelles dirigées vers lui pendant ces trois matchs (pour un pourcentage d’arrêts de .940), couronnant le tout avec une performance spectaculaire de 35 arrêts lors du match pour la médaille d’or, où Canada Ouest a été dominé 36-19 au chapitre des tirs au but.

« L’ambiance était électrisante tout au long du tournoi, mais surtout lors de la finale contre les Américains, se rappelle Holloway. C’était la première fois que je jouais dans les Maritimes. L’aréna était plein à craquer et tout le monde nous encourageait. Ce fut un honneur de représenter le Canada, et je suis heureux que mon jeu ait fait ouvrir bien des yeux.

« À ce moment-là, je voulais seulement m’améliorer après ma première année avec Okotoks [dans l’AJHL] et être le plus prêt possible pour l’université, note Bernard-Docker. Le tournoi m’a fait connaître et m’a permis de gagner en confiance : j’ai réalisé que j’avais ma place aux côtés des meilleurs joueurs. »

Rose sera éternellement reconnaissant d’avoir eu la chance de représenter son pays. S’il a un conseil à donner à ceux qui participeront au Défi, c’est de profiter pleinement de l’expérience.

« Pour la plupart des hockeyeurs, c’est une chance unique. Chérissez chaque moment, car c’est très spécial de jouer pour le Canada. Avant le tournoi, aucune université n’avait communiqué avec moi, mais après que j’ai signé de bonnes performances, Bowling Green m’a offert une bourse d’études. Grâce à la confiance que j’ai acquise et aux leçons que j’ai reçues des entraîneurs, j’ai pu jouer à ce niveau. »

Le Défi mondial de hockey junior A demeure un tournoi qui sert de tremplin pour certains jeunes joueurs canadiens. Non seulement ceux qui y participent gagnent en expérience, mais ils en gardent aussi un souvenir inoubliable.

« Rien ne peut battre la fierté d’avoir ce logo historique sur la poitrine, ajoute Rose. Représenter des millions de Canadiennes et de Canadiens sur la scène mondiale et être l’un des rares à porter le chandail du meilleur pays de hockey au monde, il n’y a rien de tel. J’ai des frissons juste à y penser. »

Le Défi mondial de hockey junior A 2023 se met en branle le 10 décembre au Rath Eastlink Community Centre. Vous voulez être de la partie à Truro? Les billets sont maintenant en vente au HockeyCanada.ca/Billets .

Voir plus

Annonce du personnel entraîneur pour le Défi mondial de hockey junior A 2023

Billy McGuigan de retour à la barre d’Équipe Canada Est; Scott Barney devient entraîneur-chef d’Équipe Canada Ouest

NR.71.23
|
18 October 2023

CALGARY, Alb. – Hockey Canada a annoncé que huit entraîneurs de la Ligue de hockey junior canadienne (LHJC) ont été sélectionnés pour diriger Équipe Canada Est et Équipe Canada Ouest au Défi mondial de hockey junior A 2023, qui se déroulera en décembre à Truro, en Nouvelle-Écosse.

Billy McGuigan (Summerside, Î.-P.-É/Summerside, MHL) retourne pour une deuxième année de suite à la barre d’Équipe Canada Est, après avoir gagné une médaille d’argent en 2022. Il sera épaulé par les adjoints Peter Goulet (Kingston, Ont./Powassan, NOJHL), Derek Smith (Belleville, Ont./Trenton, OJHL) et Josh Hardiman (Montréal, Qc/Powassan, NOJHL) . Il s’agit d’une première expérience d’entraîneur sur la scène internationale pour Hardiman, tandis que Goulet et Smith ont occupé un poste d’adjoint auprès d’Équipe Canada Est en 2018 et en 2022 respectivement.

Du côté d’Équipe Canada Ouest, Scott Barney (Oshawa, Ont./Humboldt, SJHL) , qui était adjoint en 2019, sera de retour derrière le banc, cette fois à titre d’entraîneur-chef. Ses adjoints seront Alex Mandolidis (Calgary, Alb./Winnipeg, MJHL) , Kelvin Cech (Edmonton, Alb./Niverville, MJHL) et Bryan Arneson (Sherwood Park, Alb./Canmore, AJHL),qui feront tous leurs débuts comme entraîneurs sur la scène internationale à Truro.

« Les entraîneurs sélectionnés pour diriger Équipe Canada Est et Équipe Canada Ouest témoignent parfaitement du talent remarquable des entraîneurs du hockey junior au Canada », a souligné Andy Harkness, président de la LHJC. « Chacun d’eux apporte un riche bagage comme joueur et entraîneur, au Canada comme à l’international. C’est un honneur pour eux d’être nommés à un poste, et il ne fait aucun doute qu’ils sauront guider nos formations canadiennes dans le cadre de cet événement d’envergure en Nouvelle-Écosse. »

« Nous sommes fiers du groupe d’entraîneurs qui dirigeront deux équipes formées de joueurs talentueux de partout au pays dans leur quête de la médaille d’or au Défi mondial de hockey junior A 2023 à Truro », a souligné Scott Salmond (Creston, C.-B.),premier vice-président des activités hockey à Hockey Canada. « Nous nous réjouissons de cette occasion pour les joueurs de la LHJC de montrer toute l’étendue de leur talent. Chose certaine, les gens de Truro et d’ailleurs en Nouvelle-Écosse auront droit à toute une semaine de hockey. »

Il a aussi été annoncé que Chris Vanstone (Mississauga, Ont.) sera de retour à titre de directeur des activités pour Équipe Canada Est, lui qui avait occupé ce poste en 2018 et en 2022, et que Nigel Dube (Lampman, Sask./Lloydminster, AJHL) a été nommé directeur des activités pour Équipe Canada Ouest.

Des 15 matchs pour la médaille d’or de l’histoire du Défi mondial de hockey junior A, 12 ont mis en vedette au moins une équipe canadienne. Équipe Canada Est visera une première médaille d’or après avoir remporté sept médailles d’argent (2006, 2007, 2010, 2011, 2016, 2019 et 2022) et une de bronze (2008). Équipe Canada Ouest a pour sa part gagné l’or à cinq occasions (2006, 2007, 2011, 2015 et 2017), en plus de trois médailles d’argent (2008, 2009 et 2012) et deux de bronze (2013 et 2018).

Les forfaits complets de billets pour le Défi mondial de hockey junior A 2023 sont maintenant offerts à 192 $ au HockeyCanada.ca/Billets. Les forfaits comprennent un billet pour les 14 matchs du tournoi, dont les matchs pour des médailles, et les 150 premiers forfaits vendus seront accompagnés d’une casquette ajustable exclusive du Défi mondial de hockey junior A.

Le Défi mondial de hockey junior A 2023 est le fruit d’un partenariat entre Hockey Canada, la LHJC, le Bureau central de dépistage de la LNH et Hockey Nouvelle-Écosse. Cette vitrine internationale regroupe deux équipes canadiennes ainsi que les équipes des États-Unis, de la Slovaquie et de la Suède.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Défi mondial de hockey junior A 2023, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook , X et Instagram .

Voir plus

Dévoilement de l’horaire du Défi mondial de hockey junior A 2023

Truro, en Nouvelle-Écosse, accueillera cette vitrine internationale du hockey pour la deuxième fois

NR.69.23
|
16 October 2023

TRURO, N.-É. – Le Défi mondial de hockey junior A fera un retour en Nouvelle-Écosse pour la première fois depuis 2017; du 10 au 17 décembre, la Ville de Truro et la Municipalité de Colchester accueilleront deux équipes canadiennes et trois autres formations nationales au Rath Eastlink Community Centre, un aréna de 3 100 sièges.

Le Défi mondial de hockey junior A 2023 est le fruit d’un partenariat entre Hockey Canada, la Ligue de hockey junior canadienne (LHJC), Hockey Nouvelle-Écosse, le Bureau central de dépistage de la LNH et le comité organisateur local. Le format à cinq équipes comprend Équipe Canada Est, Équipe Canada Ouest, les États-Unis, la Slovaquie et la Suède.

« Le dévoilement de l’horaire est une étape importante de notre préparation en vue de cet événement », a commenté Matt Moore, président du comité organisateur local. « J’ai été un témoin privilégié de ce tournoi en 2017, et je peux vous assurer que les partisans et partisanes de Truro et de la Nouvelle-Écosse auront droit à du hockey où habiletés et vitesse seront au rendez-vous et pourront voir à l’œuvre de futures étoiles de ce sport en quête d’une médaille d’or sur la scène internationale. »

Le tournoi commencera avec un duel entre Équipe Canada Ouest et la Suède à 15 h 30 HA, suivi d’un affrontement entre Équipe Canada Est et la Slovaquie en soirée. Les quatre meilleures équipes au classement accéderont à la ronde des médailles; les matchs pour des médailles auront lieu le 17 décembre à 13 h HA et à 17 h HA.

TSN et RDS, les diffuseurs officiels de Hockey Canada, présenteront les matchs pour des médailles. Les duels de la ronde préliminaire et les demi-finales seront webdiffusés en direct au HockeyCanada.ca .

« Le Rath Eastlink Community Centre a accueilli un événement formidable en 2017, qui s’est conclu par la conquête d’une médaille d’or par une équipe canadienne », a déclaré Breanne Ferris, responsable des événements et des propriétés à Hockey Canada. « Nous sommes reconnaissants du dévouement et du soutien du comité organisateur pour tenir à nouveau cet événement en Nouvelle-Écosse et nous avons hâte de présenter un autre tournoi mémorable sur la côte Est. »

Les gens qui veulent acheter leurs billets peuvent CLIQUER ICI pour se procurer un forfait complet en profitant du prix lève-tôt de 192 $. Il comprend un billet pour les quatorze matchs du tournoi, dont les deux matchs pour des médailles. À l’achat de l’un des 100 premiers forfaits, vous obtiendrez une tuque et un foulard exclusifs du tournoi.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Défi mondial de hockey junior A 2023, rendez-vous au Hockeycanada.ca ou suivez les médias sociaux Facebook , X et Instagram .

Voir plus

Qu’est-ce que le Défi mondial de hockey junior A?

Découvrez le tournoi annuel du junior A, qui opposera cette année les meilleurs joueurs de quatre pays à Truro, en Nouvelle-Écosse

Jonathan Yue
|
12 October 2023

Le Défi mondial de hockey junior A (DMJA) s’amène cet automne à Truro, en Nouvelle-Écosse, pour la première fois depuis 2017. L’événement marquera le retour du hockey international en ville et mettra en lumière la prochaine cuvée d’étoiles de notre sport.

Le tournoi sera disputé à compter du 10 décembre au Rath Eastlink Community Centre et regroupera Équipe Canada Est, Équipe Canada Ouest, les États-Unis, la Slovaquie et la Suède.

Créé en 2006 dans le but d’offrir une meilleure visibilité aux joueurs de la Ligue de hockey junior canadienne, le DMJA nous a habitués à des moments mémorables et à des performances historiques au fil des ans.

Voyez la liste des noms les plus connus parmi les anciens du Défi.

La dernière fois qu’une équipe canadienne a remporté l’or au tournoi remonte à l’édition de 2017 à Truro. Les choix de première ronde de la LNH Dylan Holloway (Edmonton) et Jacob Bernard-Docker (Ottawa) avaient aidé Équipe Canada Ouest à vaincre les États-Unis 5-1 en finale .

Lors de la toute première édition du tournoi à Yorkton et à Humboldt, en Saskatchewan, Kyle Turris avait connu un match de quatre buts et mené Équipe Canada Ouest vers un gain contre la Russie, en route vers la médaille d’or et le titre de Joueur par excellence. Cette marque est restée inégalée jusqu’à l’an dernier, quand Ty Daneault a trouvé le fond du filet à quatre reprises dans une victoire de 10-0 d’Équipe Canada Ouest sur la Lettonie.

À Langley, en Colombie-Britannique, Équipe Canada Ouest était devenue en 2011 la première formation à concéder ses deux matchs de la ronde préliminaire (selon l’ancien format) et à remporter tout de même les grands honneurs, à l’issue d’une victoire enlevante sur ses rivaux de l’Est dans la dernière finale entièrement canadienne .

Au total, neuf patineurs qui comptent aujourd’hui au moins un match dans la LNH avaient pris part à cette rencontre – quatre avec Équipe Canada Ouest (Alex Kerfoot, Jujhar Khaira, Colton Parayko et Troy Stecher) et cinq avec Équipe Canada Est (Drake Caggiula, Justin Danforth, Ben Hutton, Devin Shore et MacKenzie Weegar).

Quatre ans plus tard, les représentants de l’Ouest du pays avaient pu compter sur quatre futurs choix de première ronde de la LNH – Tyson Jost (10 e par le Colorado en 2016), Dante Fabbro (17 e par Nashville en 2016), Dennis Cholowski (20 e par Detroit en 2016) et Cale Makar (4 e par le Colorado en 2017) – pour s’emparer de l’or au tournoi disputé à Cobourg et à Whitby, en Ontario.

Ce que l’on retient surtout de cette édition est sans doute la demi-finale endiablée qui avait opposé l’Est et l’Ouest. Avec la marque à égalité 2-2 au deuxième entracte, Jost avait inscrit quatre points (1-3—4), et les deux clans avaient touché la cible neuf fois au total au dernier tiers, Canada Ouest s’imposant finalement 8-5 .

Bien entendu, Makar est certainement le plus connu des anciens du DMJA. Nommé à l’équipe des étoiles en 2015, il avait répété l’exploit en 2016 à titre de capitaine d’Équipe Canada Ouest, avant de poursuivre son parcours vers une brillante carrière professionnelle, lui qui compte déjà à son actif un trophée Calder, un trophée Conn-Smythe et une Coupe Stanley avec l’Avalanche du Colorado.

Et en 2019, un jeune gardien de but du nom de Devon Levi avait volé la vedette, lui qui avait remporté le titre de Joueur par excellence et mené Équipe Canada Est jusqu’en période de prolongation du match ultime, passant à deux doigts de procurer une première médaille d’or à son équipe. Un an plus tard, Levi brillait sur la plus grande scène du hockey junior , livrant dans la bulle d’Edmonton l’une des plus grandes performances devant un filet dans l’histoire du Championnat mondial junior de l’IIHF.

Les Canadiens ne sont toutefois pas les seuls à avoir laissé leur marque lors de ce tournoi. La liste d’anciens joueurs issus d’autres nations est tout aussi impressionnante, avec notamment la supervedette des Bruins de Boston David Pastrnak (République tchèque, 2012), l’impressionnant Elias Lindholm des Flames de Calgary (Suède, 2011) et un trio d’Américains – l’arrière des Islanders de New York Scott Mayfield (2010), l’attaquant des Penguins de Pittsburgh Vince Hinostroza (2012) et l’as pointeur des Coyotes de l’Arizona Nick Schmaltz (2013) – qui ont chacun reçu le titre de Joueur par excellence du tournoi.

On peut en dire autant du franc-tireur des Jets de Winnipeg Nikolaj Ehlers, qui a remporté l’honneur en 2014 avec une récolte de neuf points (6-3—9) en quatre rencontres et a aidé le Danemark à atteindre le match pour la médaille d’or à Kindersley, en Saskatchewan.

D’où viennent donc ces joueurs? Le Défi mondial de hockey junior A réunit certains des meilleurs espoirs de 18 ans et moins de partout dans le monde. Cette année, cinq équipes seront composées de joueurs nés en 2005 et en 2006, ainsi qu’au maximum cinq joueurs nés en 2004 dans chaque équipe.

Équipe Canada Est et Équipe Canada Ouest sont composées des meilleurs joueurs de partout au pays, sélectionnés au sein des neuf ligues qui composent la Ligue de hockey junior canadienne. Équipe Canada Ouest sera formée de joueurs de l’AJHL, de la SJHL, de la MJHL et de la SIJHL, tandis qu’Équipe Canada Est misera sur des joueurs de la NOJHL, de l’OJHL, de la CCHL, de la LHJAAAQ et de la MHL.

Alors… serez-vous de la partie à Truro? Les billets sont maintenant en vente au HockeyCanada.ca/Billets , et il y en a pour tous les goûts, dont un forfait à un prix lève-tôt.

Voir plus
Hockey Canada confirme les hôtes pour sept événements

Hockey Canada confirme les hôtes pour sept événements

Cinq provinces accueilleront des tournois nationaux et internationaux en 2023-2024

NR.050.23
|
27 July 2023

CALGARY, Alb. – Hockey Canada a confirmé les dates et les communautés hôtes pour sept événements qui se tiendront pendant la saison 2023-2024, dont le Championnat national féminin des moins de 18 ans, qui sera de retour.

« C’est un plaisir aujourd’hui pour Hockey Canada d’annoncer la tenue de sept événements au cœur du développement des athlètes et des membres du personnel entraîneur et de soutien au hockey masculin, au hockey féminin et au parahockey », a déclaré Pat McLaughlin, chef de l’exploitation à Hockey Canada. « Nous souhaitons que ces tournois aident à rejoindre de nouveaux partisans et partisanes, à créer des souvenirs inoubliables pour la population canadienne et à apporter des retombées positives dans chaque communauté bien longtemps après le couronnement des équipes championnes. »

Le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2023 sera disputé du 2 au 11 novembre à Charlottetown et à Summerside, à l’Île-du-Prince-Édouard. La province accueille l’événement pour la toute première fois depuis la création du tournoi, il y a 37 ans.

Le Championnat national féminin des moins de 18 ans 2023, qui met en vedette quelques-unes des meilleures jeunes joueuses de hockey au Canada, se tiendra du 5 au 11 novembre à Dawson Creek, en Colombie-Britannique. La dernière édition du tournoi dans la région de Peace remonte à 2012.

L’équipe nationale de parahockey du Canada et trois autres fédérations rivaliseront pour l’or à la Coupe de parahockey 2023 du 3 au 9 décembre à Quispamsis, au Nouveau-Brunswick. C’est la quatrième fois que Quispamsis sera l’hôte d’un événement de Hockey Canada.

Les meilleurs joueurs du Canada et d’ailleurs seront sous les projecteurs au Défi mondial de hockey junior A 2023, du 10 au 17 décembre à Truro, en Nouvelle-Écosse. Le tournoi est de retour au Canada atlantique pour la quatrième fois, dont une deuxième à Truro.

Au printemps, le titre du Championnat national féminin des clubs de M18 du Canada sera décerné à la Coupe Esso, qui se déroulera du 21 au 27 avril à Vernon, en Colombie-Britannique, tandis que le Championnat national masculin des clubs de M18 du Canada se tiendra du 22 au 28 avril à Membertou, en Nouvelle-Écosse.

Les meilleurs clubs de hockey junior A ont rendez-vous à Oakville, en Ontario, où ils se disputeront le titre de la Coupe du centenaire 2024. Les Blades d’Oakville accueilleront le championnat national du 9 au 19 mai.

« C’est un grand plaisir pour nous d’annoncer la liste des communautés qui accueilleront les événements de Hockey Canada en 2023-2024 », a affirmé Dean McIntosh, vice-président des partenariats stratégiques et de l’impact communautaire. « L’appui que nous avons reçu des comités hôtes a été formidable, et il ne fait aucun doute que les participants et participantes, les bénévoles, les partenaires et le public vivront une expérience fantastique à chacun de ces tournois. »

Les renseignements pour l’achat de billets sont affichés ici. Les horaires des événements seront annoncés à une date ultérieure.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca, ou suivre les médias sociaux Facebook, Twitter et Instagram.

Voir plus

Canada Est met la main sur la médaille d’argent au Défi mondial junior A 2022

Les États-Unis décrochent l’or, médaille de bronze pour la Suède

NR.086.22
|
19 December 2022

CORNWALL, Ont. – Canada Est a conclu son parcours au Défi mondial junior A 2022 avec la médaille d’argent, après un revers de 5-2 contre les États-Unis dans le match pour la médaille d’or dimanche soir au Complexe civique de Cornwall.

Les États-Unis ont entamé le deuxième tiers avec une avance de 2-0 face à Canada Est, avant de voir Matheson Mason (Newmarket, Ont./Wellington, OJHL) et Matthew Cato (Whitby, Ont./Trenton, OJHL) ramener les deux équipes à la case départ. Ils ont toutefois répliqué de manière convaincante, inscrivant deux buts en l’espace de 47 secondes en fin de période médiane, puis un autre dans un filet désert, pour remporter leur neuvième médaille d’or au Défi mondial junior A.

Garrett Schifsky a mené la charge pour les Américains avec deux buts, ce qui l’a placé à égalité au sommet du tournoi avec cinq, tandis que Sam Rinzel et Quinn Finley ont chacun récolté deux mentions d’aide. Alex Blais (St-Colomban, Qc/Saint-Jérôme, LHJAAAQ) a obtenu une aide sur chacun des deux buts de Canada Est.

« Nous étions un peu dépassés par la situation », a expliqué l’entraîneur-chef Billy McGuigan (Summerside, Î.-P.-É./Summerside, MHL). « Nous savions qu’il fallait leur compliquer la tâche, garder la rondelle vers l’extérieur et jouer de façon hermétique en défense. Après notre remontée, il a suffi d’une mauvaise substitution pour qu’ils reprennent le contrôle de la rencontre. L’expérience en général, les amitiés qui se sont formées et la chance d’avoir pu représenter notre pays, voilà ce que les gars devraient retenir de ce tournoi. »

« C’est dur d’exprimer à quel point on était heureux de disputer le match pour la médaille d’or », a mentionné le capitaine de Canada Est Trent Crane (Morden, Man./Summerside, MHL). « On a travaillé fort au cours des deux dernières semaines pour en arriver là. C’est une défaite qui fait mal. Porter les couleurs du Canada, ça signifie tout pour moi. Je me souviendrai de ces deux semaines pour le reste de ma vie. »

La quatrième place pour Canada Ouest

Lors du match pour la médaille de bronze présenté plus tôt dimanche, Canada Ouest s’est inclinée 3-2 en tirs de barrage face à la Suède.

Caelan Fitzpatrick (Moose Jaw, Sask./Brooks, AJHL) a été le premier à faire vibrer les cordages à la 17e seconde de jeu seulement, sur une passe de Sam Huck (Calgary, Alb./Okotoks, AJHL). Lukas Sagranden et Felix Unger Sörum ont répliqué tous les deux sur le jeu de puissance, offrant à la Suède une avance de 2-1 avant le deuxième entracte.

Aiden Fink (Calgary, Alb./Brooks, AJHL) a inscrit le but égalisateur en avantage numérique avec 15 min 28 s à jouer en temps réglementaire, obtenant du même coup son 12e point, ce qui le plaçait à égalité au sommet du tournoi. Noah Erliden a repoussé 29 tirs, et n’a accordé à Canada Ouest aucun but sur les cinq tentatives en tirs de barrage. Unger Sörum a été l’auteur du seul but en tirs de barrage, ce qui a valu à la Suède sa première médaille de bronze à ce tournoi.

« C’est certain que tout le monde veut jouer pour l’or, mais chacun des gars a tout donné aujourd’hui », a souligné l’entraîneur adjoint Clayton Jardine (Lacombe, Alb./Camrose, AJHL). « Nos joueurs ont fourni tout un effort, c’était beau à voir. L’accueil à Cornwall était parfait. Qu’on soit joueur ou entraîneur, c’est toujours un honneur de représenter le Canada. »

« Notre entraîneur-chef, Justin Falk, et tout le personnel d’entraîneurs ont été incroyables, a décrit Fink. C’était un honneur d’enfiler ce chandail, même lors des échauffements. Mes compagnons de trio, Watkins et Malinoski, ont été super. On a fait circuler la rondelle, et on a su profiter de nos chances. Avant le début du tournoi, on était tous des adversaires dans l’AJHL, mais maintenant, ces gars sont comme des frères. »

À l’issue de la partie pour la médaille d’or, l’équipe des étoiles du tournoi a été annoncée :

A : Aiden Fink (Canada Ouest)
A : Cole Knuble (États-Unis)
A : Liam Watkins (Canada Ouest)
D : Eric Pohlkamp (États-Unis)
D : Tom Willander (Suède)
G : Noah Erliden (Suède)

Avec une récolte de trois buts et neuf points en six parties, Knuble a été nommé Joueur par excellence du tournoi.

Pour de plus amples renseignements sur le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2022, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook et Twitter

Voir plus

Sommaire du Défi mondial junior A – 17 décembre

Canada Est et les États-Unis ont gagné en demi-finale et s’affronteront au match pour l’or à Cornwall.

18 December 2022

Canada Est 4, Canada Ouest 1

• Matthew Cato (Whitby, Ont./Trenton, OJHL)
a mené la charge avec deux buts pour Canada Est.
• Ryan Johnstone (Pickering, Ont./Pickering, OJHL) et Massimo Gentile (Pointe-Claire, Qc/Ottawa, OJHL) ont aussi touché la cible.
• Liam Watkins (Okotoks, Alb./Spruce Grove, AJHL) a ajouté un but pour Canada Ouest à sa fiche, son cinquième, un sommet dans le tournoi.
• Ethan Morrow (Kingston, Ont./Wellington, OJHL) a réalisé 37 arrêts dans la victoire.

États-Unis 4, Suède 3

• Erick Pohlkamp a marqué deux fois en avantage numérique pour les États-Unis et, avec cinq buts, rejoint Watkins à la tête des buteurs du tournoi.
• Cole Knuble a marqué le but gagnant avec 11 min 10 s à jouer
• Edvin Nilsson, Tom Willander et Anton Wahlberg ont fait vibrer les cordages pour la Suède.
• Jacob Fowler a réalisé 16 arrêts dans la victoire.

Prochains matchs – dimanche 18 décembre :
• Match pour la médaille de bronze : Suède c. Canada Ouest – 13 h HE/10 h HP
• Match pour la médaille d’or : Canada Est c. États-Unis – 17 h HE/14 h HP

Citations :
« Nous avons joué un excellent match, bien structuré. Nous avons été tenaces en échec avant et avons bien joué en zone défensive. C’était un excellent match, et le travail devant le filet a été excellent aussi. C’est ainsi qu’on gagne des matchs de hockey. Si nous continuons à jouer comme nous l’avons fait aujourd’hui, l’or est à notre portée. Une fois qualifiés pour le match pour la médaille d’or, tout est possible. Nous avons hâte à demain. »

• L’entraîneur-chef de Canada Est Billy McGuigan (Summerside, Î.-P.-É./Summerside, MHL) sur le fait de jouer pour l’or.

« C’était un très bon match. Trente-huit tirs bloqués, ça donne l’impression que le match a été difficile, mais mon équipe forçait les déplacements devant le filet et bloquait des tirs. On a joué un bon match dans l’ensemble. Ce n’était pas le résultat que nous souhaitions aux trois derniers matchs, mais les bonnes équipes trouvent un moyen de gagner au moment clé. C’est ce qui compte. Je n’ai jamais eu l’occasion de jouer pour l’or, ce sera très plaisant. »

• Morrow à propos du succès avec ses coéquipiers lors des matchs importants.

« Ce n’est pas le résultat escompté. On a accusé un retard tôt dans la rencontre, et on a pourchassé le jeu en tentant de générer de l’offensive. Morrow, le gardien adverse, était tout feu tout flamme. Erick Roest a bien joué de notre côté pour tenter de nous garder dans le match. L’expérience que nous avons vécue ensemble ces deux dernières semaines, les liens que nous avons tissés et la fierté mutuelle qui nous anime sont source de motivation pour la partie de demain. »

• L’entraîneur-chef de Canada Ouest Justin Falk (Snowflake, Man./Winkler, MJHL) sur le fait d’avoir tiré de l’arrière tôt dans le match.

« Nous avons joué avec beaucoup d’intensité à la fin du match. La conclusion est décevante, mais je trouve que nos joueurs ont joué avec cœur et intensité aujourd’hui. On doit se recentrer demain et revenir avec cette mentalité de gagnant au match pour la médaille de bronze. »

• Le capitaine de Canada Ouest Watkins sur la participation au match pour la médaille de bronze.

TSN et RDS, partenaires officiels de diffusion de Hockey Canada, présenteront les matchs pour la médaille de bronze et la médaille d’or disputés au Complexe civique de Cornwall; veuillez consulter votre programmation locale pour plus de détails.

Pour de plus amples renseignements sur le Défi mondial junior A 2022, veuillez consulter le site HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook et Twitter.

Voir plus

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Videos
Photos
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 6, SVK 3 (quart de finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, CZE 3 Prol. (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Retour sur un parcours endiablé à Riga
play_logo
Coupe du Centenaire : Faits saillants – Collingwood 1, Melfort 0 (Match pour le médaille d'or)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 3, SUI 2 (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 5, FIN 3 (ronde préliminaire)
play_logo
ENM : Fierté et passion derrière le banc
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, NOR 1 (ronde préliminaire)
play_logo
Timberwolves de Miramichi (MHL) c. Blues de Collingwood (OJHL) | Coupe du centenaire
play_logo
Canucks de Calgary (AJHL) c. Mustangs de Melfort (SJHL) | Coupe du centenaire
play_logo
Coupe du centenaire : Frères et coéquipiers
play_logo
Flyers de Winkler (MJHL) c. Canucks de Calgary (AJHL) | Coupe du centenaire
Horaire
HC Logo
Prague & Ostrava, Tchéquie
mai 10 - 26
HC Logo
Prague & Ostrava, Tchéquie
mai 10 - 26
HC Logo
Edmonton, Alb., Canada
août 3 - 10