Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2019

JOUR 8 – SAMEDI 9 NOVEMBRE

1. Valerii Brinkman (Russie)
Les États-Unis affichaient une moyenne de sept buts par match et en avaient inscrit 15 lors de leurs deux victoires en ronde éliminatoire. Ce n’était rien pour impressionner Brinkman, qui a terminé le match avec 32 arrêts– dont 18 au cours d’une deuxième période où les États-Unis ont dominé en possession de rondelle – pour permettre à la Russie de gagner l’or.

2. Fedor Svechkov (Russie)
Plus les matchs étaient importants, plus Svechkov élevait son jeu, et il a conclu une semaine impressionnante avec sa meilleure performance. Le joueur nommé à l’équipe des étoiles du tournoi a obtenu le précieux premier but du match en deuxième période, en plus d’en préparer deux autres pendant une troisième période enlevante pour aider les Russes à récidiver.

3. Martin Rysavy (République tchèque)
Lorsque les Tchèques ont terminé la ronde préliminaire avec une fiche de 0-3, peu s’attendaient à les voir en lice pour une médaille au dernier jour. Rysavy a veillé à ce que les siens quittent Medicine Hat avec un souvenir, réussissant un enroulé dans les derniers instants de la prolongation pour donner le bronze à son équipe.


JOUR 7 – VENDREDI 8 NOVEMBRE

1. Danila Iurov (Russie)
L’équipe russe dans son ensemble prend son erre d’aller au bon moment, et Iurov s’est notamment surpassé contre les Tchèques. Son but et ses deux aides sur les buts de Fedor Svechkov permettent à la Russie de défendre sa médaille d’or chez les moins de 17 ans samedi soir.

2. Jeremy Wilmer (États-Unis)
Un autre match, une autre explosion offensive pour les Américains. Wilmer est le seul joueur à avoir inscrit un doublé lors de leur triomphe en demi-finale. Il a marqué deux fois au cours d’une deuxième période de quatre buts pour aider les États-Unis à confirmer leur place en finale.

3. Fedor Svechkov (Russie)
Un seul joueur dans le tournoi compte plus de buts que Svechkov, qui en totalise cinq en autant de matchs. Il a brisé les reins des Tchèques en deuxième période en touchant la cible alors que ces derniers bourdonnaient pour créer l’égalité avant de couronner la marque en fin de troisième période.


JOUR 6 – JEUDI 7 NOVEMBRE

1. Prokhor Poltapov (Russie)
Les Russes se sont imposés tôt dans leur victoire contre les Noirs, et Poltapov a mené les siens. Il a participé à trois buts dans les 32 premières minutes, inscrivant les deuxième et cinquième filets et préparant le troisième but marqué par Daniil Lazutin, en plus de compléter son tour du chapeau dans un filet désert en fin de match.

2. Chaz Lucius (États-Unis)
Le produit de Grant, Minn., sait comment marquer. Lucius a pris la tête dans le tournoi pour le nombre de buts et de points, frappant à six minutes d’intervalle en deuxième période avant d’obtenir un tour du chapeau en troisième, pour un total de six buts et neuf points en quatre matchs.

3. Chase Stillman (Canada Blancs)
La recrue des Wolves de Sudbury, qui n’avait pas touché la cible en plus de trois matchs, a choisi un moment des plus opportuns pour inscrire son premier but. Stillman a produit le but de la victoire dans la dernière minute de la prolongation pour permettre aux Blancs de battre les Rouges et de passer en demi-finale, où ils ont rendez-vous avec les États-Unis.


JOUR 4 – MARDI 5 NOVEMBRE

1. Nathan Gaucher (Canada Rouges)
Ce joueur originaire de Richelieu, au Québec, a rempli la feuille de pointage contre les Finlandais. Alors que son équipe tirait de l’arrière par un but après 20 minutes, Gaucher a amorcé et clôturé une deuxième période de quatre buts, en plus d’ajouter des aides sur les deux buts de Zachary Bolduc.

2. Dylan Guenther (Canada Blancs)
Guenther a joué les héros sur les unités spéciales en montrant sa vitesse fulgurante lors d’un but en désavantage numérique en première période avant d’ajouter un but sur le jeu de puissance en deuxième, et il s’en est fallu de peu pour qu’il réussisse un tour du chapeau grâce à toutes les autres occasions qu’il a obtenues.

3. Tyler Brennan (Canada Blancs)
Il n’a pas été des plus occupés, n’ayant besoin de faire que 12 arrêts en 40 minutes et 23 arrêts au total, mais compte tenu du fait que le groupe A a éclipsé l’ancien record pour le plus grand nombre de buts en ronde préliminaire avec un total de 53 en six matchs, le jeu blanc de Brennan en est un qui impressionne.


JOUR 3 – LUNDI 4 NOVEMBRE

1. Carl Lindbom (Suède)
Voilà maintenant deux performances dignes d’une étoile en autant de jours pour le portier, qui a réalisé 50 arrêts afin d’aider la Suède à demeurer invaincue. Lindblom a repoussé les 16 tirs dirigés vers lui en première période, 18 des 20 tirs en deuxième et a été parfait devant 16 tirs en troisième pour fermer la porte aux Rouges.

2. Cole Sillinger (Canada Blancs)
La recrue des Tigers de Medicine Hat semble très à l’aise sur la patinoire du Canalta Centre. Sillinger a inscrit un doublé pour un deuxième match de suite, frappant deux fois afin de réduire un déficit de trois buts des Blancs à un seul but tôt en troisième période et prenant par le fait même le premier rang des marqueurs du tournoi.

3. Chaz Lucius (États-Unis)
C’est encore tôt, mais Lucius est actuellement le meilleur pointeur du tournoi après sa deuxième sortie de trois points de suite. L’avant américain a participé à trois buts consécutifs des États-Unis pour aider son équipe à se distancer des Blancs. Il a inscrit une aide avant et après avoir obtenu son troisième but en deux matchs.


JOUR 2 – DIMANCHE 3 NOVEMBRE

1. Fabian Lysell (Suède)
Quand son équipe avait besoin d’un gros but, Lysell – qui a marqué 11 fois à ses 9 derniers matchs avec le HC de Frölunda – a répondu à l’appel. Il a donné une première avance de 2-1 aux Suédois, son deuxième a permis à sa troupe de prendre les devants 4-3 et son troisième but a été celui de la victoire dans ce duel de pays nordiques.

2. L’offensive américaine (États-Unis)
Comment choisir un seul joueur? Oui, Ty Gallagher et Chaz Lucius ont inscrit un doublé chacun. Et oui, Lucius et Jack Hughes ont récolté trois points. Mais quand 18 patineurs sur 20 obtiennent au moins un point, que votre équipe est la première en cinq ans à marquer au moins 10 buts, tout le monde mérite une tape dans le dos.

3. Carl Lindbom (Suède)
Le cerbère suédois a été bon en début et fin de rencontre. Lindbom a réalisé 13 arrêts au premier tiers pour empêcher les Suédois de se distancer et ses 11 arrêts en troisième période lorsque les Finlandais tentaient de revenir dans le match ont permis à son équipe d’obtenir trois points importants.


JOUR 1 – SAMEDI 2 NOVEMBRE

1.   Shane Wright (Canada Noirs)
Tous les yeux étaient rivés vers le capitaine de Canada Noirs, qui était devenu seulement le sixième joueur à obtenir le statut exceptionnel, et il a livré la marchandise. Wright a inscrit son équipe au tableau en première période avant de marquer les deux seuls buts de la troisième période, aidant Canada Noirs à compléter sa remontée. Son équipe a ensuite confirmé sa victoire en prolongation contre Canada Blancs.

2. Logan Stankoven (Canada Rouges)
Canada Rouges a eu ses chances en première période, mais sans toucher la cible malgré une récolte de 15 tirs. C’est finalement le joueur originaire de Kamloops, C.-B., qui a cassé la glace. Stankoven a inscrit un doublé en 2 min 19 s au début du deuxième tiers pour donner le ton à l’offensive canadienne et permettre à sa troupe de l’emporter.

3. Matthew Savoie (Canada Blancs)
L’autre joueur surclassé de 15 ans du Canada (avec Wright) sous le feu des projecteurs a démontré pourquoi il a 20 mentions d’aide en seulement sept parties avec la Rink Hockey Academy cette saison. Savoie a participé à trois des quatre premiers buts de Canada Blancs, démontrant qu’il est l’un des meilleurs fabricants de jeu du tournoi.

Vidéos
Photos
DMJA 2019 : USA 5 – CZE 4 PROL. (Préliminaire)
But égalisateur et but gagnant pour Fontaine; les É.-U. l’emportent.
DMJA 2019 : CZE 4 – RUS 3 PROL. (Préliminaire)
Barinka marque après 1 min 57 s en prolongation; les Tchèques gagnent.
DMJA 2019 : CAN-E 5 – CAN-O 1 (Préliminaire)
Deux buts, deux aides de Martino; l’Est gagne la bataille canadienne.
DMJA 2019 : RUS 3 – CAN-E 2 PROL. (Préliminaire)
Ponomaryov marque en avantage numérique, et la Russie l’emporte.
Nouvelles récentes
Les plus populaires