Sites affiliés expand
Hockey Canada logo

Treize joueuses de l’équipe nationale féminine de développement sélectionnées pour une série de trois matchs avec l’équipe nationale féminine du Canada

NR.110.13
|
18 August 2013

CALGARY, Alberta – Hockey Canada a annoncé dimanche que 13 joueuses ont été sélectionnées pour se joindre aux 27 joueuses centralisées de l’équipe nationale féminine du Canada en vue d’une série Rouges-Blancs du Programme national féminin du Canada, du 21 au 25 août, au Markin MacPhail Centre, situé au Parc olympique du Canada, à Calgary.

Les neuf avants, trois défenseures et la gardienne de but ont été choisies à la suite du camp de sélection de l’équipe nationale féminine de développement du Canada, qui s’est déroulé du 9 au 17 août, au Markin MacPhail Centre.

Les 40 hockeyeuses seront divisées en deux équipes pour une série de trois matchs entre les Rouges et les Blancs. Les rencontres seront présentées le mercredi 21 août à 19 h HR, le jeudi 22 août à 19 h HR et le samedi 24 août à 10 h HR.

Les 13 joueuses issues du camp de sélection de l’équipe nationale féminine de développement du Canada ont été choisies par Melody Davidson, directrice générale, programmes de l’équipe nationale féminine du Canada, l’entraîneur-chef Tim Bothwell de Hockey Canada (Calgary, Alb./Calgary, LCHF) et les entraîneures adjointes Delaney Collins (Pilot Mound, Man./Université Mercyhurst, CHA) et Amanda Benoit-Wark (Welland, Ont./Ridley College, NAPHA).

« Comme pour chaque formation de Hockey Canada, il y a toujours des décisions difficiles », analyse Bothwell. « Les 40 joueuses au camp ont toutes travaillé extrêmement fort, bien performé et gardé une superbe attitude au cours d’une semaine exigeante sur les plans physique et mental. Nous sommes certains que les 13 hockeyeuses qui ont été sélectionnées représenteront bien l’équipe nationale féminine de développement du Canada et elles-mêmes au cours de la série de trois matchs entre les Rouges et les Blancs. »

Parmi les 13 joueuses choisies à l’issue du camp de sélection de l’équipe nationale féminine de développement du Canada, notons :

  • deux joueuses qui ont gagné une médaille d’or avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial de hockey sur glace féminin des moins de 18 ans 2013 de l’IIHF, à Heinola/Vierumaki, Finlande, en janvier (Krzyzaniak, Newell);
  • huit joueuses qui ont remporté une médaille d’or avec l’équipe nationale féminine des moins de 22 ans/de développement du Canada à la Coupe Meco 2013, à Füssen, Allemagne, en janvier (Ambrose, Bestland, Edney, Lefort, Rattray, Saulnier, Stacey, Terry).

Répartition par province des 13 joueuses choisies à l’issue du camp de sélection de l’équipe nationale féminine de développement du Canada :

  • Ontario – huit (Ambrose, Edney, Kosta, Mercer, Rattray, Stacey, Terry, Warren)
  • Manitoba – deux (Bestland, Krzyzaniak)
  • Colombie-Britannique – une (Newell)
  • Nouvelle-Écosse – une (Saulnier)
  • Québec – une (Lefort)

À la suite de la série Rouges-Blancs du Programme national féminin du Canada, des dépisteurs de Hockey Canada, ainsi que des membres du personnel d’entraîneurs de l’équipe nationale féminine de développement du Canada continueront d’évaluer les joueuses au sein de leur équipe de club au cours de la saison 2013-14.

REMARQUE POUR LES MÉDIAS : Kristen Lipscombe, coordonnatrice des communications chez Hockey Canada, sera sur place à Calgary pour la série Rouges-Blancs du Programme national féminin du Canada. Pour toute demande d’entrevue, veuillez communiquer avec elle au (403) 826-4819 ou à [email protected].

Pour de plus amples renseignements sur l’équipe nationale féminine du Canada et Hockey Canada, veuillez consulter le www.hockeycanada.ca/enf ou suivre les médias sociaux aux www.facebook.com/hockeycanada/fr, www.twitter.com/hockeycanada_fr ou www.twitter.com/hc_feminin

Annonce des joueuses invitées aux camps du Programme national féminin du Canada

71 joueuses ont reçu une invitation au camp d’entraînement de l’équipe nationale féminine de développement et le camp de sélection de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada en août

NR.049.23
|
14 July 2023

CALGARY, Alb. – Hockey Canada a invité 71 joueuses au camp de sélection de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada et au camp d’entraînement de l’équipe nationale féminine de développement du Canada. Les deux camps, présentés par BFL CANADA, auront lieu en août à St. Catharines, en Ontario.

Au camp de sélection des moins de 18 ans, 46 joueuses – 6 gardiennes de but, 14 défenseures et 26 avants  – lutteront pour avoir l’occasion de représenter le pays lors d’une série de trois matchs contre les États-Unis, du 14 au 20 août à Lake Placid, dans l’État de New York. Les espoirs de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada formeront deux équipes – Rouges et Blancs – pour des entraînements, des matchs intraéquipes et des séances hors glace. Le camp accueillera l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans de la Finlande, ce qui permettra au groupe des M18 de goûter à la compétition internationale.

Parmi les joueuses invitées, neuf ont gagné l’or au Championnat mondial féminin des M18 2023 de l’IIHF : Mackenzie Alexander, Hannah Clark, Gracie Graham, Morgan Jackson, Caitlin Kraemer, Charlotte Pieckenhagen, Avery Pickering, Abby Stonehouse et Emma Venusio.

Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc)
, vice-présidente des activités hockey, a dirigé le processus de sélection en collaboration avec Cherie Piper (Scarborough, Ont.), première responsable du dépistage et du développement des joueuses.

« Nous sommes fébriles à l’idée de voir ce groupe de 46 athlètes talentueuses au camp de sélection, a commenté Kingsbury. Nous savons qu’elles viendront au camp prêtes à lutter pour porter l’uniforme orné de la feuille d’érable sur la scène internationale, tandis que nous travaillons dans le but de remporter une troisième médaille d’or de suite au championnat mondial. »

Vingt-trois joueuses – 3 gardiennes de but, 7 défenseures et 13 avants  – sauteront également sur la glace à St. Catharines au camp d’entraînement de l’équipe de développement, qui aura lieu du 9 au 13 août  avant la série de trois matchs face aux États-Unis, qui se tiendra du 14 au 20 août.

La liste de joueuses invitées comprend 12 joueuses qui ont remporté l’or au Mondial féminin des M18 en 2022 ou 2023 – Jocelyn Amos, Alexia Aubin, Jordan Baxter, Brooke Disher, Tova Henderson, Jade Iginla, Alex Law, Sarah MacEachern, Ava Murphy, Emmalee Pais, Alyssa Regalado et Sara Swiderski – et cinq joueuses qui ont pris part à la série de l’équipe de développement contre les États-Unis l’été dernier – Anne Cherkowski, Hannah Murphy, Sara Swiderski, Maddi Wheeler et Sarah Wozniewicz. Ashley Messier et Sarah Paul, qui étaient également de cette série, ont été invitées, mais ne seront pas en mesure de participer cette année.

« Notre programme de développement accueillera un groupe d’athlètes remarquables cette année à St. Catharines, a affirmé Kingsbury. Nous avons hâte de revoir ces joueuses sur la glace dans le cadre d’un camp axé sur la compétition en préparation pour notre série contre les Américaines. »

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme national féminin du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook, Twitter et Instagram.

Voir plus

Annonce du personnel entraîneur des équipes nationales féminines

Troy Ryan, Kori Cheverie et Tara Watchorn à la barre des équipes nationales en 2023-2024

NR.047.23
|
07 July 2023

CALGARY, Alb. – Hockey Canada a dévoilé le nom des membres du personnel entraîneur de l’équipe nationale féminine, de l’équipe nationale féminine de développement et de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans pour la saison 2023-2024. Ils seront sept à faire leur retour derrière le banc au sein du programme national féminin.

Troy Ryan (Spryfield, N.-É.) revient pour une quatrième année en tant qu’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine du Canada. Il sera épaulé par les adjointes Kori Cheverie (New Glasgow, N.-É.) , Caroline Ouellette (Montréal, Qc/Université Concordia, RSEQ) et Courtney Birchard-Kessel (Mississauga, Ont./Université de Boston, HE), de même que par l’entraîneur des gardiennes de but Brad Kirkwood (Calgary, Alb.) et l’entraîneur vidéo Andrew Boucher (Timmins, Ont.).

« Nous sommes très heureux du groupe que nous avons sélectionné pour diriger nos équipes féminines la saison prochaine, groupe qui compte plusieurs visages familiers », a commenté Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc), vice-présidente des activités hockey. « Ceux et celles qui font le choix de revenir chaque année pour mener les troupes et aider au développement de nos athlètes méritent notre reconnaissance, et on ne peut que se réjouir du leadership et de l’expertise qu’ils sauront mettre à profit sur la scène internationale. »

Ryan est devenu récemment le premier entraîneur à œuvrer à la fois auprès des équipes nationales masculine et féminine du Canada, remportant la médaille d’or à titre d’adjoint au Championnat mondial 2023 de l’IIHF et l’argent comme entraîneur-chef au Championnat mondial féminin 2023 de l’IIHF. Il entamera sa cinquième campagne à la barre de l’équipe nationale féminine, après avoir été adjoint pendant près de quatre saisons (2016-2019). En plus d’une médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de 2022, Ryan a mené Équipe Canada à deux titres consécutifs du Championnat mondial féminin de l’IIHF (2021, 2022). Il a également obtenu l’argent aux Jeux olympiques de 2018 et au Mondial féminin de 2017, de même que le bronze au Mondial féminin de 2019.

Cheverie a gagné une médaille d’argent comme entraîneuse adjointe de l’équipe nationale féminine du Canada au Championnat mondial féminin 2023 de l’IIHF. Elle compte également à son palmarès trois médailles d’or, soit deux au Mondial féminin (2021, 2022) et une aux Jeux olympiques d’hiver de 2022. Lors du Championnat mondial des M18 2022 de l’IIHF, Cheverie est devenue la première femme derrière le banc d’une équipe nationale masculine du Canada. Sur la scène nationale, elle a remporté une médaille d’argent en tant qu’entraîneuse-chef de la Nouvelle-Écosse aux Jeux d’hiver du Canada 2023. Il s’agissait d’une première médaille dans l’histoire de la province en hockey féminin. Elle est également la première femme à avoir été embauchée comme entraîneuse adjointe à temps plein au sein du réseau U SPORTS, ayant été avec l’équipe de hockey masculine de l’Université Ryerson pendant cinq saisons (2016-2021).

Ouellette fait partie de la cuvée 2023 qui sera admise au Temple de la renommée du hockey. En mai, elle a aussi été intronisée au Temple de la renommée de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF). Ouellette entame sa troisième saison à titre d’entraîneuse-chef à l’Université Concordia. À l’international, elle a remporté une médaille d’argent comme entraîneuse adjointe de l’équipe nationale féminine du Canada au Championnat mondial féminin 2023 de l’IIHF, ainsi que l’or en 2022 et le bronze en 2019. Comme joueuse, elle a gagné quatre médailles d’or olympiques et six titres mondiaux au cours d’une brillante carrière internationale qui a duré 17 ans.

Birchard-Kessel amorce sa première saison comme entraîneuse adjointe à l’Université de Boston, elle qui vient de passer quatre saisons avec l’équipe de hockey féminin de l’Université de Princeton, également à titre d’adjointe (2019-2023). Elle a remporté une médaille d’or en tant qu’entraîneuse-chef de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial féminin des M18 2023 de l’IIHF, et une autre médaille d’or dans un rôle d’adjointe lors de l’édition de 2019. Elle a aussi été adjointe auprès de l’équipe nationale féminine de développement du Canada à deux reprises (2017, 2019).

L’équipe nationale féminine du Canada se rendra dans le sud de l’Ontario, où se tiendra son camp d’entraînement en marge du Festival d’automne du 10 au 17 septembre. Ce camp servira de préparation en vue de la saison 2023-2024, notamment pour les matchs de la Série de la rivalité, dont les dates et les lieux seront annoncés ultérieurement. Le Championnat mondial féminin 2024 de l’IIHF marquera la conclusion de la saison. L’événement aura lieu à Utica, dans l’État de New York, et est prévu pour le mois d’avril.

Cliquez ici pour la liste complète du personnel de l’équipe nationaleféminine du Canada et la liste des membres du personnel de soutien au camp.

Cheverie revient à la barre de l’équipe nationale féminine de développement du Canada, aux côtés de ses adjointes Rachel Flanagan (Pontypool, Ont./Université de Guelph, SUO) , Noémie Marin (Acton Vale, Qc/Collège John-Abbott, CÉGEP) et Cassandra Turner (Campbellford, Ont./Université Quinnipiac, ECAC), ainsi que de l’entraîneur des gardiennes de but Sheldon Goertzen (Saskatoon, Sask./Université de la Saskatchewan, CW) et de Boucher comme entraîneur vidéo.

Flanagan a récemment conclu sa 16 e saison en tant qu’entraîneuse-chef de l’équipe de hockey féminin de l’Université de Guelph. Depuis son arrivée, elle a mené les Gryphons à la conquête du titre national d’U SPORTS en 2019 et de trois titres de Sport universitaire de l’Ontario (SUO), en plus d’avoir été nommée Entraîneuse de l’année de SUO à cinq occasions. Flanagan a agi comme entraîneuse adjointe de l’équipe nationale féminine du Canada lors des rencontres de la Série de la rivalité disputées en décembre 2022, ainsi qu’avec l’équipe nationale féminine de développement du Canada à trois reprises (2011, 2012, 2022). Mentionnons également qu’elle a gagné un prix Entraîneuse de l’année BFL lors de la saison 2020-2021.

Marin entame sa neuvième saison en tant qu’entraîneuse-chef de l’équipe de hockey féminin du Collège John Abbott, elle qui était auparavant entraîneuse-chef à l’Académie Kuper (2012-2014). Marin a dirigé l’équipe de développement au cours de la saison 2016-2017 et elle était entraîneuse adjointe de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial féminin des M18 2015 de l’IIHF. Sur la scène nationale, elle a été entraîneuse adjointe du Québec lors du Championnat national féminin des moins de 18 ans 2015 et a remporté une médaille d’argent comme entraîneuse-chef de l’équipe provinciale aux Jeux d’hiver du Canada 2019.

Turner amorce sa neuvième campagne comme entraîneuse-chef de l’équipe de hockey féminin de l’Université Quinnipiac, elle qui a mené les Bobcats jusqu’en quart de finale du tournoi de la NCAA lors des deux dernières saisons. À sa première année dans ce rôle en 2015-2016, elle a mené l’équipe vers une récolte de 30 victoires, un record de la NCAA pour une entraîneuse-chef recrue au hockey féminin. Turner a gagné une médaille d’argent avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada lors du Championnat mondial féminin des M18 2015 de l’IIHF, toujours à titre d’entraîneuse-chef, de même qu’une médaille d’or lors de l’édition de 2014 dans un rôle d’adjointe.

Après avoir agi comme adjointe au cours de la saison 2022-2023, Tara Watchorn (Newcastle, Ont./Université de Boston, HE) prend les rênes de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada. Elle sera épaulée par les entraîneuses adjointes Stefanie McKeough (Carlsbad Springs, Ont./Université d’Ottawa, SUO) et Vicky Sunohara (Scarborough, Ont./Université de Toronto, SUO) , ainsi que par l’entraîneur des gardiennes de but Gord Woodhall (Winnipeg, Man./Winnipeg, MFHL) et l’entraîneuse vidéo Stef Thomson (Oshawa, Ont.) .

Watchorn a été nommée entraîneuse-chef à l’Université de Boston en avril, devenant ainsi la première ancienne joueuse du programme féminin à en prendre les commandes. Mentionnons aussi son passage au Collège Stonehill, où elle a été la toute première entraîneuse-chef de l’équipe de hockey féminin (2021-2023) et été nommée Entraîneuse de l’année de la NEWHA lors de la saison inaugurale du programme. Avant son arrivée à Stonehill, Watchorn a été entraîneuse adjointe à l’Université de Boston pendant quatre saisons (2017-2020). Médaillée d’or olympique comme joueuse en 2014, elle a aussi remporté l’or deux fois de suite en tant qu’adjointe avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada lors des éditions 2022 et 2023 du Championnat mondial féminin des M18 de l’IIHF.

McKeough a récemment terminé sa troisième saison comme entraîneuse adjointe de l’équipe de hockey féminin de l’Université d’Ottawa. Avant de se joindre aux Gee-Gees, elle a été entraîneuse-chef du HC de Göteborg dans la Svenka Damhockeyligen (SDHL) en Suède pendant la saison 2020, après avoir occupé la fonction d’adjointe pendant deux ans. Comme joueuse, McKeough a remporté une médaille d’argent avec le Canada au Championnat mondial féminin des M18 2009 de l’IIHF.

Sunohara en sera à sa 13 e campagne à la barre de l’équipe de hockey féminin de l’Université de Toronto, elle qui a été nommée Entraîneuse de l’année d’U SPORTS lors des trois dernières saisons (2020-2023) et qui a mené les Blues à la conquête du championnat de SUO au printemps dernier. Elle a aussi obtenu une médaille d’or comme entraîneuse adjointe au Championnat mondial féminin des M18 2022 de l’IIHF. Comme joueuse à l’international, Sunohara a remporté deux médailles d’or olympiques, auxquelles s’ajoutent sept titres mondiaux. Avec 119 points (56-63—119) en 164 parties jouées, elle occupe le 10 e rang des pointeuses dans l’histoire d’Équipe Canada.

Les membres de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada ont rendez-vous à St. Catharines, en Ontario, pour le camp de sélection qui aura lieu du 9 au 13 août et qui sera suivi d’une série de trois matchs contre les États-Unis du 14 au 20 août à Lake Placid, dans l’État de New York. L’équipe visera une troisième médaille d’or consécutive au Championnat mondial féminin des M18 2024 de l’IIHF, qui aura lieu du 6 au 14 janvier.

Cliquez ici pour la liste complète du personnel de l’équipe nationaleféminine des moins de 18 ans du Canada et la liste des membres du personnelde soutien au camp.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme national féminin du Canada, rendez-vous à HockeyCanada.ca ou suivez les médias sociaux Facebook , Twitter et Instagram .

Voir plus

Sommaire des séries féminines 2022 : samedi 20 août

L’équipe des M18 du Canada a balayé les É.-U., mais l’équipe de développement a perdu sa finale de série.

21 August 2022

CALGARY, Alb. – L’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada a complété son balayage de la série contre les États-Unis grâce à une victoire de 7-2. L’équipe nationale féminine de développement du Canada s’est quant à elle inclinée 2-1 dans le dernier match de sa série contre les États-Unis.

Équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada

  • Keira Hurry (London, Ont./London, M22 élite de l’OWHA) a mené l’offensive avec deux buts, dont le premier de sa carrière internationale.
  • Abby Stonehouse (London, Ont./London, M22 élite de l’OWHA) a aussi inscrit son premier but avec Équipe Canada.
  • Jocelyn Amos (Ailsa Craig, Ont./London, M22 élite de l’OWHA) a obtenu un but et une aide.
  • Mackenzie Alexander (Toronto, Ont./Etobicoke, M22 élite de l’OWHA), Alexia Aubin (Lévis, Qc/Collège de Stanstead, JWHL) et Caitlin Kraemer (Kitchener, Ont./Kitchener, M22 élite de l’OWHA) ont complété la marque.
  • Piper Grober (Toronto, Ont./Durham West, M22 élite de l’OWHA), Ava Murphy (Kitchener, Ont./ Oakville, M22 élite de l’OWHA) et Abby Lunney ont chacune récolté trois aides.
  • Emma Venusio (Toronto, Ont./Etobicoke, M22 élite de l’OWHA) a ajouté une aide.
  • Hannah Clark (Ajax, Ont./Etobicoke, M22 élite de l’OWHA) a fait 27 arrêts.

Les statistiques complètes sont affichées sur le Hockey Canada.ca

Équipe nationale féminine de développement du Canada

  • Sophie Shirley (Saskatoon, Sask./Université du Wisconsin, WCHA) a été l’unique buteuse du Canada.
  • Ashley Messier (Wilcox, Sask./Université de Syracuse, CHA) et Stephanie Markowski (Edmonton, Alb./Université Cornell, ECAC) ont chacune obtenu une aide.
  • Raygan Kirk (Ste. Anne, Man./Université Ohio State, WCHA) a effectué 18 arrêts avant de céder sa place à Kayle Osborne (Rideau Lakes, Ont./Université Colgate, ECAC), qui a stoppé 12 tirs.

Les statistiques complètes sont affichées sur le Hockey Canada.ca/fr.

Citations :

« Nous voulions faire la même chose que lors des deux derniers matchs, soit amorcer le match avec beaucoup de vitesse, appliquer une bonne pression et jouer en équipe. C’est exactement ce que nous avons fait. C’était très agréable de voir beaucoup de joueuses différentes marquer aujourd’hui. Nous avons gagné la série et nous allons célébrer aujourd’hui, mais demain, nous retournons au travail. Si nous jouons de la même façon qu’aujourd’hui au Mondial féminin des M18 en décembre, nous allons connaître du succès, car il y a beaucoup de soutien au sein de l’équipe, tout le monde veut voir les autres avoir du succès. »

-         L’entraîneuse-chef des moins de 18 ans Courtney Kessel (Mississauga, Ont./Université de Princeton, ECAC) au sujet du balayage de la série

 

« C’est génial de gagner, le balayage montre à quel point le groupe est tissé serré. On est très proches et on a joué avec énergie chaque match. Tout le monde était impliqué, on a généré beaucoup d’offensive tout au long de la partie. On n’a pas passé beaucoup de temps dans notre zone défensive, ce qui nous a permis de créer des occasions. Le pointage prouve qu’on a su en profiter. »

-         Grober sur l’offensive générée dans le dernier match de la série

 

« Après avoir marqué, je sautais de joie, je célébrais avec mes coéquipières de London. Je suis sans mots. J'étais gonflée à bloc. On est un groupe tissé serré, on se soutient les unes les autres. Les trois dernières semaines ont été la plus belle expérience de ma vie, c’était un rêve devenu réalité quand j’ai su que j’étais nommée à l’équipe. On a un excellent groupe ici, je ne peux rien demander de plus. »

-         Stonehouse sur son premier but sur la scène internationale

 

« L’ambiance au sein de notre groupe était fantastique aujourd’hui. Chaque occasion de jouer contre les États-Unis se traduit par une bataille serrée et chaudement disputée. Nous avons perdu le match, mais je ne pourrais pas être plus fière de notre effort. Nos joueuses ont fait tout ce à quoi nous nous attendons d’elles. Elles faisaient des essais pour mettre en pratique les concepts dont nous avons discuté. L’effort était là. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à créer l’égalité, mais ce n’est pas par manque d’effort. »

-         L’entraîneuse-chef de l’équipe de développement Kori Cheverie (New Glasgow, N.-É.) sur l’effort de son équipe dans le dernier match de la série

 

« Le camp a été une très bonne expérience. C’était très plaisant dans le vestiaire, et j’ai appris à connaître mes coéquipières. Notre groupe est resté soudé. On s’est améliorées au fil de ce troisième match. Je sais que le personnel d’entraîneurs était très content de notre effort et de notre combativité. Chaque fille de l’équipe a tout donné. On voulait cette victoire, mais ce n’était pas notre journée aujourd’hui. Je sais qu’on donnera du fil à retordre aux États-Unis lors du prochain affrontement. »

-          Sara Swiderski (Langley, C.-B./Université Clarkson, ECAC) sur le fait de ne pas avoir su remporter le troisième match

 

« Toute la série a été âprement disputée, on a donné notre maximum tous les matchs. Je suis extrêmement fière de ce groupe. On n’a jamais abandonné, surtout aujourd’hui. C’est ça, porter le chandail orné de la feuille d’érable. Il y avait beaucoup d’énergie aujourd’hui, ce qui était incroyable à voir. La force de caractère de notre vestiaire paraissait, on voyait la résilience, l’éthique de travail, la camaraderie. On s’est vraiment serré les coudes, c’est ce qui rend le hockey si agréable. »

-         Megan Carter (Milton, Ont./Université de la Colombie-Britannique, CW) sur l’état d’esprit dans le vestiaire

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale féminine de développement du Canada et l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, veuillez visiter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux FacebookTwitter et Instagram.

Voir plus

Sommaire des séries féminines 2022 : jeudi 18 août

L’ENFM18 remporte sa série contre les États-Unis, tandis que l’ENFD perd le deuxième match de la sienne.

19 August 2022

CALGARY, Alb. – L’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada a remporté la série contre les États-Unis grâce à une victoire de 4-0. L’équipe nationale féminine de développement du Canada s’est quant à elle inclinée 4-1 face aux États-Unis.

Équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada

  • Abby Lunney (Newmarket, Ont./Central York, M22 élite de l’OWHA) a inscrit le premier but de sa carrière internationale; Caitlin Kraemer (Kitchener, Ont./Kitchener, M22 élite de l’OWHA), Jordan Baxter (New Westminster, C.-B./Delta Hockey Academy, CSSHL) et Emmalee Pais (London, Ont./London, M22 élite de l’OWHA) ont elles aussi trouvé le fond du filet.
  • Keira Hurry (London, Ont./London, M22 élite de l’OWHA), Mackenzie Alexander (Toronto, Ont./Etobicoke, M22 élite de l’OWHA), Piper Grober (Toronto, Ont./Durham West, M22 élite de l’OWHA) et Jaimee Spring (Cranbrook, C.-B./Rink Hockey Academy, CSSHL) ont chacune récolté une aide.
  • Arianne LeBlanc (Terrebonne, Qc/Collège de Stanstead, JWHL) a repoussé 25 tirs pour signer son premier jeu blanc sur la scène internationale.

Les statistiques complètes sont affichées sur le Hockey Canada.ca/fr.

Équipe nationale féminine de développement du Canada

  • Maggie Connors (St. John’s, T.-N.-L./Université Princeton, ECAC) a marqué le seul but de son équipe.
  • Danielle Serdachny (Edmonton, Alb./Université Colgate, ECAC) et Sophie Shirley (Saskatoon, Sask./Université du Wisconsin, WCHA) ont chacune récolté une aide.
  • Hannah Murphy (Bradford, Ont./Université Colgate, ECAC) a repoussé 33 tirs.

Les statistiques complètes sont affichées sur le Hockey Canada.ca/fr.

Prochains matchs :

Moins de 18 ans : Canada c. États-Unis – samedi 20 août (18 h HE/15 h HP)
Développement : Canada c. États-Unis – samedi 20 août (21 h 30 HE/18 h 30 HP)

Citations :

« Nous avons suivi notre plan de match. Nous étions agressives en échec avant, sans toutefois négliger nos replis défensifs. Nous avions la même énergie et la même fougue qu’hier. LeBlanc a tenu le coup et a fait des arrêts extraordinaires. Sans elle, nous ne serions pas au même point. Nous n’allons pas nous contenter de deux victoires; nous allons tout donner pour remporter le dernier match samedi. »

-         L’entraîneuse-chef des moins de 18 ans Courtney Kessel (Mississauga, Ont./Université Princeton, ECAC) au sujet du match contre les États-Unis remporté par jeu blanc

 

« Mes coéquipières étaient là pour moi quand j’en ai eu besoin, elles ont bloqué de bons tirs et coupé des passes sur des descentes à deux contre une. C’est surréel, j’ai encore du mal à croire que j’ai disputé mon premier match comme représentante du Canada. J’ai tenté de jouer comme si c’était une partie normale, en y allant un arrêt à la fois. Plus le temps avançait, mieux je me sentais, et quand le cadran a affiché zéro, j’étais simplement heureuse de pouvoir célébrer avec mon équipe. »

-         LeBlanc sur le fait d’avoir réussi un jeu blanc

 

« On est très solidaires les unes avec les autres, on se fait confiance. Notre équipe sait comment faire circuler la rondelle. Ça fait deux grosses victoires d’équipe jusqu’ici; on fait tout en équipe. Aucun doute, on va tenter d’en obtenir une troisième, en gardant de bonnes habitudes et en jouant de manière agressive. »

-         Kraemer à propos de la qualité du jeu d’équipe

 

« Nous devons nous ressaisir demain et établir de bonnes habitudes. Ce sont justement nos habitudes et notre exécution qui rendent notre équipe aussi solide. Ce soir, l’exécution n’était pas au rendez-vous. Notre groupe a travaillé très fort au cours des deux dernières semaines. Les joueuses méritent d’être ici et comprennent la chance qui s’offre à elles. Cela fait quatre ans que nous n’avons pas remporté une série contre les États-Unis. Il est important de saisir ces occasions. »

-         L’entraîneuse-chef de l’équipe de développement Kori Cheverie (New Glasgow, N.-É.) sur l’importance de se remettre sur la bonne voie en vue du match décisif

 

« Samedi, on devra être plus constantes et maintenir notre éthique de travail tout au long de la rencontre. Le message dans le vestiaire était qu’on avait une très belle occasion devant nous. L’occasion de représenter notre pays et de montrer ce dont on est capables dans le match décisif contre les États-Unis. L’occasion de remporter la série ici samedi. »

-          Connors à propos des changements à apporter en vue de la partie décisive

 

« Elles ont joué avec intensité. On en a parlé dans le vestiaire, il y a eu des moments dans la rencontre où on a très bien joué, mais la clé, c’est de le faire avec constance. Ce soir, on n’a pas été constantes. On va tirer des leçons de ce match et se concentrer sur la suite. Les duels contre les États-Unis sont toujours motivants. Je retire toujours de la fierté à disputer ces matchs, et je fais tout ce que je peux pour en profiter au maximum. »

-         Shirley au sujet de la chance d’affronter les États-Unis

 

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale féminine de développement du Canada et l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, veuillez visiter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux FacebookTwitter et Instagram.

Voir plus

Sommaire des séries féminines 2022 : mercredi 17 août

L’ENFM18 et l’ENFD du Canada ont besoin des tirs de barrage pour remporter le premier match de la série.

18 August 2022

17 août 2022

TOUR D’HORIZON DE HOCKEY CANADA POUR LES MÉDIAS – NOTES DE MERCREDI

Séries féminines contre les États-Unis

Calgary, Alberta, du 17 au 20 août 2022

CALGARY, Alb. – L’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada a créé l’égalité dans la dernière minute de la troisième période, puis a eu le dessus sur les États-Unis au septième tour des tirs de barrage pour remporter une victoire de 6-5 dans le premier match de la série. L’équipe nationale féminine de développement du Canada a eu besoin elle aussi des tirs de barrage pour prendre la mesure des États-Unis par la marque de 4-3 dans son premier match mercredi soir.

Équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada

  • Jocelyn Amos (Ailsa Craig, Ont./London, M22 élite de l’OWHA) a nivelé la marque avec un peu plus de 40 secondes à jouer en troisième période, en plus de récolter deux aides.
  • Caitlin Kraemer (Kitchener, Ont./Kitchener, M22 élite de l’OWHA) a obtenu un but et une aide.
  • Emma Venusio (Toronto, Ont./Etobicoke, M22 élite de l’OWHA), Charlotte Pieckenhagen (Toronto, Ont./Mississauga, M22 élite de l’OWHA) et Mackenzie Alexander (Toronto, Ont./Etobicoke, M22 élite de l’OWHA) ont inscrit les autres buts de leur équipe.
  • Alex Law (Markham, Ont./Durham West, M22 élite de l’OWHA), Jordan Baxter (New Westminster, C.‑B./Académie de hockey Delta, CSSHL) et Morgan Jackson (Courtenay, C.-B./Vancouver Island, BCEHL) ont chacune récolté une aide.
  • Abby Lunney (Newmarket, Ont./Central York, M22 élite de l’OWHA) a trouvé le fond du filet à deux reprises en tirs de barrage, y compris au septième tour pour donner la victoire à son équipe.
  • Farah Walker (Calgary, Alb./Okanagan, CSSHL) a repoussé sept tirs devant la cage du Canada avant de céder sa place à Hannah Clark (Ajax, Ont./Etobicoke, M22 élite de l’OWHA), qui a réalisé cinq arrêts en relève pour signer la victoire.

Les statistiques complètes sont affichées sur le Hockey Canada.ca/fr.

Équipe nationale féminine de développement du Canada

  • Danielle Serdachny (Edmonton, Alb./Université Colgate, ECAC) a mené la charge avec un doublé en temps réglementaire, en plus de marquer en tirs de barrage.
  • Julia Gosling (London, Ont./Université de St. Lawrence, ECAC) a inscrit un but en deuxième période ainsi que le but gagnant au cinquième tour des tirs de barrage.
  • Lexie Adzija (St. Thomas, Ont./Université Quinnipiac, ECAC), Maddi Wheeler (Erinsville, Ont./Université du Wisconsin, WHCA) et Ashley Messier (Wilcox, Sask./Université de Syracuse, CHA) ont fourni une aide chacune.
  • Kayle Osborne (Rideau Lakes, Ont./Université Colgate, ECAC) a effectué 33 arrêts.

Les statistiques complètes sont affichées sur le Hockey Canada.ca/fr.

Prochains matchs :

Moins de 18 ans : Canada c. États-Unis – jeudi 18 août (18 h HE/15 h HP)
Développement : Canada c. États-Unis – jeudi 18 août (21 h 30 HE/18 h 30 HP)

Citations :

« Nous avons joué de manière très agressive. Notre échec avant a été fantastique tout au long du match et c’est ce qui, selon moi, a mené à toutes nos occasions de marquer. Nous avons dû faire face à toutes sortes de situations, ce qui est très bien pour le personnel. Nous devrons apporter la même énergie qu’aujourd’hui et jouer des matchs complets à l’avenir. »

-         L’entraîneuse-chef des moins de 18 ans Courtney Kessel (Mississauga, Ont./Université Princeton, ECAC) au sujet du premier match de la série

« On s’est vraiment serré les coudes, ça nous a aidées. On a maintenu une énergie élevée sur le banc, et je crois que ce but est le résultat de tout notre travail. On était si contentes de voir la rondelle entrer dans le filet qu’on s’est toutes sauté dessus. C’était amusant. Je suis convaincue qu’on va continuer de s’améliorer; on a exercé beaucoup de pression tout au long du match. On voit la progression. »

-         Amos sur son but égalisateur marqué avec 40 secondes à jouer

« C’était génial. Je n’avais jamais joué dans un match de ce niveau avant, c’était super de créer l’égalité. Hannah Clark m’a dit de faire ma feinte. Je l’ai écoutée et ça m’a aidée. On doit continuer de travailler fort dans les entraînements, dans les retours au calme, les échauffements, qu’importe. Ça va nous aider à progresser. »

-         Lunney au sujet du but égalisateur tard en troisième et sur ses prouesses en tirs de barrage

« Nous avons connu une belle progression dans ce premier match; nous n’avons pas eu un très bon départ, mais nous avons profité des temps d’arrêt pour la télévision pour nous parler, ce qui a fait tourner le vent. Notre équipe retire beaucoup de fierté de la manière dont elle joue, et la deuxième moitié de la rencontre m’a beaucoup impressionnée. Je ressentais beaucoup d’émotion pendant la partie, les filles faisaient tout ce qu’elles pouvaient pour aider l’équipe à gagner. C’est toujours spécial d’obtenir une victoire. »

-         L’entraîneuse-chef de l’équipe de développement Kori Cheverie (New Glasgow, N.-É.) sur la première victoire de son équipe dans la série

« J’ai aimé la combativité de notre équipe, malgré le but tardif qu’on a concédé. On n’a jamais cessé de croire en nos moyens, et c’est ce qui nous a permis de l’emporter. Il y a des meneuses très fortes dans notre groupe, et j’apprends tous les jours à leurs côtés. Il faut garder le même plan de match, se concentrer sur nos habitudes, que ce soit les punitions, les jeux de puissance, et les choses devraient bien aller. »

-          Gosling sur ce qu’il a fallu pour remporter le match

« Contre les États-Unis, c’est toujours du jeu relevé. On n’a pas baissé les bras après le premier but, ce qui était important. Il faut apporter de l’énergie, sachant que les deux équipes vont finir par se fatiguer. C’est une série compétitive. Ce sera crucial d’être solidaire avec nos coéquipières et de nous soutenir les unes les autres. »

-         Serdachny à propos de la victoire et de ce qu’il faudra à l’équipe au prochain match

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale féminine de développement du Canada et l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, veuillez visiter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux FacebookTwitter et Instagram.

Voir plus

L’équipe nationale féminine de développement et l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada affronteront les États-Unis

Les séries de trois matchs contre les rivales américaines se dérouleront du 17 au 20 août

NR.043.22
|
14 August 2022

Calgary, Alb. – À la suite d’un camp de sélection de 11 jours, 46 joueuses ont été nommées à l’équipe nationale féminine de développement du Canada et à l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada pour deux séries de trois matchs contre les États-Unis, qui se dérouleront du 17 au 20 août au Markin MacPhail Centre du Parc olympique du Canada de WinSport, à Calgary.

Un total de 142 joueuses avaient été invitées à participer à des camps de sélection dans le cadre de la vitrine estivale BFL du Programme national féminin, qui comprenait des entraînements sur glace et hors glace, des séances en classe et des évaluations de la condition physique. L’équipe nationale féminine de développement du Canada a été nommée au terme du camp de sélection de l’équipe nationale féminine, qui comprenait six matchs intraéquipes. Le camp de sélection de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans comprenait aussi des matchs contre l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans de la Finlande avant la sélection des joueuses qui affronteront les États-Unis.

« Réunir les joueuses du niveau de l’équipe de développement et de l’équipe des moins de 18 ans afin de les observer et de les évaluer joue un rôle déterminant dans le développement de nos athlètes, surtout à l’amorce d’un nouveau cycle de quatre ans en vue des Jeux olympiques de 2026 », a exprimé Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc), directrice des activités hockey. « Les séries de trois matchs contre les Américaines, des adversaires bien connues de notre programme, nous aideront à repérer des athlètes dans notre système qui pourraient compétitionner pour nous au plus haut niveau du hockey international dans les années à venir. »

Équipe nationale féminine de développement du Canada

La formation pour la série contre les États-Unis regroupe 23 joueuses (3 gardiennes de but, 7 défenseures et 13 avants) et comprend :

-      Six joueuses qui ont fait partie de l’équipe nationale féminine de développement du Canada lors d’une série de trois matchs contre les États-Unis à Lake Placid, N. Y., en août 2019 (Connors, Fecteau, Gosling, Kirk, Potomak, Shirley)

-      Une joueuse qui a remporté une médaille d’or avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial de hockey féminin sur glace des M18 2022 de l’IIHF, à Madison au Wisconsin (Swiderski)

Équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada

La formation pour la série contre les États-Unis regroupe 23 joueuses (3 gardiennes de but, 7 défenseures et 13 avants) et comprend :

-      Sept joueuses qui ont remporté une médaille d’or avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial de hockey féminin sur glace des M18 2022 de l’IIHF, à Madison au Wisconsin (Amos, Aubin, Baxter, Grober, Law, Murphy, Pais)

-      Une joueuse qui a participé à la Coupe Esso 2022, le Championnat national féminin des clubs de M18 du Canada, à Okotoks, en Alberta (Caron)

Après les séries, Hockey Canada, sous la direction de Kingsbury ainsi qu’en collaboration avec Cherie Piper (Scarborough, Ont.), première responsable du dépistage et du développement des joueuses, et en consultation avec les dépisteurs régionaux et le personnel d’entraîneurs des M18, continuera d’évaluer les joueuses avec leur club durant la première partie de la saison 2022-2023. Cette évaluation se fera en prévision de la sélection de l’équipe canadienne qui prendra part au Championnat mondial féminin des M18 2023 de l’IIHF, qui se déroulera du 8 au 15 janvier 2023 à Östersund et à Brunflo, en Suède. De plus, toutes les joueuses pourraient être invitées à participer à de futurs camps et événements de l’équipe nationale féminine du Canada.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme national féminin du Canada, veuillez visiter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook, Twitter, et Instagram.

Voir plus

142 joueuses invitées au camp de sélection BFL du Programme national féminin

Le camp de sélection accueille des athlètes des volets senior, du développement et des M18 à Calgary en vue de la saison 2022-2023

NR.039.22
|
29 July 2022

CALGARY, Alb. - Hockey Canada a invité 142 joueuses à participer au camp de sélection BFL du Programme national féminin qui aura lieu du 3 au 14 août au Markin MacPhail Centre du Parc olympique du Canada de WinSport.

Le camp de 11 jours réunira des joueuses se battant pour un poste au sein de l’équipe nationale féminine du Canada, de l’équipe nationale féminine de développement du Canada et de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada pour amorcer la saison 2022-2023 et un nouveau cycle olympique de quatre ans.

La sélection des joueuses a été menée par Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc), directrice des activités hockey de l’organisation, avec l’aide de Cherie Piper (Scarborough, Ont.), première responsable du dépistage et du développement des joueuses, et de Troy Ryan (Spryfield, N.-É.), entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine du Canada.

« C’est une belle occasion de réunir les trois groupes à un même endroit et d’esquisser la direction que nous voulons prendre pour les quatre prochaines années, a déclaré Kingsbury. La saison dernière a été remplie de succès, et nous souhaitons poursuivre dans cette même veine. Nous misons sur un groupe bien garni et expérimenté de membres du personnel pour diriger nos camps, mais le fait de pouvoir compter sur nos athlètes olympiques dans des rôles de meneuses pouvant encadrer la relève et partager leur expérience marque un pas vers l’avant dans notre parcours vers les Jeux olympiques d’hiver de 2026 à Milan. »

Les espoirs de l’équipe nationale féminine du Canada et de l’équipe nationale féminine de développement du Canada seront répartis en quatre équipes pour des entraînements, des matchs intraéquipes et des séances hors glace. Les espoirs de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, quant à elles, seront divisés en deux équipes – Rouges et Blancs – pour ces mêmes activités au camp. Le camp accueillera l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans de la Finlande, ce qui permettra au groupe des M18 de goûter à la compétition internationale.

À la suite du camp de sélection, la série transfrontalière contre les États-Unis fera un retour pour la première fois depuis 2019. La sélection des joueuses pour celle-ci sera effectuée par Ryan, Kori Cheverie (New Glasgow, N.É.) et Courtney Birchard-Kessel (Mississauga, Ont./Université Princeton, ECAC) , entraîneuse-chef de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, avec l’appui de Piper et Kingsbury. Équipe Canada affrontera également la Finlande le 14 août en guise de dernière préparation avant la série l’opposant aux États-Unis.

Le camp de sélection constitue aussi une étape importante des préparatifs de l’équipe nationale féminine du Canada en vue du Championnat mondial féminin 2022 de l’IIHF, qui se déroulera du 24 août au 4 septembre à Herning et à Frederikshavn, au Danemark. Le Canada a deux matchs préparatoires à son calendrier avant le début du Mondial féminin, soit contre le Danemark et les États-Unis.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme national féminin du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca/fr ou suivre les médias sociauxFacebook,Twitter et Instagram.

Voir plus

Annonce du personnel pour la saison 2022-2023 du Programme national féminin

10 entraîneurs et entraîneuses parmi les membres du personnel des trois équipes nationales féminines

NR.035.22
|
21 July 2022

CALGARY, Alb. – La table est mise pour la saison 2022-2023 de l’équipe nationale féminine du Canada, de l’équipe nationale féminine de développement du Canada et de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada : 10 entraîneurs et entraîneuses seront derrière le banc, dont un personnel entièrement féminin pour l’équipe des moins de 18 ans.

Troy Ryan (Spryfield, N.-É.) revient pour une troisième année en tant qu’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine du Canada. Il sera épaulé par les adjointes Kori Cheverie (New Glasgow, N.-É.), Alison Domenico (Ottawa, Ont./Collège de Providence, HE) et Caroline Ouellette (Montréal, Qc/Université Concordia, RSEQ), de même que par l’entraîneur des gardiennes de but Brad Kirkwood (Calgary, Alb./Université de Calgary, CW) et l’entraîneur vidéo James Emery (Calgary, Alb.).

« Nous sommes enchantés de retrouver Troy, Kori, Ali, Brad et James au sein de l’équipe nationale féminine pour une nouvelle saison et d’y accueillir une entraîneuse hors pair telle que Caroline », a exprimé Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc), directrice des activités hockey à Hockey Canada. « Nous voulons poursuivre sur la belle lancée du programme la saison dernière, et nous avons réuni un groupe incroyable pour ce faire et pour soutenir nos athlètes. »

Ryan a récemment mené le Canada à des médailles d’or au Championnat mondial féminin 2021 de l’IIHF et aux Jeux olympiques d’hiver de 2022. À titre d’entraîneur adjoint, il a obtenu l’argent aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 et au Championnat mondial féminin 2017 de l’IIHF, de même que le bronze au Championnat mondial féminin 2019 de l’IIHF. Il est entraîneur-conseil pour le programme féminin du Canada atlantique au Centre canadien du sport – Atlantique depuis 2016.

Cheverie a remporté l’or comme entraîneuse adjointe aux Jeux olympiques d’hiver de 2022 et au Championnat mondial féminin 2021 de l’IIHF. Elle est devenue la première femme nommée au sein du personnel entraîneur d’une équipe nationale masculine du Canada, soit au Championnat mondial masculin des M18 2022 de l’IIHF. Elle est aussi la première femme à être embauchée comme entraîneuse adjointe à temps plein par U SPORTS, où elle a été adjointe pour l’équipe de hockey masculine de l’Université Ryerson pendant cinq saisons (2016-2021).

Domenico a récemment achevé sa première saison comme entraîneuse-chef associée de l’équipe de hockey féminin du Collège de Providence, après trois saisons comme entraîneuse adjointe. Plus récemment, elle a remporté une médaille d’or comme entraîneuse adjointe aux Jeux olympiques d’hiver de 2022. Elle a aussi été nommée entraîneuse adjointe pour l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada pour la saison 2021-2022, avant de se joindre au personnel d’entraîneurs de l’équipe olympique.

Ouellette en est à sa deuxième saison comme entraîneuse-chef associée de l’équipe de hockey féminin à l’Université Concordia, après avoir été l’entraîneuse-chef par intérim en 2020-2021. À l’international, elle a remporté une médaille de bronze à titre d’entraîneuse adjointe pour l’équipe nationale féminine du Canada au Championnat mondial féminin 2019 de l’IIHF, et l’argent avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial féminin des M18 2019 de l’IIHF. Comme joueuse, elle a gagné quatre médailles d’or olympiques et six titres mondiaux avec l’équipe nationale féminine du Canada au cours de sa carrière internationale, qui a duré 17 ans.

L’équipe nationale féminine du Canada se réunira à Calgary pour un camp de sélection du 2 au 14 août en vue du Championnat mondial féminin 2022 de l’IIHF, qui se déroulera du 24 août au 4 septembre à Herning et à Frederikshavn, au Danemark.

CLIQUEZ ICI POUR LA LISTE COMPLÈTE DU PERSONNEL DE L’ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE DU CANADA ET LA LISTE DES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN AU CAMP.

Du côté des moins de 18 ans, Courtney Birchard-Kessel (Mississauga, Ont./Université de Princeton, ECAC) fera ses débuts comme entraîneuse-chef sur la scène internationale à la barre de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada. Elle sera épaulée par les entraîneuses adjointes Stefanie McKeough (Carlsbad Springs, Ont./Université d’Ottawa, SUO) et Tara Watchorn (Newcastle, Ont./Collège Stonehill, NEWHA), ainsi que l’entraîneur des gardiennes de but Gord Woodhall (Winnipeg, Man./Winnipeg, MFHL) et l’entraîneur vidéo Stef Thomson (Oshawa, Ont.).

Birchard-Kessel est entraîneuse adjointe pour l’équipe de hockey féminin de l’Université Princeton depuis trois saisons (2019-2022). Elle a remporté une médaille d’or à titre d’entraîneuse adjointe pour l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial féminin des M18 2019 de l’IIHF, et a aussi été adjointe auprès de l’équipe nationale féminine de développement du Canada à deux reprises (2017 et 2019).

McKeough vient de terminer sa deuxième saison comme entraîneuse adjointe de l’équipe de hockey féminin de l’Université d’Ottawa (2020-2022). Elle a auparavant été entraîneuse-chef du Göteborg HC dans la Svenka Damhockeyligen (SDHL) en Suède pendant la saison 2020, après avoir occupé les fonctions d’adjointe pendant deux ans (2018-2019). Comme joueuse, McKeough a remporté une médaille d’argent avec le Canada au Championnat mondial féminin des M18 2009 de l’IIHF.

Watchorn se prépare pour la première saison de hockey féminin au Collège Stonehill, après avoir été entraîneuse adjointe au Collège de Boston pendant quatre saisons (2017-2020). Elle a également remporté une médaille d’or à titre d’entraîneuse adjointe pour l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial féminin des M18 2022 de l’IIHF, et elle était adjointe auprès de l’équipe nationale féminine de développement du Canada pour une série de trois matchs contre les États-Unis en 2019.

L’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada se réunira à Calgary du 2 au 14 août pour la sélection en vue d’une série de trois matchs contre les États-Unis, du 17 au 20 août, ainsi que du Championnat mondial féminin des M18 2023 de l’IIHF en Suède. 

CLIQUEZ ICI POUR LA LISTE COMPLÈTE DU PERSONNEL DE L’ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE DES MOINS DE 18 ANS DU CANADA ET LA LISTE DES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN AU CAMP.

Cheverie tiendra également la barre de l’équipe nationale féminine de développement du Canada en qualité d’entraîneuse-chef. Elle sera épaulée par les adjoints Rachel Flanagan (Pontypool, Ont./Université de Guelph, SUO) et Marc-André Côté (Montréal, Qc/Université de Moncton, SUA), de même que par l’entraîneur des gardiennes de but Perry Wilson (LaSalle, Ont./Université de Windsor, SUO) et l’entraîneur vidéo Richard Bue (Ottawa, Ont.).

Flanagan en est à sa seizième saison comme entraîneuse-chef de l’équipe de hockey féminin de l’Université de Guelph, où elle a aidé l’équipe à remporter son premier championnat national en 2019. Elle a aussi mis la main sur cinq titres de Sport universitaire de l’Ontario (SUO), a été nommée Entraîneuse de l’année de SUO à cinq reprises, a été adjointe auprès de l’équipe nationale féminine de développement du Canada deux fois (2011 et 2012) et a été nommée lauréate du prix de l’Entraîneuse de l’année BFL en 2021.

Côté a récemment été l’entraîneur-chef de l’équipe de hockey féminin de l’Université de Moncton pendant deux saisons (2018-2020), après avoir été adjoint pendant les cinq saisons précédentes (2013-2018) et avoir remporté le championnat de Sport universitaire de l’Atlantique (SUA). Il a aussi été entraîneur au camp de sélection de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada en 2022.

L’équipe nationale féminine de développement du Canada se joindra à l’équipe nationale féminine du Canada pour le camp de sélection à Calgary du 2 au 14 août et participera à la série de trois matchs contre les États-Unis du 17 au 20 août.

« C’est très stimulant pour le Programme national féminin du Canada d’accueillir des entraîneuses et des entraîneurs chevronnés ayant déjà été impliqués à divers niveaux de notre programme pour diriger l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans et l’équipe nationale féminine de développement du Canada cette année, a déclaré Kingsbury. Et c’est réjouissant de réunir les trois équipes nationales féminines à Calgary pour donner le coup d’envoi à cette nouvelle saison de hockey, et nous avons hâte d’accueillir nos athlètes et de former des équipes pour plusieurs événements cet été. »

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme national féminin du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca/fr ou suivre les médias sociaux Facebook, Twitter et Instagram.

Voir plus

Quarante-trois joueuses invitées au camp estival BFL de l’équipe nationale féminine de développement, présenté par Sobeys

Vingt-trois athlètes de la prochaine génération sont invitées à participer au camp

NR.027.21
|
14 July 2021

CALGARY, Alb. – L’équipe nationale féminine de développement du Canada retournera sur la glace pour la première fois en deux ans; 43 athlètes ont été invitées au camp estival BFL de l’équipe nationale féminine de développement, présenté par Sobeys.

Les 40 joueuses qui prendront part au camp, soit 6 gardiennes de but, 12 défenseures et 22 avants, seront réparties en deux équipes qui participeront à des entraînements et à des matchs intraéquipes du 29 juillet au 9 août au Parc Olympique du Canada de WinSport à Calgary. Le camp comprendra également deux séances de jeu dirigé face à l’équipe nationale féminine du Canada qui auront lieu du 7 au 9 août.

« La pandémie de COVID-19 a eu un impact important sur ce groupe d’athlètes qui a eu un accès limité à la glace, et l’occasion de réunir tout le monde avec un groupe d’entraîneurs de l’élite sera bénéfique en préparation pour la prochaine saison », a exprimé Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc), directrice des activités hockey chez Hockey Canada. « Nous avons hâte d’accueillir nos athlètes de l’équipe de développement à Calgary pour le camp estival, et nous savons qu’elles seront ravies de se réunir sur la glace avant une saison très attendue. »

Hockey Canada a également annoncé que les anciennes d’Équipe Canada Caroline Ouellette (Montréal, Qc/Université Concordia, RSEQ) et Vicky Sunohara (Scarborough, Ont./Université de Toronto, SUO) agiront chacune à titre d’entraîneuse-chef au camp. Elles seront épaulées par les entraîneurs adjoints Rachel Flanagan (Pontypool, Ont./Université de Guelph, OUA), Chris MacKenzie (Niagara Falls, Ont./Université du Connecticut, HE), Candice Moxley (Markham, Ont./Western University, OUA) et Dean Seymour (Saskatoon, Sask./PWHPA), de même que par l’entraîneur des gardiennes de but Perry Wilson (LaSalle, Ont./Windsor, OHL).

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA LISTE COMPLÈTE DU PERSONNEL AU CAMP DE L’ÉQUIPE DE DÉVELOPPEMENT

Vingt-trois athlètes de la prochaine génération invitées au camp

Hockey Canada a annoncé que 23 athlètes de la prochaine génération (nées en 2003) ont été invitées au camp estival à Calgary pour participer au camp estival de développement BFL de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, présenté par Sobeys, du 29 juillet au 5 août au Parc Olympique du Canada de WinSport.

Le groupe de joueuses, qui comprend 3 gardiennes de but, 7 défenseures et 13 avants, a assisté au camp virtuel estival de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada la saison passée. Ces joueuses n’ont pas été en mesure de prendre part à des activités sur glace en raison de la pandémie. Les athlètes de la prochaine génération participeront à des séances d’entraînement et à des matchs contre les deux équipes du camp des M18.

« Bien que nos athlètes de la prochaine génération aient assisté au camp virtuel estival la saison passée, nous voulions nous assurer que ce groupe d’âge ait la chance de prendre part à un camp estival régulier de Hockey Canada », a expliqué Kingsbury. « Comme pour le reste de nos athlètes, la pandémie a limité le nombre de séances sur glace pour ce groupe, et nous savons que ce camp offrira une belle occasion pour ces athlètes de se familiariser avec le Programme national féminin du Canada et de participer à un camp où la compétition sera très relevée avant leur retour à l’école lors de la prochaine saison.

L’ancienne de Hockey Canada Noémie Marin (Acton Vale, Qc/Collège John-Abbott, CÉGEP) dirigera les athlètes de la prochaine génération en tant qu’entraîneuse-chef tout au long du camp. Elle sera appuyée par les entraîneuses adjointes Chelsea Grills (Stittsville, Ont./Université d’Ottawa, SUO) et Cassie Turner (Campbellford, Ont./Université Quinnipiac, ECAC), de même que par l’entraîneuse des gardiennes de but Amanda Tapp (Calgary, Alb.).

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA LISTE COMPLÈTE DU PERSONNEL AU CAMP DE LA PROCHAINE GÉNÉRATION

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale féminine de développement du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook et Twitter.

Voir plus

Dévoilement des horaires des camp estivaux des équipes nationales du Canada

Les équipes masculines, féminines et de parahockey tiendront des camps à Calgary

NR.024.21
|
30 June 2021

CALGARY, Alb. – Après une saison 2020-2021 qui a donné lieu à un nombre limité d’activités sur glace et à des camps estivaux virtuels, Hockey Canada a annoncé que ses équipes nationales masculines et féminines retourneront sur la glace en juillet pour leurs camps estivaux annuels.

Du 25 juillet au 10 août, les membres du programme des équipes nationales de Hockey Canada, comprenant les équipes nationales masculines des moins de 18 ans et des moins de 20 ans, de même que les équipes nationales féminines des moins de 18 ans, de la prochaine génération (joueuses nées en 2003), de développement et l’équipe nationale féminine senior, convergeront vers Calgary pour une série d’activités sur et hors glace pour la première fois depuis 2019.

« Après une saison unique et difficile, Hockey Canada est ravie de permettre aux athlètes et aux membres de ses équipes nationales de retourner sur la glace pour ses camps estivaux annuels à Calgary », a exprimé Scott Salmond (Creston, C.-B.), premier vice-président des équipes nationales. « Nous avons hâte d’accueillir les meilleurs athlètes et membres du personnel du pays en juillet, et nous sommes heureux de lancer nos préparatifs en vue d’une nouvelle saison et de plusieurs compétitions internationales. »

Les camps du Programme d’excellence, soit les camps masculins des moins de 18 ans et des moins de 20 ans, se dérouleront au Seven Chiefs Sportsplex de la Première Nation Tsuut'ina, tandis que la Vitrine estivale du Programme national féminin, présentée par Sobeys, aura lieu au Parc Olympique du Canada de WinSport. L’équipe nationale de parahockey du Canada se réunira également pour un camp de préparation de cinq jours en vue de la saison 2021-2022 et les Jeux paralympiques d'hiver de 2022.

« Les camps estivaux de cette année marquent la première fois que tous les niveaux du Programme national féminin participeront à leurs camps respectifs en même temps, ce qui nous aidera à maintenir une constance avec les athlètes et les membres du personnel de notre programme », a commenté Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc), directrice des équipes nationales féminines. « En dépit d’une saison difficile, nos athlètes ont accompli de l’excellent travail en gardant contact et en travaillant fort avec un nombre limité de ressources, et nous sommes ravis de retourner sur la glace cet été dans le but de nous préparer pour la prochaine saison. »

Les camps et programmes suivants des équipes nationales seront présentés à Calgary cet été :

 

 

Au cours des prochaines semaines, Hockey Canada annoncera ses formations et les membres du personnel de chaque équipe nationale.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux sur Facebook et Twitter.

Voir plus

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Videos
Photos
play_logo
FHC : Rêves devenus réalité à Membertou
play_logo
CMM : Faits saillants – SWE 4, CAN 2 (médaille de bronze)
play_logo
CMM : Faits saillants – SUI 3, CAN 2 TB (demi-finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 6, SVK 3 (quart de finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, CZE 3 Prol. (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Retour sur un parcours endiablé à Riga
play_logo
Coupe du Centenaire : Faits saillants – Collingwood 1, Melfort 0 (Match pour le médaille d'or)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 3, SUI 2 (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 5, FIN 3 (ronde préliminaire)
play_logo
ENM : Fierté et passion derrière le banc
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, NOR 1 (ronde préliminaire)
play_logo
Canucks de Calgary (AJHL) c. Mustangs de Melfort (SJHL) | Coupe du centenaire
Horaire
HC Logo
Edmonton, Alb., Canada
août 3 - 10