© Photobanque
Plus qu’un jeu
Le hockey féminin était sous le feu des projecteurs à l’échelle de la planète lors du tout premier Match mondial féminin
David Brien
|
14 octobre 2015
|

Vous aimez les défis? Que diriez-vous d’entreprendre un match de hockey en accusant un retard de 21 buts?

Voilà la situation à laquelle l’équipe des Blancs était confrontée dimanche après-midi alors qu’elle affrontait l’équipe des Bleus lors de la dernière étape du Match mondial féminin présentée à Verdun, Québec, pour mettre fin à un périple qui avait traversé 28 pays.

Les Blancs n’ont pu réduire le déficit s’inclinant 4-2 pour permettre aux Bleus d’inscrire une victoire planétaire de 106-83, mais rares sont celles qui étaient préoccupées par le résultat final lorsque la sonnerie a retenti pour indiquer la fin de la rencontre.

De la première mise au jeu – 42 heures plus tôt à Dunedin en Nouvelle-Zélande – au dernier match à Verdun, le Match mondial féminin, la pièce maîtresse de la Fin de semaine mondiale du hockey féminin – l’enjeu n’était pas de savoir qui allait l’emporter, mais plutôt de faire la promotion du volet féminin du sport partout sur la Terre.

Le match a effectivement parcouru la planète. Des pays comme la Suède, la Finlande et les États-Unis étaient évidemment au rendez-vous, mais le match a aussi visité les Émirats arabes unis, la Lituanie, l’Afrique du Sud, la Malaisie et la Turquie – pays qui ne sont pas reconnus comme des pépinières du hockey.

« J’ai montré la liste des pays participants et les gens étaient estomaqués de voir quelques-uns des noms sur cette liste », a déclaré Joanne Hughes, présidente du conseil du hockey féminin de Hockey Canada. « Cela démontre bien que le succès que connaissent nos programmes féminins attire beaucoup de gens. »

Est-ce que ces pays se mesureront bientôt au Canada et aux États-Unis pour remporter l’or olympique? Sont-ils sur le point de participer au Championnat mondial de hockey sur glace féminin de l’IIHF? Non, mais là n’est pas la question.

« Ces célébrations se veulent une reconnaissance du jeu et une sensibilisation à celui-ci », dit Hughes. « Et plus le volet féminin est reconnu, plus le jeu devient attrayant, et plus de filles veulent en faire partie. Si cela semble agréable, alors les gens veulent être là, ils veulent participer. »

Le Match mondial a été un effort conjoint de la Fédération internationale de hockey sur glace et de Hockey Canada qui ont adapté le modèle du Long match, un match continu présenté à l’échelle du pays et qui a connu un franc succès lors des célébrations de la Fin de semaine mondiale du hockey féminin au cours des trois dernières années.

Aucun groupe d’âge n’était fixé pour le match – à Reykjavik, en Islande, les joueuses étaient âgées de 6 à 57 ans et à Madrid, ce sont deux équipes d’une ligue espagnole de hockey féminin qui y ont pris part.

À Verdun, ce sont les équipes pee-wee AA du Richelieu et du Lac St-Louis qui ont ajouté leur nom à cette page d’histoire.

« C’est une très grosse fin de semaine pour le hockey féminin en général, et le Match mondial féminin représente la cerise sur le gâteau », a déclaré Yvan Dallaire, directeur de la régie et du hockey féminin à Hockey Québec. « Compte tenu de tous les pays où le match s’est déroulé jusqu’à présent, Hockey Québec est fière de pouvoir conclure le match dans notre province. »

Alors que la majorité des Canadiens et Canadiennes célébraient l’Action de grâce, c’est le hockey féminin qui a été célébré à l’échelle de la planète. Et à la lumière du premier Match mondial féminin, il appert que le hockey féminin est entre bonnes mains.

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
OLY 2018 : CAN 5 – OAR 0 (Demi-finale)
Wakefield marque 2B et le Canada passe en finale pour la sixième fois.
OLY 2018 : CAN 4 – KOR 0 (Préliminaire)
Quatre joueurs marquent, Poulin a un JB et le Canada passe en ¼ fin.
OLY 2018 : CZE 3 – CAN 2 TB (Préliminaire)
Mason Raymond et René Bourque marquent en AN, mais le Canada subit un revers contre les Tchèques.
OLY 2018 : CAN 5 – SUI 1 (Préliminaire)
René Bourque et Wojtek Wolski ont deux buts et le Canada bat la Suisse à son premier match aux JO.
Horaire
Close
Credit