Chanter un nouvel air
Jenna Velji a réalisé un tour du chapeau de tâches en jouant trois rôles différents à la Coupe Esso 2013; cette année, elle a un autre but en tête
Wendy Graves
|
2 mars 2016
|

Maintenant que les éliminatoires provinciales sont commencées partout au pays, beaucoup de joueuses tentent de nouveau d’accéder à la Coupe Esso.

À Sudbury, les Lady Wolves comptent sur neuf joueuses qui faisaient partie de l’équipe qui a remporté l’or l’année dernière – et six de celle qui a remporté le bronze en 2014.

À Saskatoon, 14 joueuses des Stars aimeraient faire mieux que la médaille de bronze qu’elles ont gagnée la saison dernière au Championnat national midget féminin.

À Moncton, trois Rockets essaient de s’assurer une troisième participation de suite au Championnat régional de l’Atlantique, tandis que huit autres sont en quête d’une deuxième présence en deux ans.

Puis, il y a Jenna Velji, des Comets de Greater Vancouver. Jenna avait 12 ans lorsque la Coupe Esso 2013 a eu lieu à Burnaby, en Colombie-Britannique. Puisque son père, Moe, présidait le comité hôte, il était tout naturel pour Jenna d’offrir son aide également.

Déjà affectée au rôle d’hôte adjointe pour la LHFDQ Nord, l’équipe championne du Québec, Jenna, qui est bilingue, est vite devenue plus occupée que prévu. D’abord, son père a proposé les services de sa fille pour chanter l’hymne national.

« J’étais tellement nerveuse, mais je me suis rendu compte de toute l’importance que le match avait pour les deux équipes, parce qu’il s’agit d’un championnat national », raconte Jenna. « C’est à ce moment que j’ai su que je voulais vraiment vivre la même chose [comme joueuse]. »

Elle a chanté l’Ô Canada lors de deux matchs préliminaires ainsi qu’aux matchs pour la médaille de bronze et la médaille d’or. (Une de ces prestations a été immortalisée grâce à YouTube.)

Jenna n’a pas eu besoin de se faire prier. Elle avait déjà chanté au sein de sa communauté et pendant des mariages, en plus d’avoir chanté l’hymne national dans le cadre de tournois de hockey-balle et d’autres événements sportifs auxquels sa famille a participé. Mais le ferait-elle pour un de ses propres matchs?

« Quelqu’un m’a dit que je devrais le faire, mais… », lance Jenna, avant de mettre de côté cette idée.

Son troisième rôle lui a été confié lors du déjeuner du banquet de remise de prix avant le début de la ronde des médailles. En tant que coanimatrice, elle a assuré le volet français de la cérémonie.

Toutefois, le plus plaisant pour elle a été de remplir la tâche pour laquelle elle avait initialement donné son nom. Son rôle auprès de la LHFDQ Nord lui a permis d’être sur la patinoire avec l’équipe et de l’aider dans ses activités quotidiennes à son domicile temporaire sur la côte ouest. Elle a par le fait même eu la chance d’être aux premières loges lorsque l’équipe a battu les Ice Boltz de North Bay dans le match pour la médaille d’or.

« J’étais debout juste à côté du banc », se rappelle-t-elle. « Quand l’équipe a gagné, les joueuses pleuraient tellement elles étaient contentes. Ça semblait être la plus belle journée de leur vie. Je me suis dit que je voulais vraiment vivre ça un jour. »

Jenna et les Comets sont en bonne posture pour avoir la chance d’y arriver. Greater Vancouver a gagné le titre de meilleure équipe de la Ligue féminine midget AAA de la Colombie-Britannique en saison régulière, ce qui lui donne un laissez-passer pour les demi-finales. L’équipe accueille les Seals de l’île de Vancouver pour une série deux de trois qui commence vendredi.

« Ce serait tellement merveilleux [de retourner à la Coupe Esso] », avoue-t-elle. « J’imagine que je serais très nostalgique, mais ce ne serait pas pareil. Selon moi, ce serait mieux, parce que je me souviens d’avoir regardé les matchs et de vouloir jouer moi aussi. Je voulais vraiment jouer à ce niveau, et, maintenant, j’aurai peut-être l’occasion de le faire. »

Comme joueuse, Jenna a déjà connu le niveau de compétition d’un championnat national. Les Comets se sont rendues deux fois en Ontario pendant la saison pour des tournois de mise en valeur. Selon Jenna, la qualité du jeu a été plutôt révélatrice, mais un match nul de 1-1 contre les Lady Wolves a prouvé aux joueuses de son équipe qu’elles étaient assez bonnes.

Les succès ne font que s’enchaîner pour Jenna depuis qu’elle a opté pour le hockey féminin il y a trois saisons. L’année dernière, elle a remporté le championnat provincial avec son équipe bantam, les Ravens de Richmond. Cette année, elle a terminé la saison parmi les sept meilleures pointeuses de la ligue grâce à quatre buts et 13 mentions d’aide.

« Je suis une joueuse plutôt robuste », déclare Jenna, avant de pouffer de rire. « J’aime penser que je suis une joueuse intelligente. Je récolte beaucoup de points, mais c’est surtout en raison de mes aides. Je ne marque pas beaucoup, mais je distribue la rondelle. J’aime faire ce genre de jeu. »

Quant à son plan de match personnel à l’extérieur de la patinoire, elle y a déjà pensé également, avec l’aide du hockey.

« Je veux être médecin », affirme Jenna. « Beaucoup de gens me rient au visage, mais je suis convaincue qu’il est possible de faire les deux [soit jouer au hockey et faire ses études préparatoires en médecine]. »

Le hockey a permis à Jenna de visiter de nouveaux endroits, notamment des universités.

« Il y a tellement de gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent faire dans la vie, mais, dans mon cas, le hockey a ouvert une tonne de portes et une tonne d’options. » Lors d’un voyage à Montréal lorsque Jenna était en 8e année, les entraîneurs de l’Université McGill lui ont présenté les programmes offerts par l’établissement. « On m’a vraiment montré quelles étaient les options qui s’offraient à moi, quelles étaient les possibilités de carrière tôt dans ma vie, et c’est grâce au hockey et à mes entraîneurs. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
OLY 2018 : CAN 5 – OAR 0 (Demi-finale)
Wakefield marque 2B et le Canada passe en finale pour la sixième fois.
OLY 2018 : CAN 4 – KOR 0 (Préliminaire)
Quatre joueurs marquent, Poulin a un JB et le Canada passe en ¼ fin.
OLY 2018 : CZE 3 – CAN 2 TB (Préliminaire)
Mason Raymond et René Bourque marquent en AN, mais le Canada subit un revers contre les Tchèques.
OLY 2018 : CAN 5 – SUI 1 (Préliminaire)
René Bourque et Wojtek Wolski ont deux buts et le Canada bat la Suisse à son premier match aux JO.
Horaire
Close
Credit