Sites affiliés expand
Hockey Canada logo

Valoir son pesant d'or

Matt Duchene, qui a connu son lot de succès sur la scène internationale, souhaite un autre triomphe pour Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey 2016

David Brien
|
23 September 2016

Pendant la ruée vers l'or de Pike's Peak vers la fin des années 1850, des milliers de prospecteurs ont pris le chemin des Rocheuses du Sud, qui font aujourd'hui partie du Colorado, en quête d'une fortune qui changerait leur vie.

Plus de 160 ans plus tard, le Colorado renferme toujours beaucoup d'or – mais cet or appartient à Matt Duchene.

L'attaquant de l'Avalanche du Colorado a gagné l'or dans toutes les compétitions internationales auxquelles il a participé. Il n'y est pas toujours parvenu du premier coup (quoique la plupart du temps, oui), sauf qu'il a toujours fini par mettre la main sur la médaille d'or.

En dix occasions où Duchene a porté le rouge et blanc d'Équipe Canada – la Coupe du monde de hockey 2016 constitue sa 11e présence au sein de l'équipe – le joueur natif de Haliburton, en Ontario, a remporté les grands honneurs sept fois.

Alors, est-il simplement à la bonne place au bon moment, ou est-il plutôt l’une des causes de ce succès?

« Il fait partie des joueurs “incontournables” depuis ses années midgets, et même avant cette époque », soutient Doug Armstrong, directeur général d'Équipe Canada à la Coupe du monde. « Il a toujours su embrasser son identité sur la glace, et c'est ce qui a fait de lui un choix prisé au repêchage et un joueur étoile dans la LNH. »

Lorsque l'Avalanche le sélectionnait au troisième rang lors du repêchage de la LNH de 2009, Duchene possédait déjà trois médailles d’or, toutes obtenues au cours d'une période de huit mois : une avec l'Ontario au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2008, une au Championnat mondial des moins de 18 ans 2008 de l'IIHF et une au Tournoi commémoratif Ivan Hlinka de 2008.

Difficile de faire mieux pour amorcer une carrière internationale.

Il a ajouté un titre de la Coupe Spengler en 2012 pendant le lockout de la LNH, une médaille d’or olympique en 2014 ainsi que deux médailles d'or de suite au Championnat mondial de l'IIHF en 2015 et en 2016 (après des tentatives infructueuses en 2010, en 2011 et en 2013).

La vitesse et le talent exceptionnels de Duchene sur la glace l'ont certes toujours aidé à obtenir un poste au sein de la formation d'Équipe Canada, mais son engagement et son attitude ne passent jamais inaperçus. Le personnel de l'équipe nationale sait à quel à point il fait preuve de rigueur dans sa pratique du hockey.

Cela dit, aux yeux de Duchene, ce n'est qu'un échange de bons procédés. Il a travaillé fort pour Équipe Canada, mais Équipe Canada en a fait autant pour veiller à ce que ses expériences à l'international soient mémorables.

« Parmi les choses qui n'ont jamais changé, il y a les normes établies par Hockey Canada », affirme-t-il. « Tant du côté des joueurs que des entraîneurs, on reçoit toujours un traitement de première classe. »

« Le fait d'être entouré d'autant de gens merveilleux et d'avoir la chance de faire partie de l'expérience aussi souvent ne fait que rendre le succès international que j'ai été en mesure de connaître encore plus excitant. »

Ayant vécu notamment un match pour la médaille d’or télédiffusé partout au pays avec l'équipe des moins de 17 ans, ou encore le plus grand des événements sportifs lors des Jeux olympiques à Sotchi, Duchene connaît bien la pression et les attentes qui reposent sur ceux qui revêtent le rouge et le blanc.

Mieux encore, il excelle dans les grands moments et saisit pleinement les occasions qui s'offrent à lui avec Équipe Canada.

« Il a fait ses preuves avec Équipe Canada, et j'ai eu le privilège d'apprendre à mieux le connaître au fil des années », confie Doug Armstrong. « Il est de ceux qui aiment porter le chandail du Canada, il éprouve beaucoup de fierté à jouer pour son pays. »

« Le simple fait d'être sélectionné reste toujours un honneur », déclare Duchene. « La première fois que tu entres dans le vestiaire et que tu vois le logo vis-à-vis ton casier, c'est un moment extrêmement spécial que je ne tiens jamais pour acquis. »

« Ce qu’il y a de plaisant avec Équipe Canada est que la formation est incroyablement difficile à percer, mais une fois que tu y es, tes chances de gagner un championnat sont vraiment bonnes. »

Si Duchene est devenu une valeur sûre pour Équipe Canada, ce n’est pas uniquement en raison de ses talents de hockeyeur, même si ceux-ci font partie de l'équation. Doug Armstrong n'hésite pas à souligner son attitude à l'extérieur des patinoires.

Certains joueurs ne sont pas à l'aise dans leurs interactions avec la direction de l’équipe, ce qui n’est pas le cas de Duchene. Il demeure humble, ouvert et facile d'approche.

« Dans ces types d'événements, nous voulons des joueurs dont la personnalité reste la même, et il fait partie de ce groupe », affirme le directeur général. « Il est quelqu'un qui affiche un très bel équilibre tant sur la glace qu’à l’extérieur des patinoires et qui sait élever son niveau d'intensité au besoin. »

D'ailleurs, c'est un défi que Duchene se croit en mesure de relever pour aider le Canada à défendre son titre de la Coupe du monde et ainsi ajouter l'une des rares pièces qui manquent à sa collection de trophées qui ne cesse de grandir.

À un certain moment pendant les Jeux olympiques de 2014, l'entraîneur-chef Mike Babcock – qui est de retour derrière le banc à la Coupe du monde – lui a demandé s'il prévoyait s'asseoir et regarder le match, ou s'il pensait jouer.

Même si le commentaire lui avait été lancé à la blague, Duchene a tout de suite compris le message.

« J'essayais d'éviter d'être celui qui nous ferait perdre, plutôt que de jouer pour être celui qui nous ferait gagner », se rappelle-t-il. « Quand il m'a dit ça, ça m'a aidé à savoir que je pouvais simplement aller sur la glace, être moi-même et m'en tenir à mon style de jeu. »

Cette fois-ci, Duchene est en pleine possession de ses moyens et ne sous-estime pas ses habiletés, ce qui est une bien mauvaise nouvelle pour ses adversaires.

Sidney Crosby, Brad Marchand, Brayden Point, Connor McDavid, Nathan MacKinnon and Cale Makar surrounding the 4 Nations Face-Off logo with Canada written below.

Annonce des six premiers joueurs qui participeront à la Confrontation des 4 nations

Crosby, MacKinnon, Makar, Marchand, McDavid et Point confirmés comme membres du Canada en vue de la compétition internationale

NR.041.24
|
28 June 2024

CALGARY, Alberta – Hockey Canada, en partenariat avec la Ligue nationale de hockey (LNH) et l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH), a dévoilé le nom des six premiers joueurs nommés à la formation canadienne en vue de la Confrontation des 4 nations, qui aura lieu du 12 au 20 février 2025 à Montréal, au Québec, et à Boston, au Massachusetts.

La formation initiale, composée de Sidney Crosby (Cole Harbour, NS/Pittsburgh, LNH), Nathan MacKinnon (Cole Harbour, NS/Colorado, LNH), Cale Makar (Calgary, AB/Colorado, LNH), Brad Marchand (Hammonds Plains, NS/Boston, LNH), Connor McDavid (Newmarket, ON/Edmonton, LNH) et Brayden Point (Calgary, AB/Tampa Bay, LNH), a été sélectionnée par le directeur général Don Sweeney (St. Stephen, NB/Boston, LNH) et le directeur général associé Jim Nill (Hanna, AB/Dallas, LNH). L’entraîneur-chef Jon Cooper (Prince George, BC/Tampa Bay, LNH) et le premier vice-président de la haute performance et des activités hockey Scott Salmond (Creston, BC) ont également participé aux sélections.

Parmi les premiers joueurs confirmés, trois ont été choisis au tout premier rang du repêchage de la LNH (Crosby, MacKinnon, McDavid). Les six ont déjà représenté l’équipe nationale junior du Canada au Championnat mondial de l’IIHF, tandis que cinq ont fait partie de l’équipe nationale masculine du Canada dans le cadre du Championnat mondial de l’IIHF (Crosby, MacKinnon, Marchand, McDavid, Point). Les six ont remporté collectivement huit Coupes Stanley, deux médailles d’or aux Jeux olympiques d’hiver, six médailles d’or au Championnat mondial junior de l’IIHF, quatre médailles d’or et deux d’argent au Championnat mondial de l’IIHF ainsi qu’une médaille d’or et une de bronze au Championnat mondial des M18 de l’IIHF.

« Nous sommes heureux de dévoiler l’identité des six premiers joueurs confirmés comme membres d’Équipe Canada en vue de la Confrontation des 4 nations en février prochain, a commenté Sweeney. On parle de six athlètes parmi les meilleurs au monde et de leaders de leurs équipes respectives dans la LNH. Ensemble, ils forment le noyau parfait qui nous permettra de bâtir une équipe de premier plan. Sidney, Nathan, Cale, Brad, Connor et Brayden ont connu du succès à différents niveaux au cours de leur carrière, tant chez les professionnels qu’à l’international, et nous avons hâte de les voir à l’œuvre tandis que nous viserons la victoire sur la scène mondiale la saison prochaine. » 

Crosby a disputé 1 272 rencontres en 19 saisons (2005-2024) avec les Penguins de Pittsburgh, dont il est le capitaine depuis 17 saisons, et a amassé 1 596 points au total (592 buts, 1 004 aides). À cela s’ajoute une récolte de 201 points (71 buts, 130 mentions d’aide) en 180 affrontements en séries éliminatoires et trois conquêtes de la Coupe Stanley (2009, 2016, 2017). Au cours de sa carrière, Crosby a remporté trois fois le trophée Ted-Lindsay, deux fois les trophées Hart, Art-Ross, Maurice « Rocket » Richard et Conn-Smythe, de même que le trophée Mark-Messier pour le leadership à une occasion. Sur la scène internationale, il a remporté les grands honneurs lors de deux éditions de suite des Jeux olympiques d’hiver, de même que l’or et l’argent au Championnat mondial junior de l’IIHF. Il a également gagné une médaille d’or au Championnat mondial de l’IIHF, rejoignant ainsi le Club triple or de l’IIHF – un exploit qu’il fut le premier à réaliser à titre de capitaine de l’équipe lors de chacun des trois tournois. Sans oublier la conquête de la Coupe du monde de hockey.

MacKinnon vient de conclure sa 11e campagne (2013-2024) avec l’Avalanche du Colorado, dont il est l’un des capitaines adjoints depuis maintenant huit ans. Il a pris part à 791 matchs en carrière, inscrivant au passage 899 points (335 buts, 564 aides), en plus de 114 points (48 buts, 66 aides) en 88 parties en séries éliminatoires. Son palmarès inclut une Coupe Stanley en 2022, de même que les trophées Calder, Lady-Byng, Ted-Lindsay et Hart. MacKinnon a porté l’unifolié à cinq occasions, remportant l’or et l’argent au Championnat mondial de l’IIHF, de même que l’or à la Coupe commémorative Ivan-Hlinka. Mentionnons également sa participation au Championnat mondial junior de l’IIHF et à la Coupe du monde de hockey au sein d’Équipe Amérique du Nord.

Makar a joué pour sa part 315 matchs en carrière en cinq saisons (2019-2024) avec l’Avalanche du Colorado, lui qui compte jusqu’ici 336 points (86 buts, 250 aides). Il a également participé à 72 matchs de séries éliminatoires, récoltant 80 points (21 buts, 59 mentions d’aide) et remportant le trophée Conn-Smythe lors de la conquête de la Coupe Stanley en 2022. Makar s’est aussi vu décerner les trophées Calder et Norris, de même que le prix Hobey-Baker remis au meilleur joueur de hockey masculin dans la NCAA. À l’international, il a gagné l’or au Championnat mondial junior de l’IIHF et a représenté Canada Ouest au Défi mondial junior A à deux reprises, obtenant une médaille d’or.

Marchand a passé 15 saisons (2009-2024) avec les Bruins de Boston. Il a été capitaine pour la première fois en 2023-2024 après avoir été capitaine adjoint pendant cinq ans. Champion de la Coupe Stanley en 2011, il présente une fiche de 929 points en carrière (401 buts, 528 aides) en 1 029 parties et de 138 points (56 buts, 82 aides) en 157 duels éliminatoires. À l’international, Marchand a remporté deux médailles d’or consécutives au Championnat mondial junior de l’IIHF, l’or au Championnat mondial de l’IIHF ainsi que la Coupe du monde de hockey.

McDavid a récemment conclu sa neuvième saison (2015-2024) avec les Oilers d’Edmonton, menant l’équipe jusqu’en finale de la Coupe Stanley et remportant le trophée Conn-Smythe à sa huitième campagne à titre de capitaine. En 645 matchs en carrière, il a obtenu 982 points (335 buts, 647 mentions d’aide) et a ajouté 117 points (37 buts, 80 aides) en 74 parties en séries. McDavid a inscrit au moins 100 points en une saison sept fois et présente un palmarès incluant cinq trophées Art-Ross, quatre trophées Ted-Lindsay, trois trophées Hart et un trophée Maurice « Rocket » Richard. Il a représenté le Canada à cinq occasions, remportant l’or au Championnat mondial des M18 de l’IIHF, au Championnat mondial junior de l’IIHF et au Championnat mondial de l’IIHF. McDavid a également fait partie d’Équipe Amérique du Nord lors de la Coupe du monde de hockey.

Point a joué chacune des huit saisons de sa carrière pour le Lightning de Tampa Bay (2016-2024), récoltant 553 points (264 buts, 289 mentions d’aide) en 580 matchs et ajoutant 87 points (42 buts, 45 aides) en 87 affrontements en séries éliminatoires. Il a inscrit 14 buts en séries deux saisons de suite, aidant le Lightning à remporter deux Coupes Stanley consécutives (2020, 2021). Sur la scène internationale, Point a gagné l’argent au Championnat mondial de l’IIHF, l’or au Championnat mondial junior de l’IIHF et à la Coupe commémorative Ivan-Hlinka et le bronze au Championnat mondial des M18 de l’IIHF. 

La formation complète sera annoncée entre le 29 novembre et le 2 décembre, tandis que le personnel entraîneur et de soutien sera dévoilé au cours des prochains mois.

Le Canada amorcera la Confrontation des 4 nations contre la Suède le 12 février 2025 au Centre Bell à Montréal (20 h HE / 17 h HP). L’équipe croisera ensuite le fer avec les États-Unis le 15 février à Montréal (20 h HE / 17 h HP) et avec la Finlande le 17 février au TD Garden de Boston (13 h HE / 10 h HP). Le match de championnat viendra clore le tournoi le 20 février à Boston (20 h HE / 17 h HP).

Pour en savoir plus sur la Confrontation des 4 nations, veuillez visiter la page officielle du tournoi (en anglais seulement).

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale masculine du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux FacebookX et Instagram.

Voir plus
Du déjà-vu

« Et tout d'un coup, nous sommes les vieux »

Douze ans ont passé depuis la dernière Coupe du monde de hockey, mais une chose ou deux n'ont pas changé pour le Canada : Jay Bouwmeester et Joe Thornton

Wendy Graves
|
20 September 2016

Douze ans ont passé depuis la dernière Coupe du monde de hockey.

Seulement six joueurs de la formation canadienne championne du tournoi jouent encore dans la Ligue nationale de hockey.

Pour deux d'entre eux, il n'y a pas grand-chose qui a changé.

La Coupe du monde a fait un retour dans le monde du hockey; Jay Bouwmeester et Joe Thornton font encore partie de la formation canadienne et sont prêts à défendre le titre qu'ils ont gagné avec le Canada il y a douze ans.

« Nous avons ri le premier jour que nous avons été réunis parce que tout d'un coup, ça fait 12 ans depuis notre dernière participation », commente Bouwmeester. « Thornton est un peu plus vieux que moi, il est l'aîné du groupe, suivi de moi. Le temps passe vite. C'est assez amusant quand tu y penses – 12 ans ont passé, mais on ne dirait pas que ça fait si longtemps. Nous faisions des blagues sur le sujet – tout d'un coup, nous sommes les vieux. C'est comme ça. »

« Nous sommes les derniers gars encore debout », lance Thornton en riant. « J'étais content quand Bouw a été nommé. Il était l'un de mes bons amis en 2004, donc c'était plaisant de savoir que nous allions encore vivre l'expérience ensemble. Nous en avons jasé et nous conservons de bons souvenirs de ce tournoi. »

À l'époque, Thornton était l'un des jeunes loups du hockey, un centre de premier trio de 25 ans qui allait gagner le trophée commémoratif Hart deux ans plus tard. En 2004, cependant, il a accepté un rôle différent. Thornton était employé sur un trio d'énergie avec Shane Doan et Kris Draper. Même dans ce nouveau rôle, Thornton a continué d'avoir du succès offensivement, récoltant un but et cinq aides, terminant au deuxième rang des meilleurs pointeurs de l'équipe.

Bouwmeester a été un ajout de dernière minute à la formation de cette année, appelé en renfort en raison de la blessure à Duncan Keith. C'était la même histoire en 2004. Une blessure a forcé Chris Pronger à renoncer à sa participation, puis Bouwmeester a reçu l'appel.

Même s'il n'avait que 20 ans à ce moment – et qu'il était le cadet de la troupe – Bouwmeester avait plusieurs années d'expérience sur la scène internationale. Avant la Coupe du monde, il avait participé à trois Mondiaux juniors et deux Championnats mondiaux de l'IIHF.

« J'ai commencé en quelque sorte comme huitième défenseur [en 2004], puis quelques joueurs se sont blessés et j'ai fini par avoir une chance de jouer », dit-il. « C'est excitant quand tu peux jouer et que tu fais partie de quelque chose. »

« Je me souviens d'avoir assisté à la Coupe Canada en 1991 à Hamilton lorsque j'avais 12 ans et je m'étais dit que ce serait incroyable si je pouvais porter les couleurs de cette équipe un jour. »

Plusieurs souvenirs sont demeurés – « Évidemment, c'était pas mal excitant de gagner le tournoi », raconte Thornton – en tête de liste parmi tant d'autres, comme le fait de rencontrer des héros comme Mario Lemieux, Joe Sakic et Martin Brodeur et de compétitionner avec ces joueurs.

Bouwmeester et Thornton sont les doyens maintenant, si vous voulez, mais dans un vestiaire qui regorge de meneurs – 13 joueurs portent une lettre sur leur chandail avec leur club de la LNH – et de joueurs qui ont gagné des tournois réunissant les meilleurs.

« La dernière fois, j'étais plus un défenseur de soutien, ce qui est probablement encore le cas cette fois », affirme Bouwmeester. « L'approche a toujours été la même : les joueurs viennent au camp et les rôles tendent à s’attribuer d’eux-mêmes », dit-il.

« Cette fois, c'est pour être un joueur d'énergie, jouer un peu sur l'avantage numérique, créer de l'offensive et utiliser mon gabarit imposant. Je pense que c'est ce qu'ils attendent de moi », exprime Thornton.

Le hockey se joue plus rapidement et s'est rajeuni depuis 2004, mais Thornton n'a pas arrêté de suivre la cadence. Il a récolté en moyenne un point par match la saison dernière, ses 82 points (19 buts, 63 aides) lui conférant le quatrième rang de la ligue à égalité avec un autre. Par la suite, dans le parcours des Sharks de San Jose vers la finale de la Coupe Stanley, il a ajouté 21 points en 24 parties à sa fiche.

« C'est toujours un immense honneur, surtout que j'ai 37 ans; jouer ici avec des gars spéciaux comme eux, savoir que je peux encore faire partie de ce groupe, c'est pas mal cool. »

Quelle est la clé de sa longévité?

« Je pense que c'est la santé », confie Thornton. « Je demeure au sommet de ma forme physique. Prends soin de ton corps et il prendra soin de toi. Je m'entraîne vraiment fort durant l'été, alors je pense que ça me permet d'avoir du succès durant l'hiver. »

L'élimination de la ligne rouge a ouvert le jeu et mis davantage l'accent sur la vitesse.

« Si vous regardez ces matchs [de 2004] et ceux du tournoi actuel, il y a une différence assez flagrante », explique Bouwmeester, maintenant âgé de 32 ans. « Mais à l'époque, il y avait de plus gros joueurs qu'il était difficile de déplacer en tant que défenseur et le jeu était un peu plus robuste. »

Bouwmeester attribue ses succès continus à son coup de patin.

« C'est la clé pour moi – juste d'être en mesure de suivre. Quand tu vieillis, tu apprends quelques trucs sur ton chemin. »

Il y a douze ans, un imminent lock-out a augmenté le niveau d'excitation pour la Coupe du monde. Cette année, c'est l'inclusion de deux équipes qui ne représentent pas un seul et unique pays – l'Europe et l'Amérique du Nord – et la probabilité que la formation de l'Amérique du Nord affronte le Canada à un moment donné dans le tournoi qui motivent les amateurs. (En tant que membre du HC de Davos durant les deux lock-out de la LNH, Thornton a affronté deux fois le Canada à la Coupe Spengler. « C'était vraiment bizarre », confie-t-il.)

Mais peu importe la trame narrative, Bouwmeester et Thornton espèrent juste que le récit sera le même.

Voir plus

Coupe du monde de hockey : nouvelle concernant les joueurs d’Équipe Canada

14 September 2016
CALGARY, Alb. – Hockey Canada et le groupe de gestion de la Coupe du monde de hockey ont nommé l'avant Ryan O’Reilly (Varna, Ont./Buffalo, LNH) à Équipe Canada pour remplacer Tyler Seguin (Brampton, Ont./Dallas, LNH) qui ne pourra participer au tournoi à cause d’une blessure au bas du corps.

O’Reilly, 25 ans, est l'un de seulement trois joueurs à avoir remporté deux médailles d'or consécutives aux Championnats mondiaux 2015 et 2016 de l'IIHF. En plus d'avoir porté le chandail orné de la feuille d'érable à deux autres championnats mondiaux de l'IIHF (2012, 2013) et au Championnat mondial des M18 2009 de l'IIHF, O'Reilly a remporté une médaille d’or avec le Canada au Tournoi commémoratif Ivan Hlinka 2008 et avec Équipe Ontario, dont il était le capitaine, au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2008. O'Reilly se joindra à Équipe Canada pour le match préparatoire contre la Russie, mercredi à Pittsburgh.

« Ce n'est jamais facile de perdre un joueur à cause d'une blessure, encore moins un joueur de la trempe de Tyler, mais, encore une fois, pouvoir ajouter Ryan O'Reilly à notre équipe témoigne du grand bassin de joueurs de talent au pays », a dit Doug Armstrong, directeur général d'Équipe Canada pour la Coupe du monde de hockey. « Ryan vient de remporter l'or au Mondial aux côtés de certains de nos joueurs dans le vestiaire, et nous nous attendons à ce qu'il se sente rapidement à l'aise alors que nous terminons notre tournoi préparatoire contre la Russie. Au nom du personnel des entraîneurs, du personnel de gestion et de tous les joueurs, nous voulons souhaiter la bienvenue Ryan et un prompt rétablissement à Tyler. »

Seguin a joué deux matchs préparatoires consécutifs contre l'équipe des États-Unis, obtenant une passe lors de la victoire de 5-2 du Canada, samedi. En plus d'avoir remporté la coupe Stanley à sa saison recrue avec Boston en 2011, Seguin, 24 ans, a fait partie de l'équipe qui a remporté le Championnat mondial 2015 de l'IIHF et il a aidé l’équipe nationale masculine du Canada à remporter la coupe Spengler 2012 à Davos en Suisse. Il a également remporté une médaille d’or au Tournoi commémoratif Ivan Hlinka 2009 et a fait partie de l'équipe de l'Ontario, médaillée d'or au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2009.

Pour son dernier match préparatoire, Équipe Canada affronte la Russie à 19 h 30 HE, à Pittsburgh, avant de se rendre à Toronto. Le Canada croisera le fer avec la République tchèque à son premier match de la Coupe du monde de hockey 2016 le samedi 17 septembre à 20 h HE au Air Canada Centre.

La Coupe du monde de hockey 2016 est organisée conjointement par la Ligue nationale de hockey et l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey, en collaboration avec la Fédération internationale de hockey sur glace. Huit équipes – Équipe Amérique du Nord, Équipe Canada, Équipe Europe, Équipe États-Unis, Équipe Finlande, Équipe République tchèque, Équipe Russie et Équipe Suède – participeront au tournoi d'une durée de deux semaines qui mettra en vedette plus de 170 des meilleurs joueurs de la LNH. Tous les matchs du tournoi seront disputés au Air Canada Centre de Toronto, domicile des Maple Leafs de Toronto.

Pour de plus amples renseignements sur la Coupe du monde de hockey 2016, veuillez consulter le WCH2016.com.

Pour plus de renseignements sur l’équipe nationale masculine du Canada, visitez le hockeycanada.ca/fr ou suivez les médias sociaux Facebook, Twitter et Twitter.com/HC_Masculin.

Voir plus

Coupe du monde: Nouvelle concernant les joueurs d'Équipe Canada

02 September 2016
CALGARY, Alb. – Hockey Canada et le groupe de gestion de la Coupe du monde de hockey ont nommé l'avant Corey Perry (Peterborough, Ont./Anaheim, LNH) à Équipe Canada pour remplacer Jeff Carter (London, Ont./Los Angeles, LNH) qui ne pourra participer au tournoi le mois prochain à cause d’une blessure au bas du corps qui est examinée sur une base quotidienne.

Perry, 31 ans, a mené le Canada à la médaille d'or en mai dernier au Championnat mondial 2016 de l’IIHF à Saint-Pétersbourg et Moscou, Russie. Cette conquête a permis à Perry de se joindre au Club triple or, devenant l'un des huit seuls joueurs actifs ayant gagné l'or olympique (2010, 2014), l'or du championnat mondial (2016) et une coupe Stanley (2007, Anaheim). Perry est devenu seulement le deuxième joueur à faire partie du Club triple or tout en ayant gagné une médaille d'or au Championnat mondial junior de l'IIHF (2005) et une coupe Memorial, après l'ancien d'Équipe Canada, Scott Niedermayer.

« Je sais que Jeff voulait représenter le Canada et sa décision de se faire remplacer tandis que sa blessure continue d'être examinée démontre son caractère et sa volonté de faire passer le succès d'Équipe Canada avant tout; nous avons hâte de le revoir sur la glace au début de la saison de la LNH », a déclaré Doug Armstrong, directeur général d'Équipe Canada pour la Coupe du monde de hockey. « Nous sommes chanceux et excités d'accueillir Corey Perry avec l'équipe. Il vient de gagner une médaille d'or avec Équipe Canada au Mondial et ses réalisations dans sa carrière dans la LNH et sur la scène internationale parlent d'elles-mêmes. Il sera un excellent ajout à notre équipe. »

Carter, âgé lui aussi de 31 ans, a gagné l'or olympique à Sotchi en 2014 et en 2005, il a porté les couleurs de l'équipe nationale junior du Canada qui a remporté l'or à Grand Forks, Dakota du Nord, et de l'équipe qui a obtenu l'argent au Mondial junior en 2004, présenté en Finlande. Il a également gagné l'or au Championnat mondial des M18 2003 de l'IIHF et a fait partie de l'équipe qui a pris la quatrième place au Championnat mondial 2006 de l'IIHF. Carter a marqué le but gagnant pour la coupe Stanley avec les Kings de Los Angeles en 2012 dans le match no 6 contre New Jersey.

Équipe Canada se réunit à Ottawa le 5 septembre pour amorcer son camp d’entraînement.

La Coupe du monde de hockey 2016 est organisée conjointement par la Ligue nationale de hockey et l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey, en collaboration avec la Fédération internationale de hockey sur glace. Huit équipes – Équipe Amérique du Nord, Équipe Canada, Équipe Europe, Équipe États-Unis, Équipe Finlande, Équipe République tchèque, Équipe Russie et Équipe Suède – participeront au tournoi d'une durée de deux semaines qui mettra en vedette plus de 170 des meilleurs joueurs de la LNH. Tous les matchs du tournoi seront disputés au Air Canada Centre de Toronto, domicile des Maple Leafs de Toronto.

Pour de plus amples renseignements sur la Coupe du monde de hockey 2016, veuillez consulter le WCH2016.com.

Pour plus de renseignements sur l’équipe nationale masculine du Canada, visitez le hockeycanada.ca/fr ou suivez les médias sociaux sur Facebook et Twitter et à Twitter.com/HC_Masculin.

Voir plus

Sidney Crosby sera le capitaine d'Équipe Canada à la Coupe du monde

Jonathan Toews, Shea Weber nommés capitaines adjoints

NR.075.16
|
25 August 2016
CALGARY, Alb. - Le trio de meneurs qui a guidé le Canada à l'or olympique en 2014 reprend son rôle à la Coupe du monde de hockey 2016. Hockey Canada a de nouveau choisi Sidney Crosby (Cole Harbour, N.-É./Pittsburgh, LNH) pour agir comme capitaine d'Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey le mois prochain où il sera épaulé par les capitaines adjoints Jonathan Toews (Winnipeg/Chicago, LNH) et Shea Weber (Sicamous, C.-B./Montréal, LNH).

« Les 23 joueurs de notre formation sont tous des meneurs auprès de leur équipe de club respective, » a dit Doug Armstrong, directeur général d'Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey. « Il s'agit de trois chefs de file qui ont démontré leur capacité à gagner à tous les niveaux, et nous nous tournons vers eux pour qu'ils apportent cette expérience, et leur inlassable quête de l'excellence, alors que nous nous unissons en tant qu'équipe. »

« Sid, Toews et Web sont de grands hommes qui ont connu un succès inouï sur la glace, » a déclaré Mike Babcock, entraîneur-chef d’Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey 2016. « Nous sommes impatients de les voir relever le défi et diriger notre groupe alors que nous travaillerons pour atteindre notre objectif ultime à la Coupe du monde. »

Crosby, 29 ans, a remporté la coupe Stanley à deux reprises depuis qu'il a été nommé capitaine des Penguins de Pittsburgh avant la saison 2007-2008. En plus d'avoir remporté la médaille d'or olympique en 2014, Crosby était aussi le capitaine d'Équipe Canada qui a remporté l'or au Championnat mondial 2015 de l'IIHF et capitaine adjoint de l'équipe médaillée d'or aux Olympiques de 2010.

Toews, 28 ans, était capitaine adjoint d'Équipe Canada lorsqu'il a remporté sa deuxième médaille d’or au Championnat mondial junior de l'IIHF en 2007, avant de remporter deux médailles d’or olympiques (2010, 2014) et trois championnats de la Coupe Stanley depuis qu'il a commencé à porter le « C » des Blackhawks de Chicago en 2008-2009.

Weber, 31 ans, a remporté l'or avec le Canada au Championnat mondial junior de l'IIHF, au Championnat mondial de l’IIHF et à deux Jeux olympiques d'hiver. Il a été capitaine des Predators de Nashville pendant six saisons et il sera capitaine adjoint des Canadiens de Montréal lorsqu'il s'avancera sur la glace cette saison.

Équipe Canada se réunit à Ottawa le 5 septembre pour amorcer son camp d'entrainement.

La Coupe du monde de hockey est une initiative conjointe de la Ligue nationale de hockey et de l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey, en collaboration avec la Fédération internationale de hockey sur glace. Huit équipes – Équipe Amérique du Nord, Équipe Canada, Équipe Europe, Équipe États-Unis, Équipe Finlande, Équipe République tchèque, Équipe Russie et Équipe Suède – participeront au tournoi de deux semaines qui regroupera plus

de 170 des meilleurs joueurs de la LNH. Tous les matchs auront lieu au Air Canada Centre à Toronto, domicile des Maple Leafs de Toronto.

Pour de plus amples renseignements sur la Coupe du monde de hockey 2016, veuillez consulter le WCH2016.com.

Pour de plus amples renseignements sur l’équipe nationale masculine du Canada, visitez leHockeyCanada.ca ou suivez les médias sociaux surFacebook, Twitter et Twitter.com/HC_Masculin.

Voir plus

Coupe du monde de hockey: Nouvelle concernant les joueurs d'Équipe Canada

24 August 2016
CALGARY, Alb. – Hockey Canada et le groupe de gestion de la Coupe du monde de hockey ont nommé le défenseur Jay Bouwmeester (Edmonton/St. Louis, LNH) à Équipe Canada pour remplacer Duncan Keith (Penticton, C.-B./Chicago, LNH) qui ne pourra participer au tournoi le mois prochain à cause d’une blessure.

Bouwmeester, 32 ans, était membre de l’équipe médaillée d’or à la Coupe du monde de 2004, et il a également remporté l’or avec le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 et aux Championnats mondiaux 2003 et 2004 de l’IIHF. Bouwmeester a aussi participé à trois Championnats mondiaux juniors de l’IIHF (2000, 2001, 2002), remportant deux médailles de bronze et une d’argent.

« D’abord et avant tout, nous tenons à offrir nos meilleurs vœux à Duncan alors qu’il poursuit sa réadaptation
et souhaiter la bienvenue à Jay dans l’équipe, » a dit Doug Armstrong, général d’Équipe Canada. « Notre équipe de gestion et le personnel des entraîneurs ont cru qu’il était essentiel d’assurer une continuité entre le nombre de défenseurs gauchers et droitiers au sein de la formation, et l’expérience de Jay avec ce que ça prend pour connaître du succès à ces tournois courts ne peut être sous-estimée. »

Triple champion de la Coupe Stanley, Keith a remporté l’or olympique avec le Canada en 2010 et 2014 ainsi qu’une médaille d’argent au Championnat mondial 2008 de l’IIHF.

Équipe Canada se réunit à Ottawa le 5 septembre pour amorcer son camp d’entraînement.

La Coupe du monde de hockey, présentée conjointement par la LNH et l'AJLNH, se déroulera du 17 septembre au 1er octobre, exclusivement au Air Canada Centre à Toronto, et comprendra des joueurs représentant plus de 15 pays. Huit équipes – Équipe Amérique du Nord, Équipe Canada, Équipe Europe, Équipe États-Unis, Équipe Finlande, Équipe République tchèque, Équipe Russie et Équipe Suède – participeront au championnat.

Pour de plus amples renseignements sur la Coupe du monde de hockey, veuillez consulter le www.wch2016.com.

Pour plus de renseignements sur l’équipe nationale masculine du Canada, visitez le hockeycanada.ca/fr ou suivez les médias sociaux sur Facebook et Twitter et à Twitter.com/HC_Masculin.

Voir plus

Coupe du monde de hockey; nouvelle concernant les joueurs d’Équipe Canada

23 August 2016

CALGARY, Alb. – Hockey Canada et le groupe de gestion de la Coupe du monde de hockey ont nommé l’avant Logan Couture (London, Ont./San Jose, LNH) à Équipe Canada pour remplacer Jamie Benn (Victoria, C.-B./Dallas, LNH), qui ne pourra participer au tournoi le mois prochain.

Couture, 27 ans, occupait le premier rang de la ligue au chapitre des aides et des points lors des éliminatoires la saison dernière, et il a porté le chandail orné de la feuille d’érable la dernière fois au Championnat mondial des moins de 18 ans 2007 de l’IIHF.

« Nous sommes ravis d’ajouter Logan à Équipe Canada. Il est devenu un grand joueur dans la LNH et sa polyvalence profitera à notre groupe d’avants. En prenant cette décision, le groupe de gestion a consulté le personnel des entraîneurs et déterminé que Logan était celui qui convenait le mieux pour assumer le rôle que Jamie devait jouer au sein d’Équipe Canada, » a déclaré Doug Armstrong, directeur général d’Équipe Canada. « Nous voulons remercier Jamie de son dévouement envers un exigeant programme de réadaptation dans le but de jouer pour le Canada. Malheureusement, Jamie ne sera pas disponible et nous lui souhaitons un prompt rétablissement. »

Benn, qui faisait partie des 16 premiers joueurs nommés à l’équipe du Canada pour la Coupe du monde de hockey en mars 2016, se remet d’une intervention chirurgicale pour réparer une blessure à un muscle du tronc, ont annoncé les Stars en juillet. Benn a déjà remporté l’or avec le Canada au Championnat mondial junior 2009 de l’IIHF et aux Jeux olympiques d’hiver de 2014.

Équipe Canada se réunit à Ottawa pour amorcer son camp d’entraînement le 5 septembre.

La Coupe du monde de hockey, présentée conjointement par la LNH et l'AJLNH, se déroulera du 17 septembre au 1er octobre, exclusivement au Air Canada Centre à Toronto, et comprendra des joueurs représentant plus de 15 pays. Huit équipes – Équipe Amérique du Nord, Équipe Canada, Équipe Europe, Équipe États-Unis, Équipe Finlande, Équipe République tchèque, Équipe Russie et Équipe Suède – participeront au championnat.

Pour de plus amples renseignements sur la Coupe du monde de hockey, veuillez consulter le www.wch2016.com.

Pour plus de renseignements sur l’équipe nationale masculine du Canada, visitez le hockeycanada.ca/fr ou suivez les médias sociaux sur Facebook et Twitter et à Twitter.com/HC_Masculin.

Voir plus

Le groupe en or

Seize médaillés d’or du Championnat mondial junior de l’IIHF seront de la formation du Canada à la Coupe du monde de hockey

David Brien & Wendy Graves
|
27 May 2016

REMARQUE : Cet article a été publié initialement le 2 mars lors de l’annonce des 16 premiers joueurs. Il a été mis à jour pour refléter la formation complète d’Équipe Canada.

Les joueurs nommés à Équipe Canada figurent parmi la fine fleur du hockey canadien; ensemble, ils ont remporté 21 médailles d’or olympiques et 16 autres au Championnat mondial de l’IIHF, et tous sauf un – le gardien de but Corey Crawford – ont de l’expérience au hockey international.

Leur feuille de route comprend également le Championnat mondial junior de l’IIHF. Parmi le groupe, 16 joueurs ont participé au Mondial junior et 14 y ont gagné une médaille d’or; Brad Marchand, John Tavares et Jonathan Toews sont en tête du palmarès avec deux médailles d'or chacun.

Voici un aperçu de ce que les Canadiens en route vers la Coupe du monde ont accompli au Mondial junior :

PATRICE BERGERON
CMJ 2005– 6PJ 5B 8A 13P (médaille d’or/Joueur par excellence/équipe des étoiles)

Un an après avoir fait ses débuts dans la LNH, Bergeron s’est joint à Équipe Canada au Mondial junior 2005 en raison du lockout dans la LNH. Son expérience professionnelle a porté des fruits; avec Sidney Crosby et Corey Perry, il a fait partie du trio le plus menaçant du Canada. Il a été le meilleur pointeur du tournoi avec 13 points, aidant le Canada à mettre fin à une disette de médaille d’or de huit ans, s’emparant du titre de Joueur par excellence et se taillant une place au sein de l’équipe des étoiles des médias.

JAY BOUWMEESTER
CMJ 2000 – 7PJ 0B 0A 0P (médaille de bronze)
CMJ 2001 – 7PJ 0B 2A 2P (médaille de bronze)
CMJ 2002 – 7PJ 0B 2A 2P (médaille d’argent/équipe des étoiles)

En 2000, Bouwmeester est devenu le plus jeune joueur à représenter le Canada au Championnat mondial junior de l’IIHF (16 ans, 3 mois), une distinction qui tient toujours. Le défenseur est l'un des sept seuls joueurs à avoir disputé trois éditions du Mondial junior avec l'équipe nationale junior du Canada. Il se trouve à égalité avec trois autres joueurs pour le plus grand nombre de parties jouées (21). Une présence constante à la ligne bleue, Bouwmeester a enregistré la meilleure fiche +/- du tournoi de 2002 avec +11, en plus d'être nommé à l'équipe des étoiles des médias.

BRENT BURNS
CMJ 2004 – 6PJ 0B 6A 6P (médaille d’argent)

Burns a été nommé Meilleur défenseur du Championnat mondial de l’IIHF à deux reprises, en 2008 et en 2015. Mais en 2004, il a imposé son jeu robuste à ses débuts sur la scène internationale en tant qu’avant au sein de l’équipe nationale junior du Canada. Prêté par le Wild du Minnesota, il a obtenu six mentions d’aide – dont deux lors des victoires du Canada sur la Suisse et la République tchèque – en six matchs faisant partie d’un trio avec Jeff Carter et Ryan Getzlaf.

SIDNEY CROSBY
CMJ 2004 – 6PJ 2B 3A 5P (médaille d’argent)
CMJ 2005 – 6PJ 6B 3A 9P (médaille d’or)

Plus jeune joueur de l’histoire à marquer un but pour le Canada au Mondial junior lorsqu’il a fait mouche contre la Suisse en 2004, Crosby a réussi son plus grand impact l’année suivante. Le futur double médaillé d’or olympique a terminé deuxième pointeur derrière Jeff Carter à Grand Forks, égalant le record canadien pour le plus de buts en avantage numérique établi par Éric Dazé (cinq) et aidant le Canada à mettre fin à une disette de médaille d’or de huit ans.

DREW DOUGHTY
CMJ 2008 – 7PJ 0B 4A 4P (médaille d’or/Meilleur défenseur/équipe des étoiles)

Doughty a non seulement remporté une médaille d’or en République tchèque en 2008, il a aussi remporté deux honneurs individuels. Même s’il n’a accumulé que quatre points en sept matchs – deux aides contre la Slovaquie et la Finlande –, son habileté à compliquer la vie de la défensive adverse a été reconnue; le défenseur a été nommé Meilleur défenseur par la direction de l’IIHF et il a été nommé à l’équipe des étoiles des médias.

RYAN GETZLAF
CMJ 2004 – 6PJ 3B 3A 6P (médaille d’argent)
CMJ 2005 – 6PJ 3B 9A 12P (médaille d’or)

Après avoir dû se contenter de l’argent au Mondial junior de 2004 à Helsinki où il a accumulé une moyenne d’un point par match, Getzlaf a de nouveau enfilé le rouge et blanc l’année suivante comme membre de la meilleure équipe canadienne de tous les temps au dire de plusieurs. Le natif de Regina en Saskatchewan a été une force à l’offensive, terminant au deuxième rang des pointeurs d’Équipe Canada et du tournoi avec 12 points et marquant après seulement 51 secondes de jeu en finale pour aider le Canada à remporter la médaille d’or.

CLAUDE GIROUX
CMJ 2008 – 7PJ 2B 4A 6P (médaille d’or)

Giroux a terminé à égalité au deuxième rang des pointeurs de l’équipe à Pardubice et Liberec. Il a connu son meilleur match à l’offensive – un but et deux aides – dans une défaite contre la Suède en ronde préliminaire. Il a obtenu une aide dans une victoire sur le Danemark à la veille du jour de l’An et une autre dans une victoire sur les États-Unis en demi-finale. Cependant, il a inscrit son point le plus important dans le match pour la médaille d’or; son but a donné une avance de 2-0 au Canada qui a remporté le match par la marque de 3-2 en prolongation.

BRAD MARCHAND
CMJ 2007 – 6PJ 2B 0A 2P (médaille d’or)
CMJ 2008 – 7PJ 4B 2A 6P (médaille d’or)

Le nom de Marchand est synonyme de succès au Championnat mondial junior de l’IIHF où il a remporté deux médailles d’or consécutives. Son style de jeu dans l’uniforme du rouge et blanc n’était pas très différent du style qu’il adopte actuellement chez les Bruins de Boston – un ailier tenace qui joue comme un joueur au gabarit plus imposant et qui adore le jeu robuste. Marchand a compté deux buts en 2007, dont un dans le match pour la médaille d’or, et il a accumulé six points en sept matchs l’année suivante.

COREY PERRY
CMJ 2005 – 6PJ 2B 5A 7P (médaille d’or)

Perry a formé un trio avec Patrice Bergeron et Sidney Crosby sur ce que les entraîneurs avaient d'abord formé comme étant leur trio défensif. Il a récolté au moins un point dans cinq des six matchs, obtenant d'ailleurs deux buts dans un gain de 8-1 sur la Finlande. La médaille d’or qu'il a remportée à Grand Forks, Dakota du Nord, fait partie d'une récolte impressionnante de prix; Perry, avec l'ancien d'Équipe Canada Scott Niedermayer, est le seul joueur à avoir fait son entrée au Club triple or de l’IIHF (médaille d'or olympique, médaille d'or au Championnat mondial de l'IIHF, une coupe Stanley), en plus d'avoir gagné une médaille d'or au Mondial junior et une coupe Memorial (avec London en 2005).

ALEX PIETRANGELO
CMJ 2009 – 6PJ 1G 2A 3P (médaille d’or)
CMJ 2010 – 6PJ 3B 9A 12P (médaille d’argent/Meilleur défenseur/équipe des étoiles)

Pietrangelo a remporté l’or à Ottawa au Mondial junior 2009, mais c’est au tournoi de 2010 qu’il a commencé à retenir l’attention. Ce natif de King City, Ontario, a dominé à la ligne bleue, égalisant le record canadien établi par Bryan McCabe pour le plus de points par un défenseur en un tournoi (12). Pietrangelo a obtenu au moins un point lors des six matchs pour mériter le titre de Meilleur défenseur et une place au sein de l’équipe des étoiles des médias.

CAREY PRICE
CMJ 2007 – 6PJ 6-0-0 1,14MOY. 0,961% ARR. 2JB (médaille d’or/Joueur par excellence/Meilleur gardien de but/équipe des étoiles)

Dernier gardien de but à jouer chaque seconde de chaque match pour Équipe Canada à un Mondial junior, Price a permis aux Canadiens de remporter une troisième médaille d’or consécutive en 2007; le lauréat des Trophées Hart et Vézina en 2015 a amorcé le tournoi avec un jeu blanc et il a poursuivi sur cette lancée, terminant au premier rang du CMJ au chapitre des buts contre, du pourcentage d’arrêt et des jeux blancs. Il a également repoussé les États-Unis lors d’une excitante victoire en tirs de barrage en demi-finale.

STEVEN STAMKOS
CMJ 2008 – 7PJ 1B 5A 6P (médaille d’or)

Le futur premier choix au repêchage a enfin remporté une médaille d’or avec Équipe Canada à sa troisième participation après avoir raté le podium au tournoi estival des M18 et au Mondial des M18. Le joueur de 17 ans a obtenu trois mentions d’aide lors de la victoire du Canada sur les Tchèques à son premier match au tournoi et il a obtenu un but et deux autres aides lors des autres matchs pour se hisser au deuxième rang des pointeurs de l’équipe qui a remporté sa quatrième médaille d’or consécutive à la suite d’une victoire sur la Suède en prolongation.

JOHN TAVARES
CMJ 2008– 7PJ 4B 1A 6P (médaille d’or)
CMJ 2009 – 6PJ 8B 7A 15P (médaille d’or/Joueur par excellence/Meilleur avant/équipe des étoiles)

Tavares a marqué quatre buts en sept matchs alors qu’il n’avait que 17 ans pour aider le Canada à remporter l’or au Mondial junior de 2008, mais il a fait encore mieux en 2009 quand les Canadiens ont gagné leur cinquième médaille d’or de suite. Il a été nommé Joueur par excellence et Meilleur avant après avoir accumulé 15 points, il a été nommé à l’équipe des étoiles des médias et il a égalé le record de Jeff Carter et d’Eric Lindros pour le plus de points par un Canadien au CMJ, soit 12.

JOE THORNTON
CMJ 1997 – 7PJ 2B 2A 4P (médaille d’or)

À 17 ans, Thornton était le plus jeune membre de l’équipe nationale junior du Canada en 1997. Cinq mois avant d’être sélectionné premier lors du repêchage de la LNH en 1997, il a accumulé deux buts et deux aides pour aider l’équipe à réussir un parcours sans faille à Genève en Suisse. Le Canada a mis fin à son parcours en blanchissant les États-Unis 2-0 dans le match pour la médaille d’or, remportant ainsi un cinquième titre consécutif au Mondial junior. Et qui était l’entraîneur-chef de cette équipe en 1997? Nul autre que l’entraîneur-chef de l’équipe pour la Coupe du monde, Mike Babcock.

JONATHAN TOEWS
CMJ 2006 – 6PJ 0B 2A 2P (médaille d’or)
CMJ 2007 – 6PJ 4B 3A 7P (médaille d’or)

Le natif de Winnipeg au Manitoba n’a obtenu que deux mentions d’aide au Mondial junior de 2006 au sein de la meilleure équipe défensive de tous les temps, mais il s’est illustré l’année suivante. Toews a été le meilleur pointeur du Canada en Suède, accumulant sept points en six matchs en route vers la médaille d’or, mais cela n’est pas sa plus importante contribution – l’avant a marqué trois buts en trois tentatives en tirs de barrage en demi-finale contre les États-Unis pour se tailler une place dans l’histoire du hockey canadien.

SHEA WEBER
CMJ 2005 – 6PJ 0B 0A 0P (médaille d’or)

Weber n’a obtenu aucun point en six matchs lorsque le Canada a mis fin à sa disette de médaille d’or de huit ans à Grand Forks – le seul Canadien à prendre part à plus d’un match sans voir son nom sur la feuille de pointage –, mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas joué un rôle important. À ses débuts sur la scène internationale, le défenseur s’est joint à Dion Phaneuf pour assurer une défensive hermétique, terminant à égalité au troisième rang du tournoi au chapitre de la fiche plus/moins avec +10, un sommet parmi tous les défenseurs.

Voir plus

Hockey Canada complète sa formation pour la Coupe du monde de hockey 2016

Équipe Canada accueille trois défenseurs et quatre avants pour compléter sa formation de 23 joueurs

NR.057.16
|
27 May 2016
CALGARY, Alb. – La formation du Canada pour la Coupe du monde de hockey est maintenant complète avec les sept dernières sélections du groupe de gestion dirigé par le directeur général Doug Armstrong (Sarnia, Ont./St. Louis, LNH).

« Ces décisions n’ont pas été faciles à prendre et puisque le Canada regorge de joueurs de talent, nous savions que ce serait un processus difficile pour parachever notre formation, mais nous étions prêts à cela et nous sentons que nous avons été en mesure de former le bon équilibre pour créer une équipe gagnante », a affirmé Armstrong. « Que nous pensions à la coupe Stanley, à l’or du Mondial junior ou du Championnat mondial, ou même à la dernière Coupe du monde, ces joueurs ont ce vécu et savent ce que ça prend pour connaître du succès. Ils seront prêts à rendre la nation fière en septembre. »

Trois défenseurs – Brent Burns (Barrie, Ont./San Jose, LNH), Jake Muzzin (Woodstock, Ont./Los Angeles, LNH) et Alex Pietrangelo (King City, Ont./St. Louis, LNH) se joindront aux quatre autres défenseurs déjà nommés (Doughty, Keith, Vlasic et Weber).

Matt Duchene (Haliburton, Ont./Colorado, LNH) et Brad Marchand (Hammonds Plains, N.-É./Boston, LNH), qui ont ajouté une médaille d’or à la récolte du Canada dimanche dernier au Championnat mondial de l’IIHF, de même que Claude Giroux (Hearst, Ont./Philadelphie, LNH) et Joe Thornton (St. Thomas, Ont./San Jose, LNH) complèteront le groupe de joueurs d’avant du rouge et blanc.

« C’est l’une de mes plus grandes réalisations en carrière – l’autre étant d’avoir été sélectionné au sein de l’équipe olympique, qui a été un aussi bon sentiment que celui de gagner l’or olympique », a commenté Duchene, qui a hâte de jouer à la Coupe du monde à Toronto, à moins de trois heures au sud de sa ville natale de Haliburton. « J’ai tellement de respect pour les joueurs canadiens; le fait d’être choisi parmi un groupe de joueurs aussi talentueux, je n’ai pas vraiment de mots pour décrire ce que je ressens. C’est l’une des plus grandes raisons pourquoi nous jouons au hockey – représenter son pays est un honneur absolu et si incroyable. »

Des 23 joueurs d’Équipe Canada, 14 ont remporté un total de 22 médailles d’or olympiques, alors que 18 ont gagné l’or au Mondial junior. Thornton était un membre de la dernière édition d’Équipe Canada qui a participé à la Coupe du monde de hockey 2004 et qui a gagné l’événement.

« Jouer pour le Canada est toujours un rêve qui se réalise; la fierté, l’honneur, c’est extrêmement excitant. Être nommé à l’équipe de la Coupe du monde me fait ressentir un sentiment incroyable – c’est difficile de trouver les mots – », a exprimé Marchand, qui comme Duchene, vient de remporter une médaille d’or au Championnat mondial et qui n’est pas étranger à se réunir avec de nouveaux coéquipiers et à un nouveau personnel des entraîneurs pour une compétition de courte durée et de grande envergure comme la Coupe du monde. « La clé du succès c’est de croire en ses capacités et d’avoir confiance en elles et d’être prêt à tout pour gagner et faire des sacrifices. La Coupe du monde réunit les meilleurs joueurs au monde et c’est ce qui fait d’eux les meilleurs; ils font ce qu’il faut pour gagner. »

Ottawa accueillera le camp d’entraînement et un match hors concours d’Équipe Canada

Ottawa et le Centre Canadian Tire accueilleront le camp d’entraînement d’Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey et un match hors concours contre les États-Unis en septembre. Du 4 au 11 septembre, les meilleurs joueurs du Canada se réuniront à Ottawa pour se préparer en vue de la Coupe du monde de hockey 2016. Le camp d’entraînement prendra fin avec un match hors concours opposant le Canada aux États-Unis le 10 septembre à 19 h HE au Centre Canadian Tire.

Les billets sont maintenant offerts en priorité aux détenteurs d’abonnement de saison des Sénateurs d’Ottawa jusqu’au 8 juin.

Les billets seront en vente au grand public dès le 9 juin. Le prix des billets variera de 35 $ à 175 $ et les profits serviront à appuyer le développement du hockey partout au pays. En plus du match hors concours et du camp d’entraînement, Hockey Canada a annoncé qu’elle tiendra une série d’activités de développement du hockey dans la région de la capitale nationale pour coïncider avec la tenue du match le 10 septembre. Plus de détails seront communiqués aux amateurs plus tard quant à la façon de se procurer des billets.

En juin 2015, Hockey Canada a annoncé le groupe de gestion d’Équipe Canada en vue de la Coupe du monde de hockey : Armstrong (Sarnia, Ont./St. Louis, LNH) à titre de directeur général, épaulé par Marc Bergevin (Montréal/Montréal, LNH), Rob Blake (Simcoe, Ont./Los Angeles, LNH), Ken Holland (Vernon, C.-B./Detroit, LNH), Bob Murray (Kingston, Ont./Anaheim, LNH) etScott Salmond (Creston, C.-B.), vice-président des activités hockey et des équipes nationales de Hockey Canada. Tom Renney, président et chef de la direction de Hockey Canada, et Scott Smith (Bathurst, N.-B.), chef de l’exploitation de l’organisation, complètent le groupe de gestion d’Équipe Canada pour la Coupe du monde de hockey.

Le personnel des entraîneurs a été annoncé en novembre 2015 et il comprend l’entraîneur-chef Mike Babcock (Saskatoon, Sask./Toronto, LNH) et les entraîneurs adjoints Claude Julien (Orléans, Ont./Boston, LNH), Barry Trotz (Dauphin, Man./Washington, LNH),Joel Quenneville (Windsor, Ont./Chicago, LNH) et Bill Peters (Three Hills, Alb./Caroline, LNH), de même que Misha Donskov (London, Ont.) de Hockey Canada et Andrew Brewer (Fredericton, N.-B./Toronto, LNH), en tant qu’entraîneur vidéo.

La Coupe du monde de hockey fera un retour en septembre 2016 à Toronto, où huit équipes, comprenant les meilleurs joueurs de hockey au monde, rivaliseront lors d’un championnat international de hockey. Cet événement est un effort commun de l’AJLNH et de la LNH en collaboration avec la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF). Il est prévu que plus de 150 des meilleurs joueurs de la LNH participeront à ce tournoi.

Pour plus d’informations sur la Coupe du monde de hockey 2016, incluant les mises à jour sur la gestion des équipes, visitez le www.wch2016.com.

Pour de plus amples renseignements sur l’équipe nationale masculine du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca/fr ou suivre les médias sociaux sur Facebook et Twitter et à Twitter.com/HC_Masculin.

Voir plus

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Videos
Photos
play_logo
BFL : Hommage aux meilleures derrière le banc
play_logo
FHC : Le Fonds d’aide en action – Simon
play_logo
FHC : Rêves devenus réalité à Membertou
play_logo
CMM : Faits saillants – SWE 4, CAN 2 (médaille de bronze)
play_logo
CMM : Faits saillants – SUI 3, CAN 2 TB (demi-finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 6, SVK 3 (quart de finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, CZE 3 Prol. (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Retour sur un parcours endiablé à Riga
play_logo
Coupe du Centenaire : Faits saillants – Collingwood 1, Melfort 0 (Match pour le médaille d'or)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 3, SUI 2 (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 5, FIN 3 (ronde préliminaire)
play_logo
ENM : Fierté et passion derrière le banc
Horaire
HC Logo
Oakville, Ontario, Canada
juill. 19 - 23
HC Logo
Windsor / Plymouth, ON / MI
juill. 28 - août 3
HC Logo
Edmonton, Alb., Canada
août 3 - 10
HC Logo
San Jose, CA | Salt Lake City, UT | Boise, ID | Halifax, NS | Summerside, PE, CAN & USA
nov. 6 - févr. 8