laura stacey feature
Stacey accepte le défi
La seule nouvelle joueuse au sein de l'équipe nationale féminine du Canada est prête pour ses débuts à la Coupe des 4 nations
Chris Jurewicz
|
1 novembre 2016
|

Laura Stacey est une joueuse imposante qui se concentre sur les moindres détails.

Mesurant 5 pieds 10 pouces, l'avant est l'une des plus grandes de la formation canadienne qui concourra à la Coupe des 4 nations 2016 à Vierumäki, Finlande.

Le tournoi annuel marquera la première fois que Stacey participe à une compétition avec l'équipe nationale féminine du Canada, et la jeune femme de Kleinburg, Ontario, dit que les petits détails du jeu monopolisent une grande partie de son temps.

« Me concentrer sur les petites choses et garder une constance, dit Stacey, c'est ce qui m'a beaucoup aidée à faire le saut de l'équipe nationale de développement à l'équipe nationale, et c'est la raison pour laquelle j'aurai la chance de me prouver à la [Coupe des] 4 nations. J'ai essayé d'accorder une importance beaucoup plus grande à ces petites choses dans mon jeu.


« Mon rôle ne sera peut-être pas de marquer le gros but, mais si je peux faire les petites choses comme sortir la rondelle, bloquer des tirs et m'acquitter du rôle qui me sera confié, quel qu'il soit, au meilleur de mes capacités et offrir une performance constante... je crois que c'est ce que je dois faire pour rester à ce niveau. »

Et rester à ce niveau est important pour Stacey. La Coupe des 4 nations 2016 est le premier tournoi féminin majeur de la saison 2016-2017 qui se terminera par la nomination, par Hockey Canada, de l'équipe qui sera centralisée en vue des Jeux olympiques.

Stacey, comme toutes les autres joueuses, espère être là à la fin et avoir la chance de faire partie de l'équipe qui représentera le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang en Corée du Sud.

Puisque le processus de Hockey Canada concernant l'équipe féminine sera le même que lors des cycles olympiques précédents, de 25 à 30 joueuses seront centralisées à Calgary à compter de l'été 2017 jusqu’à quelques semaines avant les Olympiques.

« Comme pour la plupart d'entre nous, jouer aux Olympiques et remporter une médaille d’or olympique a toujours été un de mes grands rêves », dit Stacey. « En vieillissant et en ayant eu quelques occasions de jouer avec l'équipe nationale et de représenter mon pays, je crois que ce but et ce rêve sont beaucoup plus près. Maintenant que j'ai obtenu une place au sein de l'équipe senior et que j'ai cette occasion à la [Coupe des] 4 nations, j'aimerais faire tout ce que je peux pour rester ici au cours des mois à venir. Être centralisée serait un très grand honneur et j'aimerais vraiment que ça se produise. »

Stacey a Équipe Canada et les Olympiques dans le sang. Son oncle, Terry Clancy, a aidé l'équipe masculine du Canada à terminer quatrième aux Jeux olympiques de 1964 à Innsbruck en Autriche et son arrière-grand-père est King Clancy, membre du Temple de la renommée du hockey qui a joué pour les Maple Leafs de Toronto et les Sénateurs d'Ottawa de 1921 à 1936, remportant trois coupes Stanley.

Stacey porte le numéro 7 avec le Thunder de Brampton de la LCHF en hommage à son arrière-grand-père dont le numéro 7 a été retiré par les Maple Leafs lors du match d'ouverture de Toronto il y a quelques semaines.

« Le hockey est sans contredit très important dans ma famille; c'est comme ça depuis que je suis toute petite », dit-elle. « Je pense que nous aimons tous regarder les matchs et appuyer le sport. Pour moi, ils ont toujours été mes modèles, surtout mon arrière-grand-père. Je n'ai jamais eu la chance de le rencontrer, mais j'ai entendu plusieurs histoires à son sujet et j'ai suivi sa carrière et beaucoup appris parce qu'il a toujours été un modèle pour moi et qu'il fait partie de notre famille et de cette lignée.

« J'ai toujours essayé d'être comme lui pour que lui et ma famille soient fiers de moi en ce sens que j'essaie d'être la meilleure joueuse de hockey et la meilleure personne que je peux être. »

Et même si Stacey est une nouvelle au sein de l'équipe nationale senior, elle n'en est pas à sa première présence à Hockey Canada.

Elle a représenté le pays à deux reprises au Championnat mondial féminin des M18 de l'IIHF, remportant l'argent en 2011 et l'or en 2012. Stacey a ensuite accédé à l'équipe nationale féminine de développement du Canada et remporté une médaille d’or à la Coupe Meco 2013 et à la Coupe des nations 2015 et 2016 (la Coupe Meco est devenue la Coupe des nations et les deux événements ont lieu en Allemagne).

Stacey a déjà joué avec ou contre plusieurs des joueuses d'Équipe Canada - soit au collège ou avec les diverses équipes nationales -; elle ne sera donc pas en terrain complètement inconnu.

Elle espère simplement qu'à l'aube de ce qui pourrait être sa plus importante année au hockey, elle saura s'illustrer au bon moment.

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
AAEC : La concrétisation d’un rêve pour KPMG
Pour une 10e année, l’Association des anciens d’Équipe Canada et KPMG se sont associées pour offrir un match de rêve à des clients à Calgary.
CMM 2019 : FIN 3 – CAN 1 (Médaille d’or)
Theodore marque, mais le Canada se contente de l’argent à Bratislava.
CMM 2019 : CAN 5 – CZE 1 (Demi-finale)
Matt Murray fait 40 arrêts et mène le Canada en finale.
CMM 2019 : CAN 3 – SUI 2 PROL. (Quart de finale)
Severson marque à la fin et Stone compte en prol. dans un gain du Canada.
Horaire
Close
Credit